Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Les entreprises françaises accentuent leurs investissements pour protéger leurs données dans le Cloud


Une nouvelle étude de CA Technologies intitulée « Protection des données et Cloud en 2011 » révèle une augmentation des pertes de données et un besoin urgent d’investissements en solutions de protection adaptées au Cloud




- Les entreprises françaises considèrent le cloud computing comme une composante clé de leur stratégie de protection des données – un tiers d’entre elles (33%) prévoyant d’augmenter leurs investissements dans ce domaine au cours des 12 prochains mois.
- Les investissements en solutions de protection/restauration des données continuent à croître : 59% des entreprises ont maintenu en 2011 un budget identique à 2010, et 31% ont même augmenté leur budget.

CA Technologies (NASDAQ : CA) dévoile les résultats d’une enquête indépendante révélant la poursuite des investissements des entreprises dans la protection des données (« Protection des données et Cloud en 2011 ») – et plus particulièrement des budgets alloués au cloud computing. Selon cette enquête, un tiers (33%) des entreprises prévoient que le cloud computing jouera un rôle décisif dans leurs plans de continuité d’activités pour l’année à venir.

L’étude CA Technologies Protection des données et Cloud 2011 révèle également que pour 90% des 200 entreprises françaises interrogées, les budgets de protection des données ont soit été maintenus au même niveau (59%) ou ont été augmentés d’une année sur l’autre (31%). Alors que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à réaliser l’importance de leur stratégie de protection des données, CA Technologies anticipe une croissance des investissements dans des solutions de Cloud computing.

31% des entreprises sondées hébergent leurs données dans un cloud privé, tandis que 19% d'entre elles les confient à des clouds publics – ces dernières se montrant très confiantes quant à la sécurité de leurs données. Une part significative (69%) de celles qui utilisent un cloud privé est convaincue que leurs données et applications seront correctement protégées en cas d’incident et 92% des entreprises utilisant un cloud public se fient au niveau de protection stipulé dans les contrats d’engagement de qualité de service (SLA) de leurs fournisseurs.

« La période est particulièrement propice sur le marché, compte tenu de la multiplication des projets de déploiement de cloud computing », se réjouit Chris Ross, Vice-président EMEA de la Division Data Management de CA Technologies. « Ceci est révélateur de la popularité croissante du cloud computing en tant qu’outil de sauvegarde et de restauration à part entière. Les entreprises n’ont plus besoin de gérer leurs sites distants et peuvent passer moins de temps à superviser leurs systèmes de sauvegarde/restauration. Ce qui leur permet de se concentrer sur la croissance de leur activité. »

Une protection aléatoire malgré des incidents fréquents…
Malgré une hausse des investissements dans les systèmes de reprise sur incident et un mouvement clair vers le cloud computing, 88% des entreprises reconnaissent avoir subi des pertes applicatives ou de données au cours de l’année écoulée. Ces incidents sont d’origines multiples. La cause la plus fréquente (57%) est la panne des systèmes d’information (réseaux, stockage, logiciels, etc.). Sont également citées : des attaques informatiques externes (40%) et des erreurs et mauvaises manipulations des collaborateurs (30%).

Malgré une fréquence élevée des pertes de données en France, peu d’entreprises disposent d’un système fiable de restauration : seulement 41% d'entre elles indiquent disposer de plans complets de protection/restauration de leurs données en cas d’incident. La première raison évoquée pour expliquer cette lacune est l'insuffisance budgétaire (46%) – suivie de près d'un manque de soutien et d'adhésion de la direction générale (39%).

« Si les dépenses augmentent en matière de protection des données, l’enquête ‘Protection des données et Cloud en 2011’ démontre également que les procédures sont peu efficaces et que les investissements doivent donc être mieux ciblés, ajoute Chris Ross. Les pertes de données peuvent être causées par une multitude de facteurs dont la probabilité de se produire, doit être évaluée précisément et prise en compte dans le plan de continuité. Une précédente étude de CA Technologies[1] révélait déjà que les pannes informatiques coûtent en moyenne 500 000 € par an à chaque entreprise française – une charge pourtant évitable en déployant un système approprié de récupération des données. »

Méthodologie de l’enquête
Cette enquête a été conduite par le cabinet d’études Coleman Parkes Research en mai 2011. 1.987 entreprises (parmi les partenaires de CA Technologies) ont été interrogées via un questionnaire en ligne dans les pays européens suivants : Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Italie, Norvège, Pays-Bas, Russie, Royaume-Uni et Suède. En France, l’enquête a porté sur un échantillon de 200 entreprises partenaires.

À propos de CA Technologies
CA Technologies (NASDAQ : CA) est un éditeur de solutions de gestion des systèmes d’information dont l’expertise couvre tous les environnements informatiques – du Mainframe au Cloud et des systèmes distribués aux infrastructures virtuelles. CA Technologies gère et sécurise les systèmes d’information et permet à ses clients de fournir des services informatiques plus flexibles. Grâce aux produits et aux services innovants de CA Technologies, les organisations informatiques disposent de la connaissance et des contrôles nécessaires pour renforcer l’agilité de l’entreprise. La majorité des sociétés du Fortune 500 s’appuient sur CA Technologies pour gérer leurs écosystèmes informatiques en constante évolution. Pour plus d’informations, consultez le site web : www.arcserve.com/fr.

[1] Cf. étude intitulée « Eviter les coûts d’indisponibilité de l’informatique » (Janvier 2011)

Jeudi 13 Octobre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News