Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Le choix d’une agence de recouvrement de créances de plus en plus influencé par le taux de récupération que par le prix


Le dernier numéro de la Global Collections Review, l’enquête mondiale sur le recouvrement de créances menée par Atradius Collections, le leader de la gestion de crédit et spécialiste du recouvrement de créances commerciales, révèle l’existence d’une nouvelle tendance parmi les entreprises lors de la sélection d'une agence de recouvrement. À l'inverse de ce que l’on avait pu observer l’année dernière, les entreprises prêtent plus d'attention au taux de récupération des agences et moins à leur tarif.




Cette tendance s’observe dans de nombreux pays européens et révèle un changement de mentalité des entreprises européennes qui recherchent le soutien d’agences externes spécialisées dans le recouvrement de créances. Le taux de récupération d’une agence facilite la comparaison entre les résultats obtenus par diverses agences de recouvrement. Le taux de récupération* se définit comme étant la valeur des montants recouvrés sur le total des créances, exprimée en pourcentage. Ce montant exclut les faillites et les clôtures à la demande du client.

Raymond van der Loos, administrateur délégué d’Atradius Collections a déclaré à ce sujet: «Etre efficace dans le recouvrement de créances et assurer sa solvabilité sont des priorités fondamentales pour toute entreprise. Notre enquête a clairement établi que le choix d'une agence de recouvrement se fait en fonction de sa qualité, c’est-à-dire sa capacité à réussir dans cette activité, et non en fonction de sa tarification.»

Et il poursuit: «Chez Atradius Collections, on nous demande souvent quel est notre taux de récupération. Aujourd'hui, nous sommes leader sur ce marché avec un taux de récupération global de plus de 55 % des créances nationales et internationales dans le monde entier. Notre enquête mondiale sur le recouvrement a une nouvelle fois démontré que la capacité des agences de recouvrement externes à dégager des résultats est le facteur clé de la décision des entreprises recourant à des agences de recouvrement de créances.»

Conclusion supplémentaire de l'étude: les entreprises sont davantage disposées à sous-traiter leurs activités de recouvrement à des agences externes en 2011 qu’au cours des années précédentes. Pendant la crise, de nombreuses entreprises ont fait appel à leurs ressources internes pour recouvrer leurs créances en souffrance. La relance de l’économie et la priorité accordée par le personnel au développement de nouvelles affaires font que le recouvrement de créances est de plus en plus considéré comme une tâche à déléguer à des agences externes. Cette tendance est nettement perceptible en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas et également en Grande-Bretagne, où une augmentation de plus de 10 % a été observée par les entreprises participant à l’enquête; cela est dû au taux de récupération plus élevé des agences de recouvrement et de leur expertise dans le domaine.

Le choix d’une agence de recouvrement de créances de plus en plus influencé par le taux de récupération que par le prix

En France, la diminution du recours à une agence de recouvrement de créances peut s'expliquer par la tendance à céder les créances à des intermédiaires; même constatation au Danemark, où une diminution globale de l'encours des dettes commerciales a été observée.

Les champions du recours à des agences de recouvrement externes sont les Pays-Bas, où 65 % des entreprises interrogées ont utilisé ce service; ce pourcentage est significativement plus élevé que dans des pays comme l'Espagne, qui reste à un faible 20 %.

Une ventilation par secteur permet de constater que les entreprises de services financiers ont tendance à recourir plus souvent à une agence de recouvrement, alors que dans la fabrication, le commerce de gros, le commerce de détail, la distribution et les services, les entreprises optent de préférence pour le recouvrement en interne.

Dans l'ensemble, l'attitude des Européens en ce qui concerne la sélection des agences de recouvrement est assez similaire dans les pays observés, ce qui indique que les exigences, les attentes et les normes élevées exigées des agences sont des facteurs consistants, indépendamment du type d'entreprise, de sa taille ou de sa localisation.

L’enquête mondiale sur le recouvrement de créances, objet de cette publication, a été menée auprès d’environ 2000 entreprises dans neuf pays en Europe, et s’est attachée à examiner les pratiques et les tendances en matière de recouvrement de créances commerciales.

Concernant la Global Collections Review
Atradius Collections mène régulièrement des enquêtes sur le comportement des entreprises en matière de recouvrement de créances dans un certain nombre de pays. Les résultats sont publiés dans la Global Collections Review. Cette enquête est effectuée deux fois l'an, et c’est la quatrième fois que cette Revue mondiale est publiée depuis sa création en 2009. Pour cette enquête, près de 2 000 entreprises ont été interrogées dans neuf pays d’Europe - Belgique, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Allemagne, Danemark, Suède, Italie et Espagne. Les résultats de l’enquête peuvent être téléchargés sur le site atradiuscollections.com

Au sujet d’Atradius Collections :
Atradius Collections, une unité opérationnelle du Groupe Atradius, propose des solutions de recouvrement de créances commerciales à la fois efficaces, rapides et flexibles sur le marché domestique et à l’international. Ses 350 collaborateurs répartis dans 20 bureaux ainsi qu’un réseau étendu de spécialistes du recouvrement et d’avocats opérant partout dans le monde permettent à Atradius Collections de servir les intérêts de plus de 12.000 clients et de traiter en moyenne 100.000 dossiers par an. Grâce à plus de 85 ans d’expérience dans la gestion de crédit à l’international, Atradius se positionne comme un leader mondial dans le domaine du recouvrement de créances B2B.

* Taux de réussite du recouvrement de créances = montants recouvrés exprimés comme pourcentage de la créance totale reçue, à l'exception des cas de faillites et des retraits de couverture

Mercredi 1 Juin 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs