Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Le niveau de volatilité signale que les marchés voient la croissance globale ralentir


Entre crack chinois, faiblesse des prix du pétrole et endettement élevé, les pressions déflationnistes sont telles qu’un relèvement des taux par la Réserve Fédérale en septembre ne nous semble plus envisageable.




Le niveau de volatilité signale que les marchés voient la croissance globale ralentir
Par Ariel Bezalel, gérant du fonds Jupiter Dynamic Bond chez Jupiter Asset Management.

Nous étions pessimistes sur les perspectives de croissance de l’économie mondiale depuis déjà quelques temps, et ce, avant même les ventes massives qui ont agitées les marchés le 24 août dernier. La détérioration soudaine de plusieurs indicateurs importants la semaine précédente, conjuguée à une nouvelle chute des prix des matières premières, a été interprétée par les marchés comme un signal du ralentissement de l’activité économique mondiale, entraîné par la Chine. Le spectre d’une hausse des taux par la Réserve Fédérale dès le mois de septembre avait déjà rendu le marché nerveux, ce qui n’a fait que s’amplifier avec la récente dévaluation du yuan. Celle-ci a engendré un net recul des devises et des actifs des marchés émergents, beaucoup atteignant ainsi des points bas record face au dollar. Depuis la chute brutale du marché actions chinois le 24 août dernier, la volatilité a bondit, tandis que les rendements des actifs « refuges » comme les Bons du Trésor américains à long-terme ou les obligations souveraines allemandes baissaient encore à mesure que les investisseurs sortaient massivement des actifs plus risqués.

Malgré la révision des prévisions et la publication d’un chiffre meilleur qu’attendu pour la croissance américaine au deuxième trimestre, les perspectives de l’économie mondiale restent selon nous fragiles aux vues de plusieurs indicateurs importants. Depuis quelques mois, nous avons opté pour une duration de 5 ans pour notre portefeuille, supérieure à celle du consensus, car nous pensons que le niveau d’endettement élevé, la faiblesse des prix des matières premières et les autres forces déflationnistes présentes dans l’économie mondiale vont plafonner la croissance mondiale et l’inflation. Notre portefeuille a donc pu tirer profit de la « fuite vers la sécurité » des investisseurs de ces derniers jours. De plus, notre stratégie « barbell », initiée fin 2014 et qui équilibre notre portefeuille entre des obligations souveraines australiennes à plus long terme et quelques lignes à haut rendement dument sélectionnées, est conçue pour aider le fonds à résister à la volatilité sur les marchés mondiaux. Plus récemment, nous avons acheté des bons du Trésor américains à long-terme ainsi que quelques bons du Trésor à 2 ans car une hausse des taux de la Réserve Fédérale nous paraît peu probable à l’heure actuelle. Depuis le début de l’année, cette stratégie a fait office de protection naturelle du portefeuille, nous permettant de tirer avantage des périodes où les investisseurs montraient de l’appétit pour le risque et nous protégeant contre le risque de perte en capital durant les périodes de stress. Sur le crédit, du fait de nos perspectives baissières sur les matières premières, nous privilégions le haut-rendement européen au détriment du haut-rendement américain, ce dernier étant largement exposé au secteur de l’Energie. Cette position a été payante ces derniers mois quand les producteurs de gaz de schiste ont été fortement mis sous pression par la chute brutale des cours du pétrole.

Selon nous, les prix du pétrole ne devraient pas remonter durablement à court terme. Le pétrole peut même descendre bien plus bas étant donné l’offre excédentaire actuelle et l’incertitude concernant la demande mondiale. L’OPEP refuse de baisser la production pour tenter de garder le contrôle du marché et nous pensons que les acteurs du gaz de schiste sont à même de relancer rapidement la production si les prix du pétrole montaient, plafonnant ainsi toute augmentation substantielle des prix à court terme. Par ailleurs, le rythme et la portée des innovations en matière de fracturation continue d’être selon nous positivement étonnante, et les coûts des projets sur le gaz de schiste aux Etats-Unis baissent rapidement à mesure que les producteurs se dépêchent de résoudre la problématique posée par la faiblesse du prix du pétrole. Un choc politique au Moyen Orient pourrait bien sûr faire exploser le cours du pétrole, mais l’Iran est sur le point d’augmenter sa production de pétrole ce qui devrait peser négativement sur les prix à moyen/long-terme et donc ajouter encore à la pression à la baisse sur l’inflation au niveau international.

