Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Le marché des logiciels secoué par 4 mégatendances (BPM en 1er)


Yvonne Genovese, analyste chez Gartner, distingue 4 tendances essentielles - qualifiées de 'disruptions' en anglais - qui vont bouleverser l'industrie des logiciels.




Comme première tendance, Genovese cite l'importance du Business Process Management (BPM), la portabilité des appareils et les 'mash-ups'. "Les web mash-ups deviendront le modèle dominant pour la création d'applications d'entreprise assemblées." Selon l'analyste, une nouvelle d'application à court terme, voire jetable pourra ainsi être créée. Les utilisateurs pourront dès lors adapter aisément leur propre interface, ce qui répondra à son tour à la demande d'une plus grande flexibilité personnelle (cf. aussi la tendance n° 2).

La deuxième tendance concerne le changement de la manière dont les utilisateurs aborderont l'ICT et les logiciels. "D'ici 2015, aucune entreprise ne tirera ni ne conservera encore un avantage concurrentiel, si elle n'exploite pas la puissance combinée des choix individuels, de la dynamique sociale et de la collaboration." Par ces termes voilés, Genovese veut dire que les utilisateurs auront désormais des préférences nettement plus individuelles au service de l'entreprise et de la collaboration des employés. "Beaucoup trop de logiciels sont aujourd'hui encore abusivement axés sur les besoins généraux des entreprises, plutôt que sur ceux des utilisateurs spécifiques."

L'influence des plates-formes web, SaaS et SOA, la tendance numéro trois, va modifier profondément l'environnement software au sein des entreprises. Ces environnements présenteront une structure de plus en plus serrée et plus 'fluide', de manière à accélérer l'assemblage/réassemblage, l'intégration, l'orchestration et/ou la réutilisation des applications.

Quant à la dernière tendance, elle porte sur le marché du software. Genovese s'attend à ce que ce dernier évolue vers une combinaison de quelques 'méga-fournisseurs' travaillant avec un vaste écosystème d'éditeurs de logiciels spécialisés assez modestes. Cela se traduira probablement par un pouvoir plus grand pour le vendeur et par une flexibilité moindre des prix. Les clients rechercheront cependant des alternatives et des stratégies en vue de limiter les coûts. La manière dont les vendeurs réagiront, constituera la base des changements à venir sur ce marché.

Par Stefan Grommen - Datanews Belgique

Mercredi 22 Octobre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs