Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Le Capital Investissement en 2008


L’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC) et Grant Thornton présentent aujourd’hui les résultats de l’étude réalisée sur l’activité des acteurs français du Capital Investissement en 2008.




Le Capital Investissement en 2008
Un montant record de capitaux levés
En 2008, la collecte des capitaux atteint un niveau record de 12,7 milliards €, en forte hausse par rapport à 2007 (10 milliards €), sous l’effet de quelques levées de fonds significatives, en particulier sur le premier semestre 2008. Plus d’un tiers des acteurs français du Capital Investissement (203 véhicules au total contre 164 en 2007) ont levé des capitaux, sachant que 20 d’entre eux concentrent 75% de la collecte.
Soulignons également la très forte progression du nombre de véhicules d’investissement liés aux dispositifs dits « ISF » (FIP et FCPI) qui résulte de la loi TEPA. Avec près de 1,2 milliard € collecté, ces véhicules, et en particulier les FIP, ont levé en 2008 autant de capitaux qu’en 2007.
Concernant la provenance géographique de ces fonds, 60% des montants collectés proviennent d’investisseurs institutionnels et privés français dont la contribution a progressé de 36%, illustrant la croissance longue et durable des levées de fonds réalisées en France.
Enfin, les family offices et personnes physiques sont les premiers souscripteurs devant les banques et les compagnies d’assurances, ces trois catégories d’investisseurs représentant les deux tiers de la collecte totale.

Un nombre d’entreprises accompagnées en progression dans un contexte de crise
Si les montants investis en 2008 ont diminué par rapport à 2007 (10 milliards € contre 12,6 milliards €), cette baisse doit s'analyser au regard d'une année 2007 particulièrement active. En effet, sur la période 2003 à 2008, les montants investis ont progressé de plus de 7% en moyenne annuelle.
En parallèle, le nombre d’entreprises accompagnées par le Capital Investissement a, lui aussi, sensiblement augmenté puisque ce sont près de 1 600 entreprises qui ont été soutenues en 2008. Plus de 80% d’entre elles sont des PME/PMI.

Dans ce contexte de crise, le Capital Développement est le segment le plus dynamique avec une hausse du nombre d’entreprises financées de 27% et des montants investis de 26%. Le Capital Risque progresse également avec une croissance du nombre d’entreprises accompagnées et des montants investis de respectivement 3% et 12%. Enfin, le Capital Transmission est en recul en nombre d’entreprises (388 soit -16%) et en montant (7,4 milliards € soit -28%).
Les opérations d’un montant total investi inférieur à 15 millions € représentent plus de 90% du total des opérations en nombre d’entreprises. Elles ont progressé de 6% sur l’année

La destination géographique des investissements est globalement équivalente à celle de 2007, avec plus de 85% des entreprises accompagnées en France (8,6 milliards € et près de 1 400 entreprises). Sur le territoire national, les investissements sont concentrés dans les régions à forte densité de PME/PMI. Ils concernent principalement les secteurs innovants (Informatique, Médical & Biotech, Télécom & Communication).
Parmi les véhicules d’investissement, les FIP et les FCPI ont été très actifs : 250 millions € ont été investis par les FIP en 2008 (contre moins de 100 millions en 2007) et près de 450 millions € par les FCPI (contre 420 en 2007).
Ces évolutions démontrent le rôle actif et pérenne du Capital Investissement dans le financement des PME en dépit d’un contexte économique difficile.

Un recul des désinvestissements lié à la fermeture des marchés boursiers et la diminution des grands « LBO » secondaires.
Sur l’année 2008, les désinvestissements sont en baisse de 21% en nombre d’entreprises par rapport à 2007 (près de 900 entreprises contre 1 100). Toutefois, les cessions auprès des industriels se sont maintenues à un niveau élevé et équivalent à celui de 2007 (plus de 1 milliard €).
Pierre de Fouquet, Président de l’AFIC, a déclaré : « Avec des montants levés records et un nombre toujours plus important d’entreprises accompagnées en 2008, cette étude démontre la résistance du capital-investissement dans un contexte économique particulièrement difficile. Les investisseurs en capital jouent plus que jamais leur rôle de soutien aux entreprises, et démontrent ainsi leur forte implication dans le tissu économique français. »

Le Capital Investissement en 2008

Mode opératoire et méthodologie :
Des statistiques établies sur la base des réponses collectées via le site Internet sécurisé afic-data.com et dédié aux membres de l'AFIC. Pour cette étude, le Comité Scientifique a guidé l’association sur le choix des méthodes. Les données ont ensuite été collectées, traitées et analysées par l’AFIC. Enfin, Grant Thornton a audité les données et le traitement de l’information.

En matière de collecte et de traitements des données :
- Une saisie des transactions par les membres «deal by deal», par véhicule d’investissement et par métier.
- Un taux de réponse de 95% en 2008 (232 répondants) sensiblement égal à celui obtenu en 2007 permettant de cerner précisément les enjeux.
- Une méthodologie identique aux études précédentes, sans extrapolation des non-répondants et conforme au besoin de confidentialité des membres de l’AFIC.
- Les analyses présentées se rapportent uniquement aux acteurs français du Capital Investissement, membres de l’AFIC (autrement dit ne sont pas pris en compte les acteurs non membres de l’AFIC dans des entreprises françaises).
- Des transactions prises en compte à la date effective du décaissement ou de l’encaissement (date de closing).
- Pour la première année, les prises de participation dans les entreprises du CAC 40 sont prises en compte dans les statistiques.
- Des levées de fonds prises en compte uniquement dans le cas où le véhicule d’investissement est rattaché à un bureau français.
- Des investissements et des désinvestissements pris en compte uniquement dans le cas où ils se rattachent à un bureau français.

A propos de Grant Thornton
Grant Thornton rassemble en France plus de 1 200 associés et collaborateurs dans vingt sept bureaux et se place parmi les leaders des groupes d'audit et de conseil en se positionnant sur 5 métiers : Audit, Expertise Conseil, Finance Conseil, Externalisation et Conseil Juridique, Fiscal et Social.
Les membres de Grant Thornton International constituent l’une des principales organisations mondiales d’audit et de conseil.
Chaque membre du réseau est indépendant aux plans financier, juridique et managérial.

A propos de l’AFIC
Créée en 1984, l’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC), avec plus de 280 membres actifs, regroupe l’ensemble des structures de Capital Investissement installées en France : Sociétés de Capital Risque (SCR), Fonds Communs de Placement à Risque (FCPR), Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI), Fonds d’Investissement de Proximité (FIP), sociétés de gestion, sociétés de conseil, fonds de fonds, sociétés d’investissement…. En outre, l’AFIC compte 200 membres associés issus de tous les métiers – avocats, experts-comptables et auditeurs, conseils, banquiers... – qui accompagnent et conseillent les investisseurs et les entrepreneurs dans le montage et la gestion de leurs partenariats.
L’AFIC, à travers sa mission de déontologie, de contrôle et de développement de pratiques de place, figure au rang des deux associations reconnues par l’AMF et dont l’adhésion constitue pour les sociétés de gestion une des conditions d’agrément. C’est la seule association professionnelle spécialisée sur le métier du Capital Investissement.
Outre les services qu’elle rend à ses adhérents (veille juridique, règlementaire et fiscale ; études et statistiques ; formation ; développement et communication…), la vocation de l’AFIC est de fédérer, représenter et promouvoir la profession du Capital Investissement auprès des investisseurs institutionnels, des entrepreneurs, des leaders d’opinion et des pouvoirs publics. Elle contribue, dans le cadre d’un dialogue permanent, à l’amélioration du financement de l’économie, en particulier à destination des PME-PMI, à la stimulation de la croissance et la promotion de l’esprit d’entreprise.
En 2008, les membres de l’AFIC ont investi plus de 10 milliards € dans près de 1 600 entreprises. Avec plus de 20% du marché européen, l’industrie du Capital Investissement française se classe au 1er rang d’Europe Continentale et au 3ème rang mondial.

www.afic.asso.fr
www.grant-thornton.fr

Présentation de 42 pages téléchargeable ci-dessous (PDF)

presentation_statistiques_d\_activites___24_mars_version_definitive.pdf Présentation statistiques d'activités - 24 mars Version definitive.pdf  (1.27 Mo)


Jeudi 2 Avril 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News