Information importante

Ce document ne constitue pas un conseil d’investissement et n’a qu’un objectif d’information. Les mouvements des marchés et des taux de change peuvent affecter la valeur d’un investissement aussi bien à la hausse qu’à la baisse, et vous pourriez ne pas récupérer les montants investis. Les frais d’entrée auront un impact d’autant plus élevé sur les rendements de cet investissement que les rachats de parts du fonds se feront à court terme.

Les performances passées ne sont pas un indicateur des performances actuelles ou futures. Les exemples de titres détenus ne sont cités qu’à des fins d’illustration et ne constituent pas une recommandation à la vente ou à l’achat. Les performances citées dans ce document ne prennent pas en compte les frais induits par la souscription ou le rachat de parts. Les rendements cités ne sont pas garantis et sont susceptibles de varier dans le futur.

Les opinions exprimées dans ce commentaire sont celles de son auteur au moment de sa rédaction (Septembre 2015) et ne sont pas nécessairement celles de Jupiter. Elles sont susceptibles d’évoluer dans le temps. Ceci est particulièrement vrai lors de périodes de changements rapides sur les marchés.

Tous les efforts ont été faits pour s’assurer de la pertinence des informations fournies mais aucune garantie ne peut être donnée. Il ne s’agit pas d’une invitation à souscrire des parts du Jupiter Global Fund (La Compagnie) ou de tout autre fonds géré par Jupiter Asset Management Limited. La Compagnie est un fonds UCITS enregistré en tant que Société Anonyme au Luxembourg et organisée en tant que Société d’Investissement à Capital Variable (SICAV).

Ces informations ne sont destinées qu’aux personnes résidant dans les juridictions où la Compagnie et ses parts sont autorisées à la distribution ou là où aucune autorisation de ce type n’est requise.

Le compartiment peut être sujet à d’autres facteurs de risque, merci de vous référer au Prospectus pour plus d’informations.

Jupiter Dynamic Bond : le fonds a la possibilité d’investir une proportion significative du portefeuille en obligations à haut rendement et en obligations non notées. Ce type d’obligations peut offrir des revenus plus élevés, mais les intérêts perçus et leur valeur présentent des risques accrus, particulièrement durant les périodes sujettes aux changements de conditions de marché. Le Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) et le prospectus sont disponibles auprès de Jupiter sur simple demande. Ce fonds peut investir plus de 35% de son actif dans des titres émis ou garantis par un pays membre de l’Espace Economique Européen.

Les acquéreurs potentiels de parts du compartiment de la Compagnie doivent se tenir informer des exigences légales, des règlementations relatives aux contrôles des changes et des taxes applicables dans le pays dans lequel ils résident ou dans lequel ils sont domiciliés.

Les souscriptions ne peuvent être faites que sur la base du Prospectus en vigueur et du DICI, accompagné par les derniers rapport annuel et rapport semestriel audités. Ces documents peuvent être téléchargés sur le site www.jupiteram.com. Le DICI est disponible sur demande chez Jupiter en anglais, néerlandais, finnois, suédois, portugais, français et allemand. Des exemplaires papiers sont disponibles gratuitement et sur simple demande auprès du :
Dépositaire et Administrateur de la Compagnie, JP Morgan Bank Luxembourg SA, 6 route de Trèves, Senningerberg, L-2633, Luxembourg, et auprès de certains distributeurs de la Compagnie :
Belgique et France : Alfi Partners, 18 boulevard Montmartre, 75009 Paris, France ;
Luxembourg: the Company's registered office; 6 Route de Trèves, Senningerberg, L-2633, Luxembourg;
Royaume-Uni : siège social de Jupiter Asset Management Limited (la société de gestion) : 1 Grosvenor Place, Londres SW1X 7JJ Royaume-Uni.
Emis par The Jupiter Global Fund et dans certains cas, Jupiter Asset Management Limited qui est autorisée et régulée par le Financial Conduct Authority pour ses activités d’investissement au Royaume Uni. Ce commentaire, tout ou partie, ne peut être reproduit en aucune manière sans l’autorisation préalable de la Compagnie ou de Jupiter Asset Management Limited.

A propos de Jupiter
Créée en 1985, Jupiter s’est imposée comme l’une des sociétés de gestion les plus respectées et les plus prospères du Royaume-Uni. Depuis plus de 30 ans, son approche repose sur un concept simple : essayer d’offrir la meilleure performance possible aux investisseurs sur le moyen et le long terme sans les exposer à des risques inutiles. C’est sur la génération d’alpha à travers une gestion résolument active de ses fonds que Jupiter, société de gestion indépendante, a construit son succès. La société de gestion emploie plus de 400 collaborateurs et son encours global s’élève à 48.5Mds d’euros au 31/07/15. Jupiter est cotée depuis juin 2010 à la Bourse de Londres.

DEVISES : Cotations + Taux + Convertisseur


The Forex Quotes are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


ForexProsThe Exchange Rates are powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.




The Currency Converter Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal



BOURSE : Indices + CAC40 + MP


Live World Indices are Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


The Commodity Prices Powered by Forexpros - The Leading Financial Portal.


TAUX D'INTERET LEGAL & TAUX INTERBANCAIRES

L'ordonnance du 20 août 2014 (n°2014-947) a introduit deux taux différents, l'un s'appliquant aux créanciers personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels, l'autre "pour tous les autres cas".

Le gouvernement a également instauré un calcul semestriel du taux légal calculé "en fonction du taux directeur de la Banque centrale européenne sur les opérations principales de refinancement et des taux pratiqués par les établissements de crédit et les sociétés de financement".

Comme prévu par l'article 2 de l'ordonnance du 20 août 2014, les deux nouveaux taux ont été fixés par arrêté pour leur entrée en vigueur dès le 1er janvier 2015.

L'arrêté du 23 décembre 2014 publié au JO le 27 décembre 2014 indique ainsi que :
"Pour le premier semestre 2015, le taux de l'intérêt légal est fixé :
1° Pour les créances des personnes physiques n'agissant pas pour des besoins professionnels : à 4,06% ;
2° Pour tous les autres cas : à 0,93%."


Rappelons que :
- En 2014, il était de 0,04%
- En 2013, il était de 0,04%
- En 2012, il était de 0,71%
- En 2011, il était de 0,38%
- En 2010, il était de 0,65%
- En 2009, il était de 3,79%
- En 2008, il était de 3,99%
- En 2007, il était de 2,95 %

Lisez notre article "Taux d'intérêt légal et taux interbancaires (définitions et historiques)" en suivant ce lien


Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois





Notes :

- Euro Overnight Index Average (EONIA) : taux calculé par la BCE et diffusé par la FBE (Fédération Bancaire de l'Union Européenne). Il résulte de la moyenne pondérée de toutes les transactions au jour le jour de prêts non garantis réalisées par les banques retenues pour le calcul de l'euribor.

- Euro Interbank Offered Rate (EURIBOR) : taux interbancaire offert entre banques de meilleures signatures pour la rémunération de dépôts dans la zone euro. Il est calculé en effectuant une moyenne quotidienne des taux prêteurs sur 13 échéances communiqués par un échantillon de 57 établissements bancaires les plus actifs de la zone Euro. Il est calculé sur la base de 360 jours et est diffusé à 11h le matin si au moins 50% des établissements constituant l'échantillon ont effectivement fourni une contribution. La moyenne est effectuée après élimination des 15% de cotation extrêmes (le nombre éliminé est toujours arrondi) et exprimée avec trois décimales.

Tableaux et historiques des TAUX D'INTERET DU MARCHE INTERBANCAIRE DE LA ZONE EURO édités par la Banque de France

Taux de référence des bons du Trésor et OAT

Taux quotidiens (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)
+
Moyennes mensuelles (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)
* Moyennes calculées avec le nombre de jours calendaires du mois

Tableaux et historiques des taux de référence des bons du Trésor et OAT édités par la Banque de France




INDICES OBLIGATAIRES

Indices Quotidiens TEC-N (Mise à jour quotidienne, tableau fourni par la Banque de France)

Description : L’indice quotidien CNO-TEC n, Taux de l’Echéance Constante n ans, pour n variant de 1 à 30, est le taux de rendement actuariel d’une valeur du Trésor fictive dont la durée de vie serait à chaque instant égale à n années.

Ce taux est obtenu par interpolation linéaire entre les taux de rendement actuariels annuels des 2 valeurs du Trésor qui encadrent au plus proche la maturité n.

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices Hebdomadaires (Mise à jour hebdomadaire, tableau fourni par la Banque de France)

Notice : (description et calcul)
THO : Taux hebdomadaire du marché primaire des émissions à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
THE : Taux hebdomadaire des emprunts d'Etat ayant une échéance de plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FELT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat à plus de 7 ans (TEC 10 +0,05%)
FECT : Rendement secondaire des emprunts d'Etat entre 3 et 7 ans (TEC 5 +0,05%)
PRLT : Rendement secondaire des emprunts du secteur privé à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)
PUCT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public de 3 à 7 ans (TEC 5 +0,25%)
PULT : Rendement secondaire des emprunts du secteur public à plus de 7 ans (TEC 10 +0,25%)

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.


Indices mensuels (Mise à jour mensuelle, tableau fourni par la Banque de France)

Description :
TMO : Moyenne arithmétique des THO du mois
TMB : Moyenne arithmétique des THB du mois ( THB = Taux Hebdomadaire d'adjudication des Bons du trésor à 13 semaines)
TME : Moyenne arithmétique des THE du mois

Les historiques, réunis en un seul fichier, sont accessibles ici sur le site de la Banque de France.

Tableaux et historiques des INDICES OBLIGATAIRES édités par la Banque de France


INFORMATIONS LÉGALES

Disclaimer:
Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data .

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

AVERTISSEMENT LÉGAL CONCERNANT LES COMMENTAIRES ET AVIS D'EXPERTS:

Les commentaires et avis d'experts figurant dans cette série d'articles publiés par Finyear sont émis à titre d’information et ne doivent pas être considérés comme un conseil d’investissement.

Plus particulièrement, les contenus figurant sur ce site Internet Finyear.com ne sauraient être interprétés comme des conseils fournis ou approuvés par tout membre du Groupe Finyear, ou comme une sollicitation ou une incitation à souscrire, vendre ou acheter un quelconque instrument financier.

Les analyses et opinions exprimées sont celles des sociétés et experts référencés dans chaque article à la date indiquée et sont susceptibles de changer à tout moment. Toutes projections économiques ou prévisions figurant dans ces articles document reflètent les hypothèses et jugements subjectifs des auteurs. Des événements imprévus peuvent se produire.
Ces commentaires et avis sont fournis uniquement à des fins d’information aux prestataires de services d’investissement ou aux autres professionnels ou investisseurs qualifiés.

Le site Internet Finyear.com ne contient aucun conseil financier, fiscal ou commercial, ni aucun conseil en investissement ou autre conseil proposé ou recommandé par le Groupe Finyear (et ne doit pas être interprété comme fournissant de tels conseils), et ne doit pas être considéré comme une liste des cours de placement, ni comme une offre, une incitation ou une sollicitation, en vue de la souscription, l'achat ou la vente de tout instrument financier.

Toute personne prenant une décision d'investissement en se fondant sur des informations disponibles sur Finyear.com agit à ses propres risques, et Finyear (y compris ses filiales) ne saurait en aucun cas être tenue responsable de toute perte subie de ce fait.

Tous les efforts ont été fournis afin de s’assurer de la justesse de l’information délivrée mais aucune assurance ou garantie ne peut être donnée.

Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The FinTecher
- Le Capital Investisseur

Le magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres


Vendredi 4 Septembre 2015
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News