Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La sidérurgie et le textile-habillement tirés par les pays émergents


Les pays émergents ont un poids de plus en plus important dans certains secteurs d’activité ; ainsi, l’excellente conjoncture de la sidérurgie et du textile-habillement en Asie ou en Europe émergente contribue de plus en plus à leur développement mondial, selon la dernière analyse sectorielle de Coface.




La sidérurgie et le textile-habillement tirés par les pays émergents
Cette analyse se reflète dans la notation sectorielle mondiale de Coface : la note de la sidérurgie asiatique passe de B à B+ ; la note mondiale du textile est reclassée de C en C+, celle de l’habillement de C- en C.

Sidérurgie : envolée de la demande des pays émergents
En Chine, poussée par la poursuite des investissements en infrastructures et en bâtiment ainsi que par le développement des industries automobile, mécanique navale et électroménagère, la demande d’acier, qui représente déjà le tiers du total mondial, devrait encore progresser de 11% en 2008 après avoir déjà atteint 10% en 2007. On retrouve la même tendance en Inde, en Corée et à Taiwan, où la très bonne conjoncture du secteur devrait se prolonger en 2008. En revanche, la production n’augmente pas dans les pays développés, elle a même reculé aux Etats-Unis en 2007. La note de ce secteur reste excellente (note A) grâce , en grande partie, au poids des pays émergents.

Textile-habillement : les entreprises émergentes s’affirment et montent en gamme
Les pays émergents concentrent l’essentiel de la production mondiale d’habillement. Le rétablissement des quotas européens et américains sur certains articles chinois ont poussé les entreprises chinoises et d’Euromed à monter en gamme ; les premières pour compenser en valeur la perte en volume, les secondes pour se repositionner à long terme sur des produits à plus forte valeur ajoutée. Le textile et l’habillement affichent ainsi un niveau de risque faible en Asie émergente et acceptable en Europe émergente. Ce faible niveau de risque, allié à un assainissement de la situation économique des entreprises en Europe occidentale, a un impact sur les notes mondiales de ces deux secteurs, qui passent respectivement de C à C+ et de C- à C.

« Du fait de l’essor de la demande locale et de la poursuite des délocalisations, la production sidérurgique et de textile habillement va encore progresser dans les zones émergentes, notamment en Asie. »

« Les producteurs de textile habillement des régions émergentes montent en gamme afin de conquérir de nouveaux marchés tant à l’export que sur leurs propres marchés. De leur côté, les sidérurgistes indiens, brésiliens, russes… étendent leur présence de par le monde y compris dans les pays développés » souligne Dominique Fruchter, économiste chez Coface.

A propos de Coface
Coface, notée AA (perspective stable) par Fitch Ratings, AA (perspective négative) par S&P, et Aa3 (perspective stable) par Moody’s, est filiale de Natixis dont les fonds propres (tier 1) s’élèvent à fin juin 2007 à 11,6 milliards d’euros. Coface a pour mission de faciliter les échanges entre toutes les entreprises partout dans le monde. Pour cela, Coface offre à ses 105 000 clients quatre outils pour externaliser en tout ou partie la gestion, le financement et la protection de leur Poste clients : l’assurance-crédit, l’information et la notation d’entreprise, la gestion de créances et l’affacturage. Coface propose également, en France, la gestion des garanties publiques à l’exportation pour le compte de l’Etat. Grâce à un service de proximité de qualité et 6 000 collaborateurs répartis dans 64 pays d’implantation directe, plus de 45% des 500 plus grands groupes mondiaux sont déjà clients de Coface.
www.coface.fr

Jeudi 13 Décembre 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs