Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year

Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year

 
 
 


              



Les 5 règles fondamentales de la planification moderne


Par Laurent Dechaux, Digital Finance & Supply Chain Vice President Oracle.



Laurent Dechaux
Laurent Dechaux
Pour réussir votre planification prospective, voyez plus large et réunissez des informations exploitables provenant de tous les domaines de l’entreprise.

J’ai récemment vu cette vidéo dans laquelle une Tesla nous prouve qu’on ne devrait pas prendre de décisions sur la base des seules informations que nous avons sous les yeux. Dans la vidéo, l’autopilote de la Tesla utilise les données du trafic en temps réel pour prévoir une collision imminente une seconde avant qu’elle ne se produise et active automatiquement la pédale de frein pour éviter la collision. Le véhicule échappe à l’accident, et toutes les personnes impliquées s’en sortent indemnes.

L’autopilote de la Tesla a donc accompli quelque chose qu’aucun conducteur humain ne peut faire seul : il a pris en compte des données externes dans sa planification et fait un choix plus judicieux et plus sûr.
Même si les dangers de la route n’ont rien de commun avec les défis auxquels font face les entreprises modernes, les principes d’une planification efficace sont universels. Plus les informations dont vous disposez sont pertinentes, plus vos décisions seront judicieuses. La conjoncture économique n’a jamais été aussi imprévisible et la capacité à absorber les chocs tout en continuant à aller de l’avant n’a jamais été aussi cruciale. Selon une étude Oracle, 44% des directeurs financiers se sont lancés dans le développement de plusieurs plans d’urgence afin de garantir la compétitivité de leur entreprise.

Mais alors, pourquoi tant d’équipes financières s’appuient toujours sur des rapports de coûts unidimensionnels pour éclairer leurs décisions au lieu d’utiliser des informations plus précises et plus pertinentes ? Imaginez un chef d’atelier chargé d’ajuster un nouveau widget : quelles informations exploitables peut-il découvrir dans une feuille de calcul contenant uniquement le coût des matériaux bruts utilisés ?

Faire preuve de créativité avec les données profite à toutes les fonctions de l’entreprise. Voici cinq règles pour tirer le meilleur parti de votre planification prospective.

Règle n°1 : La nécessité d’une plateforme intégrée

Les responsables financiers sont considérés comme les gardiens des projets d’une entreprise. Or, chaque branche d’activité a ses propres prévisions à gérer, l’ensemble des prévisions étant interconnecté. Par exemple, une grande campagne marketing demande un travail de la part des équipes commerciales mais aussi de l’équipe de production.

L’utilisation de feuilles de calcul ou de systèmes disparates peut rendre cette tâche chronophage. De plus, il est difficile de les maintenir synchronisés. Avec une plateforme intégrée, toute modification apportée au plan d’un service est automatiquement transmise aux autres branches d’activité qui pourront facilement s’y adapter.

Selon une étude Oracle, plus de la moitié des grandes entreprises utilisent des applications Cloud pour les tâches administratives, cependant une réelle modernisation de l’approche des entreprises nécessiterait une meilleure collaboration entre les services financiers, les services informatiques et les autres départements. Les DAFs qui communiquent régulièrement avec les différents secteurs d’activité et qui privilégient une approche plus ouverte de la donnée sont les mieux placés pour aider leur entreprise à surmonter les challenges.

Règle n°2 : Exploitez la sagesse des foules

Plus le nombre de personnes impliquées est élevé, plus les connaissances alimentant vos plans sont étendues. Par conséquent, les employés et les parties prenantes doivent partager leur expérience, leurs prévisions et leurs points de vue tout au long du cycle de planification et de prévision.

De la même manière, plus le nombre de personnes impliquées est élevé, plus les gens se sentent responsables et motivés pour travailler vers un objectif commun, avec une stratégie commune. Cela nécessite un changement de culture. Comme l’a fait remarquer Safra Catz lors de Oracle Open World, pour rester leader d’un marché en mutation, les entreprises doivent aller plus loin que la simple transformation de leurs processus et de leurs systèmes. Elles doivent obtenir le soutien de tous les collaborateurs pour développer de nouvelles façons de travailler ensemble.

Quand les points de vue des services marketing, commercial, RH et des autres départements sont combinés avec les données financières et avec le point de vue global du DAF, les entreprises ont une vision bien plus complète de leur capacité de réaction ce qui leur permet de planifier en conséquence.

Règle n°3 : Les analyses prédictives éliminent le risque

Nul n’ignore que les avertissements sur les résultats effraient les parties prenantes et, dans certains cas, peuvent faire la réussite d’une entreprise ou l’anéantir. Malheureusement, le marché n’a jamais été aussi imprévisible et l'établissement d'un plan précis n’a jamais été aussi compliqué.

En exécutant des simulations prédictives sophistiquées, les équipes financières peuvent définir des objectifs réalistes basés sur leurs performances passées et projeter les résultats les plus probables, ce qui permet des prévisions plus précises. En effet, 53% des directeurs financiers estiment que leur rôle implique de plus en plus de gestion prévisionnelle et 45% prévoient de mettre leurs systèmes à jour afin de réaliser des analyses plus poussées.

Dans le contexte actuel du marché, les projets d’une entreprise ne peuvent pas être exclusivement linéaires. Ils doivent être « connectés » aux différentes branches d’activité afin de pouvoir parer à toute éventualité. Cela nécessite un système financier qui permet aux utilisateurs de modéliser et de tester différents scénarii rapidement et avec un haut niveau de précision.

Règle n°4 : Prévoir un éventuel changement de plan

La route vers l’année 2020 sera pavée d’incertitudes. Que se passera-t-il si les tarifs douaniers entre l’Europe et les États-Unis augmentent ou diminuent ? Qu’en est-il si la livre sterling commence à augmenter ou diminue encore lors des prochaines négociations post-Brexit ?

Les entreprises doivent être positionnées au mieux pour réagir vite, et être capables de revoir leurs prévisions rapidement. À ce sujet, je pense notamment à Aer Lingus, une société qui a su traverser la période difficile après les attentats du 11 septembre 2001 en se reconcentrant rapidement sur ses activités autres que les lignes transatlantiques.

Pour en revenir aux avantages d’une plateforme intégrée, notre étude a établi qu’elle permet aux entreprises de raccourcir la génération des prévisions de 38 % et de passer 35 % de temps supplémentaire sur l’analyse réelle des données.

Règle n°5 : Apportez sa contribution partout et à tout moment

Lorsqu’il s’agit de technologies dans le domaine financier, l’expérience utilisateur est tout aussi importante que le système lui-même. Nous sommes une génération « à la demande » : nous exigeons de pouvoir accéder aux informations au moment même où l’inspiration nous vient, que ce soit au travail ou en déplacement, depuis notre téléphone portable.

Comme l’explique Christophe Eouzan, directeur comptable d’Orange France : « Nous devons offrir [aux employés] des outils digitaux au moins équivalents à ceux dont ils disposent chez eux, et à ceux que nous vendons à nos clients ».

Réaliser sa planification financière est sans aucun doute plus compliqué que conduire une voiture, surtout si celle-ci est autopilotée. Il n’existe pas de pilotage automatique pour aider les entreprises à surmonter les obstacles liés à certaines périodes d’incertitude, mais en mettant en place les systèmes et les stratégies adéquats, elles seront bien placées pour prendre les décisions les plus judicieuses possibles.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 12 Mai 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



évènements


Lettres métiers


Livres Blancs



Blockchain Daily News