Journal quotidien finance-innovation daily news
Financial Year Financial Year

Journal quotidien Finyear : finance-innovation all the year

 
 
 


              



Le BFR : une préoccupation définitivement d’actualité


Grant Thornton, groupe leader d’Audit et de Conseil, en France et dans le monde, publie les résultats de la 3ème édition de son étude sur le thème du Cash Management.



Laurent Leloup
Laurent Leloup
Le rapport dévoile les principales tendances et perspectives des entreprises en mettant en évidence l’investissement réalisé par ces dernières en matière de gestion du Besoin en Fonds de Roulement, ainsi que la mise en place des bonnes pratiques d’optimisation du Cash au sein de leur structure.

Ce sondage a été réalisé par les équipes de Grant Thornton auprès d'un échantillon de 15 450 personnes.

Le panel considéré par ce sondage est diversifié, tant en termes de tailles d'entreprises que de secteurs d’activités : il s’agit principalement de PME dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 millions d’euros, réparties de manière équilibrée entre activités industrielles et de services (respectivement
47 % et 53 %).

De nombreuses données extraites de cette étude mettent en lumière la mobilisation des dirigeants, interrogés sur le sujet Cash : 72 % d’entre eux ont mené un projet d’amélioration de leur BFR au cours des 12 derniers mois, contre 54 % en 2013. Ceux n’ayant pas oeuvré en ce sens (28 %) comptent le faire dans l’année à venir pour 33 % et 67 % d’entre eux ne l’envisagent pas du fait d’un BFR Financé.

Ainsi, l’absence de projet BFR est motivée par le recours au financement par découvert ou financement d’exploitation, notamment dans les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 50 millions d’euros (75 %). Un tel réflexe pour le financement, chez ces dernières, peut être justifié par la non capacité à évaluer un potentiel d’amélioration du BFR (79 %), l’absence de reporting de la performance du BFR (65 %) ou encore, de bonnes pratiques sur les cycles BFR encore trop peu en place (en moyenne, 60 % n’appliquent pas les bonnes pratiques).

Entre 2012 et 2015, la prise de conscience de l’importance du sujet Cash par les chefs d’entreprise s’est renforcée à la faveur de solutions plus accessibles, telles que le recours à l’emprunt. En effet, des solutions de financement innovantes complètent aujourd’hui les offres bancaires historiques à destination des entreprises.

L’étude révèle que l’offre de crédit étant actuellement avantageuse du fait de faibles taux incite les PME à davantage s’orienter vers ces solutions qu’elles considèrent plus rapides, pour faire face à leur potentiel manque de trésorerie. Or les banques, quant à elles, soumises à une réglementation toujours plus complexe, se montrent très sensibles aux indicateurs Cash lors de l’octroi ou du renouvellement de lignes de crédit.
Carl Civadiée, Directeur de l’offre Cash Management chez Grant Thornton, commente : « La prise de conscience de l’importance du BFR par les entreprises est fondamentale. Leurs ambitions en termes de Cash Management et d’optimisation de leur BFR sont l’objet de projets de plus en plus concrets. Cette tendance bien qu’encourageante, reste néanmoins à tempérer compte tenu des ressources parfois insuffisantes dont disposent les entreprises. Le recours à l’emprunt semble facilité pour l’instant, du fait de taux relativement bas : le dirigeant devra cependant se montrer vigilant quant à la dépendance de sa société vis-à-vis de ses partenaires bancaires et de la capacité d’endettement de sa structure.»

Un BFR optimisé influence d’une part, directement la rentabilité économique de l’entreprise et créé de la valeur et d’autre part, permet à celle-ci de s’amender d’une dérive des besoins de financement pour s’assurer un avenir maîtrisé et focalisé sur la croissance de son activité.

Carl Civadiée ajoute : « En 2012, l’optimisation du BFR représentait un réel enjeu stratégique pour l’ensemble des sondés qui souhaitaient améliorer leur Cash ; l’année suivante, tous semblaient adhérer à cette initiative. Bien qu’en 2015 les perspectives mises en lumière par cette étude soient positives, certaines entreprises se montrent encore timides face à la mise en place de démarches concrètes. Pour une efficience pérenne, il est aujourd’hui indispensable que le BFR soit appréhendé dans le cadre d’une stratégie claire et identifiée, par une approche dynamique et transversale ».

L’optimisation du BFR et du Cash Management est un atout considérable pour une entreprise qui souhaite libérer son potentiel de croissance.
Les entités composant le panel ont répondu à ce sondage, établi selon la méthode du questionnaire à choix multiples.

Téléchargez ci-dessous l’intégralité de l’étude Cash Management en français (PDF de 28 pages)

2015_cash_management_a4_hd_no_protect.pdf 2015_Cash Management A4_HD_no_protect.pdf  (4.09 Mo)



Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Les 4 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur

Le magazine bimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Mercredi 24 Juin 2015
Notez


Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez notre newsletter quotidienne comme plus de 40.000 professionnels de la gestion et de l'innovation financières



évènements


Lettres métiers


Livres Blancs



Blockchain Daily News