Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les Trésoriers d’entreprise devraient jouer un rôle accru dans la justification de la valeur ajoutée que la trésorerie peut apporter à leur entreprise


Une enquête récente menée au niveau européen par PricewaterhouseCoopers révèle que les Trésoriers d’entreprise devraient jouer un rôle accru dans la justification de la valeur ajoutée que la trésorerie peut apporter à leur entreprise




Les Trésoriers d’entreprise devraient jouer un rôle accru dans la justification de la valeur ajoutée que la trésorerie peut apporter à leur entreprise
Dans ce monde de défis en constante évolution, les trésoriers doivent saisir l'opportunité qui leur est offerte de démontrer qu'ils peuvent accroître la valeur des activités de l'entreprise. C'est ce que révèle la nouvelle enquête européenne réalisée par PricewaterhouseCoopers LLP.

L'enquête européenne 2006 sur la trésorerie d'entreprise, intitulée "Measuring Value from Treasury", a été réalisée auprès de 182 trésoriers de 13 pays d'Europe, dont le Royaume-Uni, et a porté sur les activités de la fonction de trésorerie et sur la manière dont elle peut accroître la valeur de leurs entreprises, aujourd'hui et dans le futur.

Les réponses révèlent que les trésoriers pensent que les défis majeurs de l'entreprise peuvent être mieux gérés s'ils peuvent contribuer à ajouter de la valeur à l'entreprise, et davantage encore s'ils peuvent effectivement quantifier et communiquer à propos de cette valeur ainsi ajoutée à la fonction financière dans son ensemble. A ce propos, il existe de véritables opportunités.

Principaux constats de cette enquête :

  • Les trésoriers apportent de la valeur ajoutée pour un éventail toujours plus large d'activités. Certaines activités de trésorerie traditionnelles, comme le traitement des transactions, présentent moins de valeur ajoutée. Mais bon nombre d'activités réputées essentielles pour le futur, telles que la gestion du fond de roulement et les pensions, dépassent le cadre général de la trésorerie.
  • Les trésoriers pensent que c'est dans le domaine de la gestion des relations bancaires qu'ils peuvent apporter le plus de valeur ajoutée. Toutefois, ils reconnaissent que les actionnaires sont beaucoup plus enclins à considérer la gestion des risques de trésorerie comme l'activité la plus productive en termes de valeur ajoutée. Cela illustre un manque de communication entre les trésoriers et les actionnaires ainsi qu'une différence de point de vue.
  • La mesure des performances peut être améliorée. En effet, 25% des trésoriers interrogés n'utilisent aucun indicateur de performance formel pour démontrer la manière dont ils apportent de la valeur ajoutée car selon eux, il est difficile de définir et mesurer la performance de la trésorerie. Les trésoriers qui mesurent effectivement les performances de la trésorerie n'utilisent pas toujours des indicateurs efficaces. De plus, l'enquête révèle qu'ils évaluent souvent les activités qui apportent peu de valeur ajoutée à l'entreprise.
  • Les développements technologiques et en matière de système de gestion se classent parmi les priorités actuelles mais sont aussi considérés comme des facteurs qui peuvent aider les trésoriers à accroître la valeur de la gestion de la trésorerie. A ce propos, les exemples cités dans l'enquête font référence aux "In-house banks", aux "payment factories" et au "Straight-through-processing". L'enquête rapporte également que la mise en œuvre effective de systèmes de trésorerie reste un défi de taille pour de nombreux trésoriers.
  • Le principal obstacle à la valeur ajoutée dans la fonction de trésorerie trouve son origine, selon les personnes interrogées, dans les ressources limitées en termes de personnel. Cela indique que les trésoriers ne sont pas entravés par des considérations budgétaires, mais qu'ils éprouvent des difficultés à trouver les collaborateurs efficaces dotés des compétences adéquates qui peuvent les aider à accroître la valeur ajoutée.
  • Dans les cinq prochaines années, les personnes interrogées ont indiqué qu'elles prévoyaient de se concentrer sur le renforcement des activités de l'entreprise dans les domaines tels que la gestion du fond de roulement, la structure du capital, le financement de la clientèle, l'intégration informatique et la gestion des risques "commodity".
  

Sebastian di Paola, Associé en charge de "Treasury Advisory" PricewaterhouseCoopers Belgique et "Eurofirm treasury advisory leader", indique :

  • "Le rôle de la trésorerie et du trésorier ne cesse d'évoluer. Des réglementations toujours plus complexes ont fait que toute l'attention se porte sur les activités de trésorerie traditionnelles et que les conseils d'administration suivent avec beaucoup d'attention ce que font les trésoriers. Par le passé, les nécessités de réduire les coûts et d'augmenter l'efficacité d'une entreprise ont eu un fort impact sur les fonctions de trésorerie."
  • "Dans notre environnement actuel, la compétence de la trésorerie est essentielle. Les trésoriers doivent très souvent le démontrer et le faire savoir à l'ensemble de l'entreprise. En partie à cause de la spécificité des activités de trésorerie, la fonction financière dans son sens large est souvent peu convaincue des compétences des trésoriers."
  • "Les trésoriers doivent se préparer à cette nouvelle mission de convaincre les dirigeants de l'entreprise et les membres de la fonction financière qu'ils représentent une source de valeur ajoutée. C'est aussi une belle opportunité pour établir ainsi des relations plus étroites avec les autres départements de leur entreprise."
François Masquelier, "Head of Corporate Finance and Treasury" RTL Group et "Président Honoraire de l'Association européenne des Trésoriers d'entreprise - EACT" commente également l'enquête :

  • L'enquête confirme l'élargissement accru du rôle de trésorier au-delà des frontières traditionnelles de sa fonction et notamment dans des domaines tels que les "Shared Service Centres", la gestion optimale du fond de roulement ("Working Capital Management"). Ils s'affirment également comme partenaires clé aux supports des activités de l'entreprise. L'enquête permet donc de comprendre vers quoi s'oriente la fonction de Trésorier en Europe.
Notes à l'attention de la rédaction
  1. L'enquête européenne sur la trésorerie de PricewaterhouseCoopers LLP a été réalisée entre novembre 2005 et février 2006 par la division Market Research Unit de PricewaterhouseCoopers LLP. 182 directeurs financiers, trésoriers "groupe", trésoriers régionaux et nationaux et trésoriers/ de filiales/divisions de 13 pays d'Europe ont été interrogés. Tous les grands secteurs économiques sont représentés.
  2. Le groupe PricewaterhouseCoopers LLP European Treasury Solutions comprend plus de 150 professionnels motivés dans toute l'Europe qui disposent d'une grande variété de compétences complémentaires dans les domaines de la trésorerie, des opérations bancaires, de la technologie, de la taxation, de la comptabilité et de la gestion de projets.
  3. PricewaterhouseCoopers (www.pwc.com) offre des services dans les domaines du conseil fiscal et juridique, de la comptabilité, de la consultance et de l'audit tant à une clientèle publique que privée. Plus de 130.000 personnes réparties dans 148 pays travaillent en collaboration et mettent en commun leur savoir-faire en vue de favoriser la confiance du public et apporter de la valeur ajoutée aux clients ainsi qu'à tous les acteurs avec lesquels le client est en relation d'affaires.
"PricewaterhouseCoopers" fait référence au réseau de firmes membres de PricewaterhouseCoopers International Limited, chacune d'entre elles formant une entité légale distincte et indépendante.


Source : www.pwc.com

Lundi 4 Décembre 2006
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs