Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Laurent Charreyron Directeur général de Micro Focus France





CFO-news : Monsieur Laurent Charreyron, bonjour. Vous êtes Directeur général de Micro Focus France. Pouvez-vous nous présenter votre société ?

Laurent Charreyron
Laurent Charreyron
Laurent Charreyron : Micro Focus est un éditeur de logiciel anglais spécialiste des technologies innovantes pour optimiser et rentabiliser les portefeuilles applicatifs des entreprises. Les solutions Micro Focus de gestion, de tests et de modernisation permettent aux entreprises d’adapter rapidement leur système informatique aux évolutions de leurs marchés et d’intégrer les architectures les plus modernes en limitant les coûts et les risques. La société est en plein développement. Nous avons réalisé pas moins de 7 acquisitions au cours des trois dernières années, dont celles de Borland et de l’offre Test et Qualité de Compuware en 2009. Notre chiffre d’affaires 2010 (clos au 30 avril 2010) est de 432 millions de dollars.

Micro Focus réalise régulièrement des études sur les grandes tendances des entreprises en matière d’investissements informatiques. Vous venez d’ailleurs de publier une étude évaluant l’impact de la crise économique sur les investissements in

Cette étude a été réalisée par CFO Research Services pour le compte de Micro Focus auprès de 200 directeurs financiers de grandes entreprises à travers le monde. Ceux-ci nous ont communiqué leurs points de vue sur leurs stratégies d’investissements informatiques et le rôle que joueront les technologies de l’information dans la sortie de la crise. Précisément, les directeurs financiers interrogés ont exprimé la volonté d’investir dans les SI existants pour réduire leurs coûts et accroître leur efficacité, délaissant les scénarios de création ou de développement de nouveaux systèmes, jugés inappropriés en temps de crise.

Quels sont les principaux enseignements qui ressortent de cette étude ?

Quatre principaux enseignements sont à en retirer:
- la crise n’a pas remis en cause les investissements informatiques prévus : en effet, 58% des entreprises ont maintenu leurs projets pendant la crise quand 38% les ont retardés
- la priorité est donnée à la modernisation des systèmes existants sur le déploiement de nouveaux systèmes
- les actifs IT sont perçus comme créateurs de valeur et de compétitivité pour l’entreprise sur son marché : 45% des DAF interrogés perçoivent l’informatique comme un facteur générateur de valeur, et 71% considèrent que les actifs IT joueront un rôle déterminant dans la compétitivité de leur entreprise, au sortir de la crise
- enfin, on note une tendance au rapprochement et à la collaboration entre les équipes métier et celles de la DSI (situation soulignée par 34% des répondants)

Où pouvons-nous trouver les résultats complets de cette étude ?

L’étude complète est disponible sur le lien suivant : http://www.microfocus.com/promotions/WWADCFWP1009/

Laurent Charreyron, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de CFO-news.

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de CFO-news


Dimanche 13 Juin 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs