Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Les entreprises invitées à contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable fixés par l’ONU


L’ONU a publié le 25 septembre dernier, en remplacement des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) à atteindre d’ici 2030.




Bertrand DESMIER
Bertrand DESMIER
La nouveauté ? La prise en compte des dimensions économique, sociale et environnementale du développement. Pas moins de 150 dirigeants de grandes entreprises étaient présents au sommet newyorkais afin d’apporter leur soutien à cette nouvelle initiative.

Les entreprises invitées à contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable fixés par l’ONU
Les 17 ODD assortis de 169 «cibles» pour un développement durable à l’horizon 2030, définissent clairement le monde que tous nous voulons - une planète en bonne santé, sans pauvreté ni inégalités – et s'appliquent à toutes les nations. Les acteurs économiques, quelle que soit leur taille, sont largement invités à contribuer à l’atteinte de ces objectifs. On peut facilement identifier sur l’infographie ci-dessus, les objectifs auxquels sont directement et indirectement associées les entreprises du monde entier.

Les 17 ODD ne sont assortis d’aucune obligation réglementaire ; les entreprises sont appelées à contribuer volontairement. En revanche, ces objectifs s’inscrivent très naturellement dans l’intégration par les entreprises des enjeux du développement durable, via la montée en puissance d’une RSE levier de performance globale, portée par l’ISO 26000, la directive européenne sur la transparence des informations sociales et environnementales, ainsi que par les référentiels de reporting extra financier GRI G4, IR et SASB.

Les ODD impacteront le reporting extra financier des entreprises

On constatera d’ailleurs que la GRI, le Pacte Mondial des Nations Unies et le WBSCD (World Business Council for Sustainable Development qui réunit 190 compagnies internationales unies par un engagement commun de développement durable) se sont associés pour la publication du guide « SDG Compass » (Sustainable Development Goals) ; ce soutien et cette alliance sont plutôt une bonne nouvelle. Un guide dont la finalité est de fournir aux entreprises les conseils opérationnels qui leur permettront de prendre en compte les 17 objectifs, en plaçant au cœur de leur stratégie les enjeux du développement durable et en les intégrant dans leur reporting extra financier ?

Le « SDG Compass » propose un mode opératoire en 5 étapes en tout point compatibles avec une analyse de matérialité structurante :
1 – Comprendre le contenu des Objectifs de développement durable
2 – Identifier ses priorités
3 – Définir ses objectifs
4 – Intégrer les objectifs dans sa stratégie
5 – Réaliser un reporting et publier ses données quantitatives et informations qualitatives.

Les entreprises sont invitées, comme le rappelle l’article 225 de la loi Grenelle 2 à prendre en compte la réalité de leurs impacts et donc les conséquences de leur activité sur la Société.

Le SDG Compass illustre l’identification des priorités par la nécessité de sélectionner des données quantitatives et la définition des objectifs par la définition de KPI’s.

Alors que les entreprises assujetties à l’article 225 et clôturant au 31 décembre sont d’ores et déjà dans les starting-blocks pour collecter les données quantitatives et les informations qualitatives de leur reporting 2015, ce guide est particulièrement d’actualité pour les aider à s’inscrire dans une démarche d’amélioration. Il offre en effet une nouvelle grille de lecture pour challenger ses enjeux et faire évoluer son reporting et ses publications extra financières obligatoires et volontaires.

Le SDG Compass contribuera certainement à la définition d’un meilleur contenu de reporting et d’une communication plus pertinente auprès de ses parties prenantes, au premier rang desquelles, les investisseurs ainsi que les agences de notation financière et extra financière.


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mardi 20 Octobre 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News