Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Le Capital Humain, un enjeu majeur dans l’analyse des fondamentaux d’une entreprise !


L’équipe extra-financière de Groupama AM a mené une étude empirique pour intégrer le capital humain, actif immatériel, dans l’analyse d’une entreprise...




Pourquoi le Capital Humain ?
Le Capital Humain, un enjeu majeur dans l’analyse des fondamentaux d’une entreprise. Telle est l’hypothèse forte, point de départ de la démarche menée par Groupama Asset Management depuis plusieurs années.
La notion de Capital Humain regroupe le capital humain individuel (compétences, expériences et savoir-faire de chaque salarié) et le capital humain collectif (en référence à la culture de l’entreprise, ses évolutions et ses adaptations aux changements).

3 facteurs militent aujourd’hui pour le développement de l’analyse du capital humain : l’évolution vers une économie du savoir et de la connaissance, l’évolution démographique, nouveau paradigme pour les entreprises et la crise financière, qui entraîne un retour vers des logiques de long terme et oblige à reconsidérer l’analyse des ressources humaines.

Pour cela, il est nécessaire de surmonter 3 difficultés : le surdimensionnement du capital financier dans l’analyse et la valorisation, le manque d’outils adaptés pour analyser le capital humain, et une nécessaire évolution des comportements et des mentalités.
Pour Groupama Asset Management, le développement de l’analyse extra-financière apporte une réponse concrète à ces enjeux et ces difficultés. Le capital humain est l’un des piliers de l’analyse extrafinancière.
Il est donc nécessaire de le réhabiliter comme un avantage compétitif pour l’entreprise dans une logique de long terme et ainsi de le positionner au centre de la stratégie de l’entreprise.

La méthodologie de l’étude du Capital Humain
L’équipe extra-financière de Groupama Asset Management a ainsi mené une étude empirique en 2009 pour intégrer le capital humain, actif immatériel, dans l’analyse d’une entreprise.
L’objectif de cette étude était de concrétiser l’analyse du capital humain pour l’intégrer à l’approche financière des analystes.
La première étape a consisté à sélectionner 13 indicateurs clés pour cette analyse.
Ces indicateurs ont ensuite été regroupés en 4 « critères RH » : la Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences, le climat social, la Santé/Sécurité et le pilotage des RH.
Une note globale qui détermine la qualité de la stratégie RH est ensuite attribuée. Elle s’appuie sur les 4 critères, mais dépend également de l’enjeu prédominant pour le secteur et l’entreprise.

L’intégration des critères RH aux critères financiers
La qualité de la stratégie RH peut avoir un impact fort sur les critères financiers que sont la croissance, la rentabilité, le positionnement concurrentiel ou le risque évènementiel.
L’approche développée par Groupama Asset Management montre ainsi l’importance de l’étude du capital humain pour évaluer une entreprise sur le long terme. L’intégration de cette analyse au sein des équipes de gestion va donc aider chaque gérant à mieux appréhender l’ensemble des risques liés à une société.

Next-Finance, le 6 mai 2010

Lundi 24 Mai 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News