Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les cadres cherchent à renforcer les compétences de leurs dirigeants


Selon le dernier sondage effectué par le Korn/Ferry Institute, 75 % des cadres d'entreprise se demandent si leurs équipes dirigeantes possèdent le jeu de compétences appropriées afin de générer la croissance de leurs sociétés en 2012 et de tirer profit des nouvelles opportunités à travers le monde.




« Avec la stabilisation progressive de l'économie, il devient de plus en plus important pour les organisations d'analyser la manière dont leurs dirigeants et leurs stratégies de sélection des compétences s'harmonisent avec leurs stratégies commerciales », déclare Ana Dutra, DG de Korn/Ferry Leadership and Talent Consulting. « Les organisations disposent-elles de dirigeants appropriés aux bons postes ? Ont-elles le regard tourné vers l'avenir et identifient-elles et développent-elles rigoureusement la prochaine génération de leaders ? Il s'agit-là de questions stratégiques visant à produire les futurs directeurs de l'entreprise. Notre sondage montre qu'un énorme travail reste à réaliser dans le domaine du développement des compétences de leadership. »

Le sondage a révélé que 52 % des cadres interrogés affirment que leurs entreprises devraient acquérir un minimum de nouvelles recrues prometteuses ou investir davantage dans des efforts de développement professionnel à destination de leurs cadres. Environ 23 % vont plus loin, affirmant que les cadres de leurs sociétés devaient être entièrement remplacés. Le sondage fut mené du 27 janvier au 5 mars.

Lorsqu'interrogés leur société avait dû renvoyer ou abandonner purement et simplement certaines initiatives potentielles au cours des deux dernières années en raison d'un manque interne de compétences, 73 % ont répondu par l'affirmative, énumérant des fusions et acquisitions (6 %), une expansion géographique de marché (11 %), et des lancements de produits (6 %), ou autres projets (32 %) comme projets qui n'ont jamais vu le jour.

Quant au plan de succession, près de la moitié (45 %) expliquent que leurs entreprises sont engagées en faveur de l'établissement d'un système de promotion interne de talents professionnels et d'identification des hauts potentiels au sein de leurs organisations. Mais 37 % pensent que de nouvelles nominations ou promotions de cadres sont inutiles.

45 % des cadres prétendent que leurs sociétés identifient régulièrement des compétences à développer dans le cadre de leurs processus d'examen de performance, et que les entreprises ont déployé des programmes structurés de développement professionnel pour les employés à tous les échelons de la hiérarchie. 40 % soulignent que leur société identifie des domaines de développement pour leurs employés, mais que le suivi est « pauvre et inconsistant. »

Méthodologie
Le Korn/Ferry Institute mène régulièrement des sondages afin d'obtenir des informations sur l'état actuel du lieu de travail et de l'environnement des cadres. Les résultats sont basés sur des internationaux auxquels participent des cadres inscrits au Centre des cadres, basé sur Internet, de la firme, http://www.ekornferry.com. Le sondage le plus récent fut mené du 27 janvier au 5 mars 2012, auquel ont participé des sujets interrogés en provenance de 40 pays, représentant un large éventail d'industries et de secteurs d'activité.

Korn/Ferry Institute

Mercredi 9 Mai 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs