Journal quotidien finance & innovation
Financial Year Financial Year

Journal quotidien Finyear : finance & innovation all the year

 
 
 
 
 
              



Les 5 bénéfices clés de DevOps


Nous vivons dans une économie applicative au sein de laquelle toute entreprise est une entreprise de logiciels, et les applications, l'expression du service rendu.



Aussi, pour réussir sur des marchés plus concurrentiels et faire face à des changements continus, les entreprises doivent devenir plus agiles. Confrontés à nombre de startup ou ‘licornes', les acteurs traditionnels sont de plus en plus nombreux à voir en DevOps une solution pour innover plus rapidement et accélérer leur réponse face aux attentes du marché.

Pour rappel, DevOps se définit comme un nouveau niveau de collaboration entre les équipes de développement et d'opération pour améliorer le « Time to market », notamment en compressant les délais de livraison des applications.

Au-delà d'un certain effet de mode, les entreprises sont en droit de se demander quel serait leur retour sur investissement si elles adoptaient les pratiques DevOps. Ainsi, Automic présente cinq bonnes raisons qui devraient probablement les convaincre de franchir le pas.

1. Culture de collaboration fructueuse

De nombreuses équipes informatiques sont encore structurées sous la forme de silos technologiques ou fonctionnels. L'un des effets les plus notoires de ce mode d'organisation concerne la difficulté à piloter les projets, notamment à cause de l'absence de visibilité de bout-en-bout sur le cycle de vie applicatif. DevOps vient bouleverser cet état de fait en instaurant une culture de l'ouverture et du partage, favorisant l'esprit d'équipe. Finis les silos, place aux approches transverses, des métiers jusqu'à la production, en passant par le développement. C'est le concept de BizDevOps, visant à produire plus de valeur, améliorer le cycle de vie des services et réduire les coûts liés aux problèmes de qualité.

2. Mise sur le marché plus rapide

Dans l'économie applicative, rien n'est plus important que de lancer de nouvelles fonctions attrayantes rapidement. L'approche DevOps vise à délivrer en continu de nouvelles fonctionnalités répondant aux besoins des métiers, sans dégrader les niveaux de service ni mettre en danger la sécurité et l'intégrité des systèmes. Grâce à DevOps, le délai entre la conception des spécifications et la livraison en production peut passer de plusieurs mois à quelques jours, parfois quelques heures. Le principe de Continuous Delivery permet aux équipes de concevoir des logiciels en cycles courts, et d'autoriser une mise en production fiable à tout moment. Ainsi, les déploiements de nouvelles fonctionnalités pour les clients se font beaucoup plus rapidement.

3. Intégration du Big Data

Les entreprises confrontées au Big Data doivent gérer volume de données grandissant, et ce dans des délais toujours plus courts. Pourtant projets Big Data sont bien souvent trop complexes pour être abordés de manière traditionnelle. Les approches de gestion de projet habituellement utilisées s'avèrent particulièrement inefficaces puisque d'un côté le volume énorme des données empêche la duplication dans un environnement de test, et de l'autre, la forte pression des métiers limite le temps imparti à la qualification. Cet état de fait promeut fortement les approches DevOps parce qu'il n'y a plus matière à séparer les équipes Développement et Opérations lorsque qu'on ne peut désormais valider la pertinence des algorithmes analytiques qu'une fois en production.

4. Rationaliser pour fiabiliser

Les processus lourds et complexes n'ont plus leur place dans un environnement économique en mutation rapide et qui favorise exclusivement les entreprises les plus adaptables. Aussi DevOps ne doit pas être interprété comme la nième méthode de plus ou le zeste de bonnes pratiques que l'on va venir greffer pour compléter la somme des procédures existantes. Il s'agit bel et bien bien d'une remise en cause de l'organisation du travail et des modes d'interaction en place, visant à fiabiliser, fluidifier, et éradiquer les gaspillages tout au long du cycle de vie applicatif. En un sens, adopter DevOps c'est aussi faire place nette et preuve de rationalisme. Selon une étude d'IDC sur l'état de DevOps en France, près des trois quarts (73%) des entreprises qui l'ont adopté, estiment que les processus de déploiement y ont gagné en fiabilité.

5. Amélioration continue

DevOps associe volume de changements réduits et collaboration plus étroite entre développement et équipes opérationnelle, cette symbiose permet de réduire significativement le nombre de problèmes en amont et en aval du déploiement applicatif. Dès lors, les retours arrière deviennent inutiles, et les éventuelles corrections et améliorations peuvent être déployées rapidement lors de l'itération suivante. Dans le cas où un incident de mise en production majeur se produirait, les délais de reprise dans un environnement DevOps restent moindres que ceux observés dans un environnement informatique traditionnel. Pourquoi ? Parce qu'en étant chacune sensibilisée aux problèmes de l'autre, les équipes Développement et Opérations gagnent en efficacité pour mettre en place des actions correctrices.

Confrontées à des startups plus agiles, les entreprises traditionnelles sont de plus en plus nombreuses à voir en DevOps une solution pour innover plus rapidement et accélérer leur réponse face aux attentes du marché. Selon IDC, 80% des entreprises considèrent DevOps comme une solution de choix face aux enjeux de compétitivité auxquels elles sont confrontées. Pour autant, si l'adoption de DevOps peut sembler maîtrisée sur des projets limités, son industrialisation et sa généralisation dans l'optique de « l'entreprise agile » reste encore très dépendant du niveau d'automatisation des processus.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 16 Juin 2017
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Blockchain Daily News


Actus Nasdaq