Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les applications et les bases de données sont des portes dérobées pour cambrioler l’entreprise en toute discrétion


Par Laurent Besset, Directeur Associé chez I-Tracing




Laurent Besset
Laurent Besset
Les données représentent un enjeu majeur pour les entreprises. Leur valeur les rend attrayantes aux yeux des pirates mais aussi des utilisateurs internes peu scrupuleux. Les différentes réglementations (Sarbanes-Oxley, PCI-DSS, CNIL…) obligent les firmes à mettre en place des dispositifs de protection et d’audit des données. La sécurité de l’information et le respect des bonnes pratiques s'avèrent d'autant plus indispensables que le système d'information s'ouvre et qu’Internet accroît les risques. La fuite de données a un impact sur tout l’écosystème de l’entreprise. Collaborateurs, clients, partenaires et fournisseurs se trouvent affectés. Un vol de données se traduit aussi par d’importantes pertes financières. Toute entreprise, quelle que soit sa taille, doit contrôler les conditions d'utilisation de ses données et mettre en œuvre une protection adaptée à ses systèmes d’information et aux nouveaux usages en entreprise afin de se défendre au mieux contre le pillage, le vol et les comportements malveillants internes.
Facilement accessibles, les applications web sont devenues les cibles favorites des cyber-voleurs qui les transforment en un point d'entrée pour accéder aux données sensibles. Les entreprises et les administrations, dont l’activité repose de plus en plus sur les technologies et les applications web, veulent protéger leur site internet contre les menaces environnantes, sans affecter les performances et la disponibilité des applications. Lutter contre une attaque par DDoS ou combattre une APT (Advance Persistent Threat, menace invisible mais permanente), commence par l’adoption des bonnes pratiques durant le développement et le cycle de vie des applications. C’est un élément capital de la maîtrise des risques.

...

Lisez la suite dans finyear magazine de mars 2013

Jeudi 18 Avril 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs