Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Les Islandais ont raison


Or donc, les Islandais ont voté en masse. Le peuple islandais refuse de payer les pots cassés, refuse de rembourser le Royaume uni et les Pays Bas.




Pierre-Antoine Dusoulier
Pierre-Antoine Dusoulier
La dette que les Islandais refusent de régler n’est pas la leur. Ils ont donc raison. Cette dette, ce sont les pertes d’épargnants britanniques et néerlandais auprès de la banque islandaise Icesave. Ces pertes sont le résultat de la crise des subprimes.

Icesave, comme tant d’autres banques, n’y a pas résisté, ses clients ont perdu leurs avoirs. Mais pourquoi des citoyens britanniques ou néerlandais avaient-ils confié leur épargne à Icessave, une banque islandaise, en dehors de la Communauté Européenne ?
Simplement parce que les conditions de rémunération proposées étaient attractives. Attractives, mais risquées !
Un taux d’intérêt fort est toujours un signe de risque. C’est ce que l’affaire grecque démontre une fois de plus et c’est ce que n’importe quel emprunteur constate.

Ils ont joué. Ils ont choisi d’aller jouer loin de leur terrain, dans les glaces islandaises. Ils ont pris un risque. Ils ont perdu. Tout le monde sait que la glace fond à un moment ou un autre. C’est dommage et regrettable. Mais rien ne devrait obliger les contribuables islandais à éponger ces pertes.
Les Islandais ont donc raison.

Bon trades.

Pierre-Antoine DUSOULIER, Président de Saxo Banque
www.saxobanque.fr

Mardi 16 Mars 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News