Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les difficultés de la zone euro vont provoquer de nouvelles faillites, mais la situation s'améliore aux Etats-Unis


Atradius, l'un des leaders mondiaux de l'assurance-crédit, anticipe une augmentation des faillites sur la plupart des marchés développés. Les déboires de la zone euro ont contribué au ralentissement de la croissance mondiale et le resserrement des conditions de crédit complique la croissance économique des entreprises.




L'incertitude induite par la crise de la dette souveraine de la zone euro et le développement de l'économie a induit des tensions sur les marchés financiers, bien que celles-ci se soient quelque peu résorbées depuis l'injection de 1000 milliards d'euros par la BCE.

Parmi les gros problèmes rencontrés sur les marchés développés figure celui du resserrement des conditions d'accès au financement, sans aucune amélioration depuis la crise financière de 2008. Le secteur bancaire continue à consolider ses dettes et cherche des sources de financement pour respecter les nouvelles lois et réglementations plus strictes. Le tout a créé un environnement difficile pour les ménages et les entreprises, tout particulièrement au sein de la zone euro, et, dans une moindre mesure, aux États-Unis.

Augmentation de l'insolvabilité
Atradius s'attend à voir le nombre de défaillances augmenter dans la plupart des marchés européens à mesure que la conjoncture américaine s'améliore, comme nous le mentionnons dans nos perspectives économiques d'avril 2012.

Ainsi nos analystes anticipent une forte augmentation des défaillances dans le Sud de l'Europe, avec des perspectives à deux chiffres pour l'Italie et la Grèce. Il faut également s'attendre à voir le nombre des défaillances augmenter légèrement, y compris en Allemagne, malgré sa santé économique relativement bonne. Des nouvelles plus positives nous viennent des États-Unis. Vu la croissance modérée du pays, Atradius prévoit une diminution des défaillances. Toutefois le nombre de défaillances devrait rester l'un des plus élevé historiquement.

Risques à la baisse
En règle générale, les défaillances ont tendance à suivre le cycle économique, avec en cas de croissance en baisse, une augmentation du nombre de défaillances. C'est pourquoi, des risques baissiers continueront à découler de ce scénario.

Tout d'abord, l'aggravation de la crise de la zone euro affectera les sociétés et les gouvernements du monde entier en raison de leurs liens financiers et commerciaux. Conformément à son analyse de janvier, Atradius continue à voir l'intégrité de la zone euro préservée dans la mesure où les coûts d'un éclatement de la zone seraient prohibitifs.

Ensuite, il existe un risque de fort accroissement du prix du pétrole lié aux réserves limitées et vu les grandes incertitudes quant à la situation au Moyen-Orient. Tandis que la dépendance au pétrole est en train de régresser, un fort accroissement du prix sur une courte période accroîtrait les prix au détail et affecterait la consommation des ménages de la planète entière.

Pour paraphraser l'économiste en chef d'Atradius, John Lorié: « Alors que les États-Unis reprennent tout doucement du poil de la bête, la crise de la dette souveraine de la zone euro a glissé des marchés financiers vers le monde de l'entreprise et des ménages. Dans la mesure où la confiance du consommateur est faible, nous voyons les consommateurs réticents à dépenser et les banques hésiter à octroyer des crédits aux entreprises de la zone euro. Il est fort probable que le nombre de défaillances va augmenter sur ces marchés. En revanche, aux Etats-Unis, il est fort probable que les défaillances diminuent.

À propos d'Atradius
Le groupe Atradius protège les entreprises contre les risques liés aux ventes à crédit, dans le monde entier, en leur proposant des solutions d'assurance-crédit, de cautionnement et de recouvrement dans 45 pays. Ses produits et services permettent de réduire l'exposition de ses clients aux acheteurs défaillants. Avec 160 bureaux et 31 % du marché mondial de l'assurance-crédit, ses produits et services contribuent à la croissance rentable des entreprises dans le monde, en les protégeant notamment contre les risques d'impayés. Atradius fait bénéficier ses clients d'informations commerciales sur plus de 100 millions d'entreprises dans le monde et délivre quotidiennement 20.000 limites de crédit.
www.atradius.fr

Mercredi 2 Mai 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs