Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Le mouvement suiviste serait un facteur clé de la crise économique actuelle


Tandis que les gouvernements dans du monde entier cherchent une solution à la crise économique actuelle, un économiste universitaire, scientifique au sein d'une école de commerce, rejette la faute sur l'attitude "suiviste" des responsables bancaires.




Le mouvement suiviste serait un facteur clé de la crise économique actuelle
Selon Professeur Dussauge, enseignant du programme << Leading Strategies for Outstanding Performance >> au Groupe HEC de l'école de commerce de Paris, l'une des causes principales de l'échec de l'économie réside dans la tendance à un mouvement de groupe parmi les cadres supérieurs. << La haute direction a simplement arrêté de contrôler les décisions qui ont été prises en leur nom. Il semble que tout le monde ait l'impression qu'il n'y ait pas besoin de les vérifier, car quelqu'un d'autre s'en charge probablement. >>

Professeur Dussauge souligne que la tendance des cadres supérieurs à accepter simplement la sagesse conventionnelle ne constitue pas qu'un caractéristique particulier du secteur bancaire, mais également du reste de l'industrie. << Par exemple, l'idée selon laquelle seules cinq ou six compagnies aériennes peuvent s'en sortir est devenue un article de foi, que personne au sein des conseils d'administration des sociétés principales ne semble plus remettre en question aujourd'hui ; ce qui entraîne une activité de fusion et d'acquisition intense. Observez l'industrie de la bière, qui est également devenue préoccupé par le problème de la taille. Par conséquent, on constate une augmentation rapide et artificielle du prix des échanges commerciaux à tel point qu'il est devenu impossible d'obtenir un retour sur investissement. Cet effet peut également être observé dans la délocalisation où la sous-traitance de la fabrication a entraîné la création de concurrents internationaux dangereux dans des pays tels que l'Inde ou la Chine, et où le coût de transport réduit souvent à néant les épargnes réalisées en main d'oeuvre et matériaux. >>

<< Les organisations qui s'en sortiront ne sont pas celles qui suivent le mouvement, ajoute-il, mais plutôt celles qui comprennent ce qui est à la base d'une décision stratégique efficace et qui ont le courage de se différencier des autres afin de se créer un atout. >>

Note
Pierre Dussauge est Professeur de Management Stratégique au Groupe HEC de l'école de commerce de Paris et il dirige le programme << Leading Strategies for Outstanding Performance >>, conçu pour montrer aux cadres supérieurs comment créer des valeurs pour les actionnaires et parties prenantes. HEC a été récemment désigné comme étant la première école de commerce en Europe par le Financial Times. Pour plus de détails, rendez-vous sur :
http://www.exed.hec.edu/en/news/view/id/15/Leading_Strategies_for_Outstanding_Performance

HEC a été récemment désigné comme étant la première école de commerce en Europe par le Financial Times en 2006 et 2007.

www.hec.edu

Mardi 21 Octobre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs