Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Le moral des entreprises repart à la hausse en France et dans le monde entier


Dans le cadre du baromètre de KPMG International, 11 000 entreprises de services et industries ont été interrogées en octobre 2009 sur leurs « Perspectives d’Activité » durant les 12 prochains mois.




Les entreprises de services et les industries de l’ensemble des pays interrogés reprennent progressivement confiance. 55,9% des entreprises de services et 56,5% des industries envisagent une amélioration de l’activité économique durant les 12 prochains moins. 32% des services et 18% des industries considèrent que l’activité se maintiendra.

Concernant leurs perspectives de chiffres d’affaires et leur carnet de commandes, les entreprises sont optimistes. La majorité des industries (74,3%) et des entreprises de service (83,6%) prévoient une augmentation ou un maintien de leurs résultats.

Les Etats-Unis et les BRIC sont les plus optimistes

Parmi les grands ensembles, les Etats-Unis et les BRIC perçoivent de manière plus forte les signes de la reprise. 64 ,6% des industriels aux Etats-Unis et 61,2% dans les BRIC prévoient une amélioration de l’activité économique, de même que 70,2% des entreprises de services aux Etats-Unis et 56,2% d’entre elles dans les BRIC.
Ces deux zones devraient ainsi être les plus dynamiques durant l’année à venir. En revanche, en Inde, moins d’entreprises s’attendent à une hausse de la croissance.

En termes de perspectives de chiffres d’affaires et de résultats (industries :38,2%, services : 39,4%), l’ensemble des entreprises européennes sont moins optimistes que la moyenne mondiale, l’Italie et la Grande-Bretagne s’avérant les plus optimistes.

Toutefois, les entreprises européennes s’attendent à une amélioration de l’activité économique avec 50,7% des industries et 50,1% des entreprises de services, soit +20,5 points depuis octobre 2008, date du niveau le plus bas depuis trois ans.

Selon le baromètre, les perspectives d’activité de la France devraient s’améliorer l’an prochain

- Les industriels restent prudents mais leur moral remonte
Les perspectives d’activité n’ont jamais été aussi élevées depuis janvier 2008 avec 42,7% des industriels français considérant qu’elles vont croitre, contre 26,9% en janvier 2009.
33,9% des industries envisagent une croissance de leur chiffre d’affaires et 27,1% un maintien. 32,5% de leurs résultats (+15.5 points depuis janvier 2009) et 28,3% un maintien.
Néanmoins, en termes de perspectives de croissance du chiffre d’affaires, du carnet de commandes et du résultat, le moral des industriels français est moins bon que la moyenne mondiale.
Cette analyse est toutefois contrastée avec le maintien ou la hausse des dépenses en R&D pour 68,5% des industriels français.

- Les entreprises de services reprennent confiance
Elles n’ont jamais été aussi nombreuses (55,5%) à anticiper une amélioration de l’activité économique depuis avril 2006.
Le développement de l’activité devrait encourager les recrutements et le recours à des prestataires extérieurs. Comme pour les industriels, 33,9% des entreprises de service anticipent une hausse de leur chiffre d’affaires, soit plus du double des opinions exprimées en janvier 2009.
« Cette photographie du moral des industries et des entreprises corrobore les signes de la reprise, sans pour autant masquer la volatilité accrue des indicateurs économiques, comme en atteste sans doute la prudence européenne » indique Yannick de Kerhor, Associé KPMG responsable du département Advisory.

A propos du baromètre
Le baromètre international « Perspectives d’Activité » est produit par Markit Economics pour le compte de KPMG. Il est établi à partir d’une enquête réalisée auprès d’environ 11 000 industries et entreprises du secteur des services auxquelles il est demandé de donner leur opinion sur leurs perspectives de développement. Les rapports sont établis sur une base semestrielle et concernent les Etats-Unis, le Japon, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France, l’Italie, l’Espagne, l’Irlande, l’Autriche*, les Pays-Bas*, la Grèce*, la République Tchèque*, la Pologne*, le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine.
(* uniquement pour l’industrie)

KPMG en France
Premier cabinet d’audit, d’expertise comptable et de conseil*, KPMG est membre de KPMG International Cooperative, réseau de cabinets nationaux indépendants, présent dans 144 pays. Le cabinet accompagne les sociétés cotées et groupes internationaux dans le cadre de missions d’Audit et d’Advisory. Il intervient auprès des PME, du secteur public et du secteur non marchand dans les activités d’audit, d’expertise comptable et de conseil.
www.kpmg.fr

* Source : La Profession Comptable 2009

Jeudi 28 Janvier 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs