Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les actions japonaises n’ont jamais été si bon marché (M&G Investments)


Commentaire de Dean Cashman, gérant du fonds M&G Japan Fund Worthington




- Les valorisations des actions japonaises sont attractives historiquement et comparées au reste du monde
- Le marché propose un couple rendement-risque intéressant

Les investisseurs négligent un certain nombre de facteurs positifs sur le marché des actions japonaises, notamment le niveau des valorisations et les bons résultats des restructurations des entreprises.

Alors que de nombreux investisseurs avaient perdu espoir dans les actions japonaises, le consensus selon lequel le Japon va continuer à faire face à des difficultés est excessivement pessimiste. Les problèmes que rencontre le Japon sont bien connus et se reflètent déjà dans les prix du marché. Il en résulte que pour la première fois depuis une génération les valorisations des actions japonaises sont très bon marché par rapport au reste du monde.

L’indice TOPIX, représentant le marché des actions japonaises est négocié à 1 fois sa valeur comptable, offrant un scénario de valorisation extrêmement convaincant au regard de sa propre histoire. Les actions japonaises paraissent aussi très bon marché quand on les compare aux autres indices majeurs du marché, incluant le MSCI Europe (1,60 fois), le FTSE 100 (1,94 fois) et le S&P 500 (2,16 fois).

Les entreprises japonaises ont su se restructurer et reconstruire leurs bilans il y a plus de 10 ans. Le résultat est que nous observons maintenant des entreprises saines, et affichant des cash-flow importants. Beaucoup d’entres elles le prouvent en augmentant leur gains et en améliorant les rendements de leurs actions.

De plus, les investisseurs devraient remarquer la rapidité de réponse des entreprises japonaises face à la crise financière. Beaucoup d’entres elles ont su réaliser un effort rapide et concerté pour gérer leurs coûts, améliorant automatiquement leurs marges depuis 2008 malgré des ventes plus faibles.

Les exportateurs japonais ont également amélioré leur capacité à s’adapter vis-à-vis des fluctuations du Yen, à travers la flexibilité de leur production, de leurs achats et de leurs prix. Les entreprises se sont aussi orientées vers des productions délocalisées, réduisant ainsi l’impact du Yen sur les exports. Finalement, le Japon profite de la croissance asiatique à travers ses exportations, la part de l’Asie ayant augmenté au détriment des Etats-Unis. A la fin 2009, les exportations japonaises vers l’Asie
représentaient plus de 54% de la totalité de leurs exports, comparés à 16% pour les Etats-Unis. Cet élément positif ne se reflète pas encore dans la valorisation des actions.

A propos de M&G Investments
M&G est l’une de plus importantes sociétés de gestion d’actifs européennes. Fondée en 1901, elle gère 218 milliards d’euros d’encours (juin 2010) dont 92,6 milliards pour le compte de clients externes. M&G Investments a pour principal objectif d’optimiser la valeur des actifs de ses clients par le biais d’une gestion active. Cette philosophie se traduit par les remarquables performances de sa gamme de fonds. En mars 1999, M&G Investments a été racheté par le groupe financier international Prudential plc. En février 2001, M&G a commencé à développer son activité de distribution de fonds à l’international en Europe et en Asie. M&G Investments a ouvert son bureau à Paris en septembre 2007.

Mardi 2 Novembre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs