Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Les 6 grands thèmes d’investissement des années à venir


Fidelity : L’“ Enquête Analystes 2013 ”.




Les 6 grands thèmes d’investissement des années à venir
Fidelity Worldwide Investment publie aujourd'hui les conclusions de sa troisième « Enquête Analystes », qui met en évidence les grands thèmes durables auxquels seront confrontés les investisseurs dans les prochaines années au niveau mondial. Il souligne également le rôle déterminant de l’analyse fondamentale des sociétés afin d’identifier les gagnants du futur.

Ce rapport explore les thèmes identifiés par plus de 100 gérants de fonds et analystes actions et obligataires de Fidelity à travers l'Europe et l'Asie, offrant ainsi une perspective sur le processus d'investissement fondamental de la société de gestion. Cette publication a pour but de mettre en lumière les entreprises, secteurs, régions et thématiques durables qui présentent, selon les analystes de Fidelity, les meilleures opportunités d'investissement dans un environnement de deleveraging qui pèse sur la croissance mondiale.

Plusieurs thèmes d'investissement à long terme sont ainsi identifiés :

1. La prolongation de l'« ère du désendettement ».

Les entreprises du monde entier doivent lutter contre des tendances très défavorables liées au désendettement du secteur privé et public, un processus qui risque de s'inscrire dans un horizon de plusieurs années. Pour les investisseurs, les conséquences sont importantes. Du point de vue des marchés actions, l'environnement actuel renforce considérablement l'attrait des sociétés fiables dotées de bilans solides (c'est-à-dire peu endettées) et de flux de trésorerie abondants, pouvant garantir des dividendes robustes et croissants. Toutefois, cette problématique ne touche pas tous les marchés : de nombreux pays moins développés ont évité d'accumuler de la dette, ce qui confère un grand attrait aux marchés émergents sur le long terme.

2. Une absence de corrélation persistante entre performance des investissements et croissance du PIB.

Nous vivons dans un monde à deux vitesses, globalement divisé entre les économies émergentes à forte croissance et les marchés développés à croissance faible. Cela ne signifie pas pour autant que les investisseurs doivent tourner le dos aux marchés développés : certains secteurs isolés des pays à croissance faible pourraient être amenés à surperformer à la faveur de facteurs uniques. En Europe, par exemple, certaines multinationales dont les bénéfices sont géographiquement diversifiés restent rentables, malgré la récession qui touche la région. Ce type de profil confirme qu'à investir exclusivement sur la base de la croissance économique, on risque de passer à côté d'autres éléments qui déterminent la performance totale. Il s'agit souvent de caractéristiques propres aux secteurs et aux entreprises et qui nécessitent une analyse bottom-up approfondie pour distinguer « le bon grain de l'ivraie ».

3. Innovations technologiques et énergétiques, facilitant l'adaptation des marchés développés à la croissance rapide des pays émergents.

Dans les pays développés, la révolution du gaz de schiste sera le vecteur d'une croissance soutenue, au même titre que l'évolution des réseaux sociaux et des smartphones. Ainsi, les États-Unis pourraient réduire leur dépendance envers les importations pétrolières à hauteur de deux millions de barils par jour (voire plus) durant les cinq prochaines années grâce au développement de l'énergie de schiste. Cette transformation pourrait avoir un impact majeur sur l'ensemble de l'économie américaine en réduisant sensiblement les coûts de production, tout en diminuant le déficit commercial.

4. Une quête de rendement continue.

Dans un monde de taux d'intérêt faibles et caractérisé par le vieillissement de la population dans de nombreux pays, les stratégies axées sur le revenu et la préservation du capital vont garder le vent en poupe, en particulier de la part d'investisseurs inscrits dans des horizons prolongés, comme les fonds de pension.

5. Une place de choix pour la Chine au sein des portefeuilles.

Les actions chinoises ont compté parmi les moins performantes en Asie l'année dernière. Toutefois, ce marché conserve à nos yeux un excellent potentiel à long terme en raison de plusieurs facteurs durables, au nombre desquels l'accroissement de l'urbanisation, l'essor des classes moyennes et l'avènement d'un modèle économique plus axé sur la consommation intérieure que sur ses exportations.

6. Plus généralement, la croissance économique sera tirée par la consommation.

L'élévation des niveaux de vie et l'urbanisation de cette dernière décennie se sont accompagnées du développement des classes moyennes, qui portent en elles le thème de la consommation. Plusieurs grandes marques occidentales de qualité vont continuer à s'attirer les faveurs de cette nouvelle demande et à bénéficier de son essor.

Concernant les conclusions de la dernière « Analyst Survey », Henk-Jan Rikkerink, Directeur de la recherche actions Europe et USA pour Fidelity Worldwide Investment, a déclaré :

« En matière d'investissement, notre réflexion se distingue par son aptitude à s'inscrire dans une perspective de long terme par rapport à des marchés qui deviennent de plus en plus myopes et tributaires des tendances macro-économiques. Notre processus d'analyse nous permet d'identifier un éventail de valeurs gagnantes à terme, dotées de fondamentaux robustes, et dont les bénéfices devraient être portés par des thèmes d'ordre structurel.

Il s'agit typiquement d'entreprises possédant un avantage concurrentiel durable, qui les aide à générer des rendements supérieurs au coût du capital à long terme, ainsi que des flux de trésorerie solides dont une partie est redistribuée aux investisseurs sous forme de dividendes. »

Quelques mots sur le rapport des analystes de Fidelity
Ce rapport offre un instantané sur les grandes opportunités d'investissement identifiées par les équipes d'investissement actions et obligataire de Fidelity en Europe et en Asie Pacifique. À partir de leurs recherches sur les fondamentaux des sociétés, les analystes de Fidelity présentent quelques uns des thèmes d'investissement majeurs qui façonneront l'économie mondiale dans les prochaines années. Cette enquête n'est en aucun cas exhaustive ; elle est plutôt destinée à mettre en lumière certain(e)s des entreprises, secteurs, régions et thématiques durables dont Fidelity estime qu'elles présentent les caractéristiques les plus attrayantes dans un environnement de deleveraging et de croissance mondiale faible.

Méthodologie
Ce rapport est fondé sur les réponses de 100 professionnels de la gestion d'actions et d'obligations en Europe et en Asie, couvrant des secteurs variés dans le but d'extraire une sélection de leurs meilleures idées d'investissement, et parmi elles des plus « contrariantes ». Ces questions ont été complétées par un grand nombre de discussions avec les responsables des recherches afin de vérifier les tendances et les thèmes proposés par pays, secteurs et classes d'actifs.

L'approche axée sur la recherche fondamentale de Fidelity
Fidelity emploie un style de gestion active basé sur la recherche fondamentale approfondie et détaillée réalisée par ses équipes d'investissement. L'objectif est de générer une performance d'investissement robuste en développant une compréhension riche et complète des entreprises dans lesquelles la société investit et de leur évolution financière attendue. Le réseau mondial de recherche de Fidelity regroupe plus de 350 professionnels dans de nombreux centres financiers internationaux, notamment Londres, Paris, Francfort, Milan, Bombay, Singapour, Hong Kong, Shanghai, Séoul, Sydney, Tokyo, Sao Paulo.
Ses gérants de portefeuille s'appuient sur une équipe dédiée d'analystes, chacun en charge de secteurs et de marchés spécifiques. Ceux-ci sont responsables des recommandations qu'ils émettent à partir de recherches fondamentales internes. Fidelity n'impose pas de vision top-down à ses gérants, qui sont chacun responsables de leurs propres décisions d'investissement. Dans le même temps, ils ont accès à des études macroéconomiques détaillées, ainsi qu'à des perspectives sur le cycle de marché, afin d'enrichir au mieux la construction des portefeuilles.

A Propos de Fidelity Worldwide Investment
Fidelity Worldwide Investment est une des principales sociétés de gestion d’actifs dans le monde et fournit des produits et solutions d’investissement à destination des particuliers et des professionnels en Grande Bretagne, en Europe Continentale, au Moyen-Orient et en Asie Pacifique. Créé en 1969, le groupe compte plus de 5500 salariés établis dans 24 pays et gère 182,6 milliards d’euros (à fin décembre 2012) pour le compte de ses clients. La société compte parmi ses expertises clés la gestion d’actions, d’obligations, d’allocation d’actifs et d’immobilier. Fidelity Worldwide Investment bénéfice d’une des plus vastes équipes de recherche composée de près de 280 gérants et analystes à travers sept centres de gestion dans le monde.

Publié par FIL Gestion, SGP agréée par l'AMF sous le n° GP03-004, 29 rue de Berri, 75008 Paris. CP1280
fil.com

Mercredi 6 Février 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News