Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les assureurs se préparent aux nouvelles normes comptables IFRS


D'après l'étude Deloitte « Global IFRS Survey » publiée récemment.




Administrée au niveau mondial par l’Economist Intelligence Unit pour le compte de Deloitte, cette enquête « Global IFRS Survey » a sondé 300 assureurs pour apprécier leur compréhension des subtilités des nouvelles normes comptables IFRS (International Financial Reporting Standards) et mesurer leur niveau de préparation en ce qui concerne leur mise en application.

Les résultats laissent entrevoir un changement d’attitude significatif. Les assureurs sont nombreux à avoir lancé leurs mesures de préparation (58 %), mobilisant ainsi des ressources internes pour évaluer les impacts de ces nouvelles normes, notamment au niveau budgétaire.

Les professionnels de l’assurance interrogés estiment à ce titre que la mise en œuvre des nouvelles normes devrait coûter en moyenne entre 25 et 50 millions d’euros, ce qui est nettement plus que ce qu’ils envisageaient un an auparavant (10 millions d’euros).

Malgré tout, même si ces coûts de mise en conformité s’annoncent élevés, les assureurs sont davantage convaincus que ces évolutions contribueront positivement à l’amélioration des relations avec leurs investisseurs et leurs procureront des gains notables en matière de transparence de l’information financière.

Il y a quelques mois, l’International Accounting Standards Board (IASB) lançait un appel à consultation pour sonder les parties intéressées par la dernière version du projet de la norme IFRS 4 Contrats d’assurance. Dans ce contexte, Deloitte et l’Economist Intelligence Unit ont interrogé 300 dirigeants du secteur de l’assurance pour connaître leur niveau de préparation aux nouvelles normes comptables. Les résultats soulignent un changement d’attitude significatif : 58 % des assureurs ont déjà commencé à préparer le projet en mobilisant des ressources internes pour évaluer les impacts de ces nouvelles normes, notamment au niveau budgétaire.

Découvrez les résultats majeurs de l’étude :
- les assureurs interrogés estiment que la mise en œuvre des nouvelles normes devrait coûter en moyenne entre 25 et 50 millions d’euros – nettement plus que les 10 millions d’euros envisagés un an auparavant.
- Bien que ces coûts de mise en conformité s’annoncent élevés, les assureurs sont convaincus que ces évolutions contribueront positivement à l’amélioration des relations avec leurs investisseurs et leur procureront des gains notables en matière de transparence de l’information financière. 68 % d’entre eux s’accordent à dire que les bénéfices apportés par l’application de cette nouvelle norme, l’emporteront sur les coûts d’implémentation, soit une hausse de 45 % par rapport à 2012.
- Ils prévoient également que la mise en œuvre de ces normes aura un impact significatif en matière de risques, d’opérations financières et de systèmes d’information.

Pour plus de détails, consultez l’étude ci-dessous (PDF 20 pages en anglais).

deloitte_global_ifrs_insurance__survey_2013.pdf Deloitte_global-IFRS-Insurance- Survey_2013.pdf  (823.51 Ko)


Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise.
Lien direct : www.finyear.com/newsletter

Lisez chaque mois notre magazine digital sur www.finyear.com/magazine

Vendredi 24 Janvier 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News