Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Le cloud accélère le développement et l'adoption du décisionnel


Plus qu’un simple effet de mode, l’approche véhiculée par le Cloud Computing a largement contribué à faire évoluer les mentalités, tant au niveau des fournisseurs de solutions qu’au niveau des directions des systèmes d’information. En effet, le Cloud Computing a fait émerger la notion d’agilité, si chère à l’ensemble des acteurs, mais rarement proposée… Ainsi, au travers du Cloud et des solutions SaaS, l’usage a su se positionner comme un facteur clé de succès. Le succès du décisionnel en mode Cloud s’explique également par l’explosion du nombre de données désormais stockées dans le Cloud qui impose de s’appuyer sur des outils de dernière génération pour être utilisées dans les meilleures conditions.




Pour autant, prendre le virage du décisionnel appliqué au Cloud Computing ne s’improvise pas et nécessite de bien cartographier les offres existantes et leurs possibilités. Attention à ne pas tomber dans le piège du marketing qui vient distiller un message aguicheur, plein de promesses, et qui se traduit parfois par une réponse totalement différente aux attentes exprimées. Il convient donc de garder l’esprit ouvert et de ne pas nécessairement raisonner avec une logique empirique prenant en compte un schéma de déploiement et d’utilisation calqué sur les solutions traditionnelles, souvent multi-modulaires et complexes à mettre en oeuvre et réservées à quelques utilisateurs.

Ce point est particulièrement important et marque une réelle différence entre les fournisseurs ayant fait le choix du Cloud Computing en mode « natif » et les autres. L’on remarque ainsi que les pures player du Cloud Computing privilégient une approche agile, progressive, évolutive et disponible en quasi temps réel. De plus, les notions d’ouverture technologique et d’accessibilité font souvent partie de leur modèle.

Ainsi, les directions des systèmes d’information peuvent proposer aux directions métiers des outils extrêmement flexible, prenant en compte leurs besoins métiers actuels mais aussi capables d'accompagner facilement les changements. Ainsi, une étude Global CIO 2011 d’IBM, montre que les directions des systèmes d’information doivent jouer un rôle transverse par rapport aux divisions métiers et assurer la transition vers les projets de décisionnel, mobilité et Cloud Computing. De manière générale, la notion de solutions décisionnelles dites tactiques est souvent synonyme de solutions Cloud et SaaS.

Un autre avantage des solutions décisionnelles en Cloud Computing tient également à leur accessibilité. A ce stade, l’aspect financier a joué un rôle stratégique dans l’adoption de ces solutions. En effet, souvent proposées en mode SaaS, elles permettent de réduire considérablement les coûts financiers liés à leur mise en production, à leur exploitation, à leur support… De plus, souvent packagées elles permettent de démarrer rapidement son projet, parfois gratuitement, et donc de ne pas se positionner comme un centre de coût pour l’entreprise.

Selon le cabinet Gartner qui a interrogé 1 364 responsables IT, un tiers d’entre eux utilisent ou vont utiliser dans l’année des offres Cloud/SaaS en matière de business intelligence. Le marché va donc connaître un décollage important qui se traduira par une utilisation courante des outils décisionnels par une part de plus en plus grande des salariés.

Alexandre Schneider
CEO de Prelytis, Editeur de solutions de BI innovantes.
© PRELYTIS 2011

Vendredi 23 Mars 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News