Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les entreprises européennes pourraient économiser 46 milliards d'euros en optimisant leur gestion documentaire


Dans une étude publiée aujourd'hui, Ricoh chiffre à 46 milliards d'euros les pertes liées à l'inefficacité des méthodes de traitement des informations au sein des entreprises européennes. Deuxième enseignement de l'étude : chaque année, en Europe, les entreprises consacrent 362 millions d'heures aux processus documentaires, soit 147 milliards d'euros de coûts opérationnels. Conduite par Coleman Parkes Research, cette étude s'appuie sur une enquête menée auprès de 458 grandes entreprises européennes (de plus de 1000 employés) en 2011.




Les autres points marquants de l'enquête :
42,5 % des informations importantes au sein des organisations existent uniquement sous forme imprimée. En outre, seulement 22% des entreprises européennes disposent de processus de gestion documentaire industrialisés. Par ailleurs, une entreprise sur 4 juge la recherche de documents imprimés difficile et chronophage, alors qu'elles sont près de 94% à reconnaitre que les documents électroniques et numériques sont plutôt faciles à retrouver.

Une entreprise sur 12 affirme que les procédures de sécurité existantes ne protègent pas les documents confidentiels et 36 % des responsables ou des salariés reconnaissent avoir déjà égaré des informations importantes.

Les entreprises interrogées identifient trois principaux leviers pour modifier leurs processus documentaires :
- augmenter le partage des connaissances (67 %) ;
- améliorer la sécurité (67 %) ;
- accroître l'efficacité des collaborateurs (65 %).

Les principaux obstacles à ces améliorations : le manque de temps (45 %) et le manque de ressources (35 %).

L'étude met en exergue des axes d'amélioration pour optimiser la gestion documentaire
La gestion documentaire est cruciale pour les organisations. Elles doivent régulièrement auditer, évaluer et mettre à jour leurs processus de traitement des documents. Dans ce cadre, l'étude permet aux entreprises de déterminer des axes d'amélioration et des avantages concurrentiels dans l'optimisation de ces processus :
Définir des processus documentaires pour réduire les coûts de l'entreprise et agir sur les échanges et l'efficacité des collaborateurs. Après audit des processus, les entreprises doivent établir un plan d'actions prenant en compte les pratiques de travail existantes et les cycles de vie des informations, en privilégiant les aspects sécurité et durabilité. Les dirigeants doivent sensibiliser leurs collaborateurs quant aux méthodes les plus efficaces pour optimiser et sécuriser les processus.

Externaliser la gestion documentaire : L'étude révèle que les entreprises européennes ont une propension faible à sous-traiter leur gestion documentaire, essentiellement pour des raisons de sécurité. Externaliser les processus de gestion des documents auprès d'une entreprise certifiée ISO 27001 permet aux dirigeants de mieux gérer leurs processus documentaires et de se concentrer sur leur cœur de métier. Objectif : accroitre la productivité.

S'appuyer sur des solutions bureautiques : Les entreprises peuvent en outre améliorer la sécurité de leurs processus documentaires en transformant les données imprimées au format numérique. Pour garantir un stockage et une gestion du document sécurisée, les entreprises peuvent restreindre et protéger la distribution et le partage des informations confidentielles, via des outils tels que :
- Un dispositif de suivi facilitant les audits et le respect des normes ;
- Des codes d'authentification personnalisés pour les employés.

Michel de Bosschere, président de Ricoh France déclare : « Ce livre blanc démontre que, pour rester compétitives, les entreprises doivent analyser l'efficacité de leurs processus documentaires. Une stratégie d'optimisation opérationnelle permet non seulement de réduire les coûts de l'entreprise, mais également d'agir sur la collaboration et l'efficacité des salariés. Il est important que les personnes responsables des processus accompagnent cette transformation. Au final, les entreprises pourront mieux répondre aux demandes de leurs clients et du marché et seront mieux armées pour affronter l'avenir. »

Méthodologie
Sous la direction de Coleman Parkes Research, centre de recherche indépendant, Ricoh publie un livre blanc sur l'efficacité des processus documentaires au sein des entreprises. La recherche résulte de 458 enquêtes téléphoniques menées auprès de grandes entreprises européennes (de plus de 1000 employés) en 2011.

A propos de Ricoh France
Fondée en 1936 à Tokyo au Japon, Ricoh Company, Ltd. réalise aujourd'hui plus de 18 milliards d'euros de chiffre d'affaires et emploie 108 500 personnes dans plus de 150 pays à travers le monde.
Acteur incontournable sur le marché de la gestion documentaire, le groupe Ricoh a pour ambition de «compter parmi les leader du XXIème siècle», en construisant une identité et une culture d'entreprise fortes, afin de conserver et renforcer la confiance de ses clients.
Ricoh France, leader de la gestion du document, s'appuie sur la performance de ses choix technologiques, la pertinence de ses offres de services et la qualité de ses équipes pour offrir à ses clients un service et des produits sur mesure.
Effectif : plus de 2500 personnes
CA 2010 au 31 Mars 2011 : 687 M€
N°1 des constructeurs de systèmes d'impression avec 24.2% de parts de marché (au 31 décembre 2010 - Source Infosource - constructeur Marché Office MFP N&B et BtoC).
ricoh.fr

Mardi 12 Juillet 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News