Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les entreprises entrent dans une ère nouvelle de décentralisation


Les nouvelles données issues de l'étude réalisée en partenariat avec The Economist[1] révèlent qu'en 2020, l'impact des nouvelles technologies sur les environnements professionnels contraindra les entreprises à adopter un nouveau modèle d'organisation du travail, qui sera plus décentralisé. Ainsi, 63 % des chefs d'entreprise conviennent que le transfert des décisions des conseils d'administration du siège de l'entreprise vers les employés va s'opérer rapidement.




Selon Michel de Bosschere, Président de Ricoh France : « Cette nouvelle organisation ne sera pas semblable aux structures décentralisées du passé qui avaient l'inconvénient de créer des doublons, de nuire à la cohérence de la direction stratégique de l'entreprise et d'être, donc, inefficaces».

Il poursuit : «Au contraire, cette nouvelle démarche ciblera les processus. Les informations sensibles seront centralisées, ce qui facilitera leur réception, leur archivage et leur récupération par les employés. Ainsi redéfinis, les processus seront plus efficaces que jamais. De leur côté, les employés auront les moyens de trouver plus aisément les données dont ils ont besoin pour collaborer directement avec leurs clients et prendre d'importantes décisions commerciales, sans les faire attendre».

Il est essentiel d'encourager une collaboration plus étroite avec les clients car les chefs d'entreprise pensent qu'en 2020, les clients seront la principale source de nouvelles idées de produits ou services. Par ailleurs, 86 % des dirigeants conviennent, qu'à l'avenir, les clients seront inclus au processus interne de prise de décision et que les équipes projet compteront parmi leurs membres des personnes extérieures à l'organisation, notamment des clients et des partenaires commerciaux.

Pour qu'une décentralisation soit réussie en 2020, elle doit s'appuyer sur :
- un réseau de processus intégrés de gestion des informations ;
- des informations accessibles à tout moment aux employés, qui jouent un rôle clé dans l'utilisation des connaissances.

Accéder à l'information dans ou hors de l'entreprise
À l'avenir, il deviendra alors nécessaire de réfléchir à la manière dont les collaborateurs, comme les membres extérieurs à l'organisation, pourront apporter des informations et les récupérer de manière sécurisée afin d'agir au nom de l'entreprise. Une gouvernance centralisée est alors essentielle pour protéger les données sensibles, qui constituent un des atouts les plus précieux des entreprises.
Néanmoins, on constate que 43% de l'ensemble des processus documentaires critiques des entreprises européennes reposent encore sur des données papier et seulement 22% de ces dernières disposent actuellement de flux de travail entièrement automatisés[2].
Michel de Bosschere précise : « Dans cette nouvelle ère de décentralisation, le choix des dirigeants dans leur partenaires pour optimiser les processus critiques de leur entreprise sera crucial. L'objectif est de maîtriser les processus et d'intégrer et sécuriser les informations. Les employés et les équipes projet doivent également pouvoir y accéder facilement afin d'agir dans l'intérêt de l'organisation».
Il conclut par :«Seule une telle approche permet de réduire les doublons, de garantir la cohérence et, surtout, d'obtenir une vision précise de l'ensemble des coûts que doit assumer l'entreprise ».[2]

Méthodologie de l'enquête Ricoh - The Economist
De septembre à octobre 2011, The Economist Intelligence Unit a interrogé 567 chefs d'entreprise (cadres supérieurs, DG et équivalent) sur la manière dont ils envisagent l'impact des technologies sur les entreprises d'ici 2020.
Ces entretiens ont ciblé des entreprises de toute taille et de classe internationale (Europe, Amérique du Nord et Asie Pacifique) et représentent plus de 20 secteurs d'activité différents (dont les services financiers, le secteur gouvernemental et public, l'éducation, les services aux professionnels, l'informatique et l'industrie).
Retrouvez toute l'information sur : http://thoughtleadership.ricoh-europe.com/fr

Ricoh

1. Economist Intelligence Unit Résumé - Zone de rupture : l'entreprise au cours de la prochaine décennie technologique. Parrainé par Ricoh - Octobre 2011
2 Étude menée par Coleman Parkes Research - Indice Ricoh de l'efficacité des processus.

Mardi 21 Février 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs