Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Les cadres pensent que les entreprises devraient être plus évaluées en fonction de leur dimension sociale


À l’occasion du Forum économique mondial 2012, Deloitte Touche Tohmatsu Limited (DTTL) présentera les résultats d’une enquête mondiale au cours de laquelle des dirigeants et des cadres supérieurs ont été interrogés sur la place de l’entreprise dans la société, et notamment son impact et sa capacité à jouer un rôle sociétal.




Dans le cadre de cette enquête effectuée pour Deloitte par l’Economist Intelligence Unit (EIU), plus des 3 /4 des répondants (76%) ont indiqué que selon eux la valeur d’une entreprise doit être mesurée en tenant compte non seulement de ses résultats financiers mais aussi de la contribution positive de son activité à la société en général.

En outre, parmi les personnes interrogées, 73 % pensent que le cœur d’activité de leur entreprise a un impact positif sur la société.

« Cette enquête suscite un débat important sur le rôle de l’entreprise et sa contribution à la société », estime Barry Salzberg, Président de la direction générale de DTTL au niveau mondial. « Chez Deloitte, nous considérons qu’il est nécessaire d’intégrer cette dimension sociétale dans le cœur d’activité, les décisions et l’identité des entreprises. C’est en intégrant cette dimension que les entreprises pourront participer activement et de façon positive aux évolutions économiques, écologiques et sociales. »

Une contribution silencieuse
Au cours de l’enquête, 82 % des dirigeants et cadres supérieurs interrogés ont indiqué que leur organisation avait défini formellement sa « dimension sociale » et 52 % considèrent qu’une telle déclaration formelle est essentielle pour attirer la prochaine génération de clients et d’employés.
Toutefois, seulement 25 % pensent que les intentions sociales de l’entreprise sont connues des clients et des consommateurs. Un tel résultat semble indiquer que les entreprises doivent mieux faire connaître la contribution de leur cœur d’activité sur la société.

Opinions des employés de Deloitte appartenant à la génération Y
En parallèle à l’enquête effectuée par EIU, DTTL a interrogé plus de 1000 employés de l’organisation Deloitte appartenant à la génération Y (collaborateurs de l’organisation nés après 1981). L’objectif consistait à solliciter leurs opinions concernant l’impact des entreprises sur la société.

Plus de la moitié (52 %) pense, qu’à l’avenir, l’entreprise, plus que tout autre acteur, aura l’impact le plus important dans la résolution des défis majeurs de nos sociétés. 92 % des répondants pensent aussi que la réussite d’une entreprise devrait être mesurée avec des critères autres que financiers.

Pour Alain Pons, Président de la Direction Générale de Deloitte France : « Il y a une véritable demande pour de nouvelles idées et des perspectives différentes, de la part des dirigeants d’entreprises et des jeunes générations, suscitant des discussions animées. Par l’intermédiaire de cette enquête, nous avons souhaité apporter une modeste contribution aux dirigeants actuels du monde des affaires pour s’interroger sur la place, l’impact et le rôle de l’entreprise dans la société. »

Pour plus de renseignements et pour découvrir les résultats de l’enquête, veuillez consulter : www.deloitte.com/business-society

À propos de l’enquête
Les résultats sont basés sur une enquête concernant 390 dirigeants et cadres supérieurs effectuée en octobre 2011. Les répondants étaient originaires d’Europe (33 %), d’Amérique du Nord (31 %), de l’Asie-Pacifique (24 %) et du reste du monde (12 %), c’est-à-dire l’Amérique Latine, le Moyen-Orient et l’Afrique. En termes de séniorité, 57 % des répondants étaient des dirigeants, des administrateurs, des vice-présidents ou des directeurs. Le reste des répondants était constitué de cadres supérieurs. Les services financiers ont fourni le plus grand nombre de répondants (22 %), suivi par le secteur technologique (12 %), les services professionnels (11 %), le secteur de la santé et des produits pharmaceutiques (8 %) et le secteur de la transformation (5 %). D’autres répondants étaient issus d’un éventail important de secteurs. Environ 74 % des répondants représentaient des entreprises dont les produits d’exploitation annuels dépassent 500 millions US$, y compris 27 % dont le chiffre d’affaires dépasse 10 milliards US$.

A propos de Deloitte
Deloitte fait référence à un ou plusieurs cabinets membres de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, société de droit anglais (« private company limited by guarantee »), et à son réseau de cabinets membres constitués en entités indépendantes et juridiquement distinctes.
Pour en savoir plus sur la structure légale de Deloitte Touche Tohmatsu Limited et de ses cabinets membres, consulter www.deloitte.com/about.
En France, Deloitte SA est le cabinet membre de Deloitte Touche Tohmatsu Limited, et les services professionnels sont rendus par ses filiales et ses affiliés.
Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l’audit, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory à ses clients des secteurs public et privé, quel que soit leur domaine d’activité. Fort d’un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, Deloitte allie des compétences de niveau international à un service de grande qualité afin d’aider ses clients à répondre à leurs enjeux les plus complexes. Nos 182 000 professionnels sont animés par un même objectif, faire de Deloitte la référence en matière d’excellence de service.

Lundi 30 Janvier 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News