Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les « chimpanzés » battent l’homme en matière d’investissement sur le marché boursier


Une ét ude sur des indices à pondérat ion alter nat ive révèle le manque de perfor mance des st ratégies d’investissement par capitalisation boursière.




Les « chimpanzés » battent l’homme en matière d’investissement sur le marché boursier
Des chercheurs de la Cass Business School de Londres ont découvert que des indices boursiers constitués aléatoirement par des « chimpanzés » via une simulation informatique, auraient produit de meilleurs résultats corrigés du risque que des indices pondérés par capitalisation boursière au cours des quarante dernières années.

Une étude basée sur les données boursières collectées mensuellement aux États-Unis entre 1968 et 2011 a révélé que la quasi-totalité des 10 millions d’indices pondérés aléatoirement ont apporté de bien meilleurs résultats que les indices pondérés par capitalisation boursière. Cette découverte aura sans aucun doute des retentissements auprès des investisseurs du monde entier, qui ont placé des milliards de dollars sur la base d’indices pondérés par capitalisation boursière.

Les « chimpanzés » battent l’homme en matière d’investissement sur le marché boursier
Cette découverte a été révélée dans deux articles* publiés par le cabinet Cass Consulting de la Cass Business School et sponsorisés par Aon Hewitt, qui a étudié les méthodes alternatives de construction d’indices boursiers.

En se basant sur les données boursières collectées durant 43 années aux États-Unis, les auteur s ont comparé les résultats des méthodes de pondération heuristiques, optimales et fondamentales, par rapport à un indice comparable mais pondéré par capitalisation. « Les 13 indices alternatifs que nous avons étudiés ont tous permis de réaliser de meilleurs résultats corrigés du risque que l’exposition passive d’indices à pondération par capitalisation boursière » explique l’un des auteurs, le Dr Nick Motson de la Cass Business School.

...

Lisez la suite dans finyear magazine d'avril 2013

Mercredi 22 Mai 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs