Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les dirigeants PME/ETI restent confiants pour leur activité mais plus du tout pour l’économie française !


La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe BPCE, présente les résultats de son 12ème Observatoire Banque Palatine de la Performance des PME/ ETI (CA de 15 à 500 millions d’€) réalisé auprès de 301 dirigeants par l’institut OpinionWay en partenariat avec le magazine Challenges et la chaîne i>Télé.




LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS PME/ETI EN DECEMBRE
Des dirigeants optimistes pour leur chiffre d’affaires…
L’optimisme sur l’avenir de leur propre entreprise persiste, pour 72% des patrons PME/ETI. Un taux qui reste stable depuis cet été. Concernant les 6 prochains mois, ils sont près de la moitié (44%) à envisager une progression de leur chiffre d’affaires.

… mais très inquiets sur le contexte économique global
En revanche, leur confiance pour le contexte économique mondial et surtout français continue de s’effriter. Elle atteint les niveaux les plus bas enregistrés depuis un an, à 21% de confiance concernant les perspectives de l’économie mondiale et 17% pour l’économie française (-6 points en 1 mois).

QUESTION D’ACTUALITE : LES SOURCES DE FINANCEMENT DES PME/ETI
Le crédit bancaire : principale source de financement utilisée
En 2012, seulement 40% des dirigeants envisagent de recourir à un financement. 37% d’entre eux pensent avoir recours aux crédits bancaires. Ce pourcentage montre une nouvelle fois que les incertitudes liées à la crise rendent les entreprises très frileuses pour investir en 2012.
Au cours des deux dernières années, le recours aux crédits bancaires a été le principal moyen utilisé pour financer le développement des PME/ETI. 46% des dirigeants l’ont utilisé. 19% des chefs d’entreprises ont augmenté leur capital grâce à leurs actionnaires. Les autres modes de financement (émission d’obligations, introduction en bourse…) restent très marginaux. A noter, seulement 39% des patrons ont une bonne opinion des fonds d’investissement et 33% de la bourse.
Cela explique la prépondérance du crédit bancaire comme source de financement. Ces résultats confirment la bonne opinion des banques qu’ont les dirigeants PME/ETI. L’Observatoire de novembre soulignait qu’ils se déclaraient significativement plus accompagnés et soutenus qu’au 1er semestre 2011.

L’EMPLOI
Très faibles perspectives d’embauche
78% des dirigeants PME/ETI, prévoient au mieux une stabilité du nombre de leurs salariés pour les 6 prochains mois. Le solde d’emplois salariés est faible mais lègérement positif, à +2% (12% envisagent des créations, 10% des suppressions). Pour les cadres, le solde d’emploi est nul. Pour les 6 prochains mois, il est à 0% et rejoint celui réalisé sur l’année 2010, loin des 7% de croissance attendus au début de l’année 2011.

LES AXES STRATEGIQUES DES PME/ETI
La stratégie commerciale plébiscitée, l’innovation et les investissements en baisse
Les principaux leviers de performance des PME/ETI restent pour les 6 mois à venir les fondamentaux : la stratégie commerciale (pour 88% des dirigeants), les préoccupations de productivité et de meilleure utilisation des outils de production (69%) et l’organisation interne ou les réorganisations (64%) en hausse de 8 points.
L’innovation qui était souvent perçue comme un des trois principaux éléments stratégiques, perd 9 points par rapport au mois de novembre et n’apparait plus qu’en 5ème position. Les investissements, l’innovation et les nouvelles technologies sont donc de moins en moins prioritaires. Ils enregistrent des écarts de 6 à 10 points par rapport à la vague d’enquête de novembre.

Pour Daniel Karyotis, Président du Directoire de la Banque Palatine : «Les dirigeants sont très inquiets du contexte économique global et français en particulier. Le contraire serait étonnant… Cependant, la grande majorité des PME/ETI sont confiants pour leur activité. C’est la preuve que les Entreprises de Taille Intermédiaire, grâce à leur flexibilité, savent s’adapter et résistent donc mieux que les autres. Il faut que les politiques trouvent une réponse à la crise, susceptible de rétablir la confiance et relancer les investissements des entreprises. Les banques continuent de les accompagner et sont prêtes à le faire davantage.»

Pour Frédéric Albert, Directeur adjoint du Développement d’OpinionWay : «« Face à la crise, 59% des dirigeants de PME/ETI se sont montrés prévoyants, en anticipant durant les deux dernières années sur leurs besoins en financements, essentiellement via le crédit bancaire (à 78%). S’ils sont encore davantage inquiets sur le contexte économique global, ils restent sereins quant à leur activité, misant surtout sur leurs compétences internes (stratégie commerciale, meilleure organisation et utilisation des outils pour des gains de productivité) avec des ressources humaines quasiment constantes mais pas en réduction. Ils prévoient encore une croissance de 4,1% et seuls 14% prévoient de régresser, autant de signes de la solidité des PME/ETI. »

Retrouvez l’étude complète sur www.palatine.fr et www.opinionway.com

A propos de la Banque Palatine :
La Banque Palatine, banque des entreprises et du patrimoine du Groupe BPCE, accompagne les entrepreneurs aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Elle déploie son expertise auprès des moyennes entreprises et des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire). Son réseau de 52 agences en France en synergie avec les métiers d'expertise (gestion privée, corporate finance, immobilier, international, salle des marchés...) accompagne aujourd'hui plus de 8 500 entreprises et 110 000 clients privés.
www.palatine.fr

A propos de l’Observatoire Banque Palatine de la Performance des PME - ETI
Étude quantitative réalisée, auprès d’un échantillon de 301 dirigeants d’entreprises (PDG, DG, DAF, …) dont le chiffre d’affaires est compris entre 15 et 500 millions d’euros, entre le 22 novembre et le 2 décembre 2011. La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement en termes de secteurs d’activité et de chiffre d’affaires. Mode d’interrogation : L’échantillon a été interrogé par téléphone sur système CATI. Toute publication totale ou partielle doit impérativement rappeler la méthodologie et utiliser la mention complète suivante «Observatoire de la performance des PME/ETI – Opinion Way/Banque PALATINE pour i>TELE-Challenges ».

Vendredi 16 Décembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs