Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les avantages d'une prévention contre le crime financier organisée à l'échelon de l'entreprise


Episode 2 par Joram Borenstein NICE Actimize.




Joram Borenstein
Joram Borenstein
Pour de nombreuses organisations financières, l'idée d'élaborer un seul programme de lutte contre le crime financier à l'échelon de l'entreprise parait effrayante, et elles hésitent à faire les premiers pas pour poser les bases d'une telle initiative. Le fait d'améliorer la façon dont sont mis en place les processus et la technologie de prévention contre le crime financier peut avoir des bénéfices au-delà de la création d'un programme efficace, comme le démontrent les cas que nous avons analysés avec les plus grands organismes financiers. Quels sont ces bénéfices ? : une mise en conformité plus aisée, des coûts maîtrisés, une meilleure couverture et une baisse de la vulnérabilité. Examinons-les en détails.

Une conformité plus aisée

Les réglementations changent constamment et les besoins multi-juridictionnels peuvent être difficiles à équilibrer, notamment dans les grandes institutions internationales. Une approche unique et complète permet de mettre en place les règles et procédures dans l'ensemble de l'organisation, prenant ainsi en considération ces besoins en concevant des flux de travail et des contrôles pour s'assurer que les règles sont respectées et les incidents correctement rapportés.

De plus, la culture de l'entreprise doit refléter les règles et processus de façon à ce qu'une culture de la conformité puisse se refléter dans le comportement des employés. Doter les employés des bons outils et de la bonne technologie est sûrement la première étape à franchir dans ce changement culturel, en inspirant les bonnes actions et en dissuadant tout comportement contraire à l'éthique.

Des coûts maîtrisés

L'un des facteurs les plus attrayants - et peut-être le plus surprenant de cette approche holistique du crime financier est cette notion qu'investir dans cette stratégie fait en réalité gagner de l'argent aux organismes financiers. Quand on fait le point sur les gains en efficacité opérationnelle, en réduction des pertes et des amendes pour non respect des règles, les organismes financiers réalisent les résultats qu'attendent d'eux les régulateurs et les clients tout en augmentant la valeur de leur investissement.

Une meilleure couverture avec moins de lacunes

La clé de l'efficacité dans le domaine du crime financier est de diminuer les points aveugles communs à toutes les grandes organisations. Les types de menaces changent constamment, les vulnérabilités aussi, et les organismes doivent faire preuve de flexibilité et de réactivité. En établissant un programme de prévention du crime financier qui soit à la fois flexible et résilient, les institutions peuvent constamment améliorer leur programme et réduire les lacunes pour diminuer les risques pour l'entreprise et pour ses clients.

Une vulnérabilité moindre

Avec l’augmentation de la complexité des scenarios, prendre la bonne décision à un problème avec peu de variation est une action de plus en plus complexe.

Lorsqu'une institution rassemble les informations provenant de divers systèmes et les stocke en un seul lieu, elle peut mener plus facilement des actions cohérentes et concrètes et les employés peuvent résoudre les incidents avec davantage de précision, plus rapidement et en investissant moins de ressources. Au-delà de l'aspect opérationnel qui consiste à fournir aux utilisateurs toutes les informations nécessaires dans un système commun, l'institution doit facilement montrer des processus cohérents et conformes aux instances de réglementation dans un seul audit et un rapport consolidé. Ainsi, la visite des experts en réglementation sont moins contraignantes et moins coûteuses.

Conclusion

Les menaces de crime financier évoluent, et les acteurs du monde financier doivent sans cesse s'adapter et s'améliorer pour suivre la dynamique de leur secteur. Pour y parvenir, ils doivent bâtir un ensemble complet de technologies suffisamment flexibles pour pouvoir évoluer. Les organismes financiers qui n'ont pas innové peuvent finir par devenir une cible pour les instances réglementaires, les consommateurs, des hackers, des employés corrompus ou des fraudeurs de toutes sortes.

Le plus important est d'éviter que le risque se déplace où se trouve la cible et de se rendre compte des bénéfices directs et indirects provenant d'un programme de prévention contre le crime financier. Une plus grande cohérence, une meilleure conformité, une meilleure efficacité budgétaire et une meilleure couverture sont parmi les résultats les plus tangibles que les organismes financiers rencontreront malgré le fait que le lien entre ces résultats et leur investissement de lutte contre le crime financier ne sera pas évident à faire au départ.

En étant prévoyant et conscient des efforts à faire pour innover, les organisations de services financiers sont plus susceptibles de bénéficier de ces avantages et de rester une longueur d'avance sur les menaces d'aujourd'hui.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 14 Octobre 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs