Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La rupture créatrice ou SCHUMPETER appliqué à une Direction Financière !


Qui sait actuellement si nous avons vu le fond de la crise ou si le pire est encore à venir ? Cette question n’est pas que rhétorique pour les résultats des entreprises et les décisions d’adaptation qui pourraient encore être prises ; mais elle devient s’agissant des modes de fonctionnement des DF elles-mêmes.




La rupture créatrice ou SCHUMPETER appliqué à une Direction Financière !
En un mot, quoiqu’il arrive, l’imagination doit prendre et prendra le pouvoir. Nous vivons une époque particulièrement favorable au retour de la pensée ; et pour que cette pensée soit traduite en acte, les DAF devront aller plus lion que Schumpeter…qui se souciait peu de savoir comment, la destruction créatrice serait mise en œuvre.

Or la différence entre les économistes et les DAF est que les premiers doivent être conceptuels, quand les seconds ont la nécessité impérieuse d’agir et de savoir « vendre et mettre en place les idées » respectivement à leur comité de direction et aux représentants des collaborateurs de l’entreprise.
A ce titre, nous sommes loin de la « simple » capacité à mettre en œuvre un ERP. Il s’agit ici de proposer un programme de changement de Savoir-Faire original applicable à l’entreprise. Et comme le courage des dirigeants est souvent décuplé…lorsque l’un des leurs s’est « mouillé » les DAF vont devoir montrer l’exemple.

Il s’agit ici, non pas de faire une expression de besoins classique mais d’animer la fonction Finance en la rendant créative. Ce point est particulièrement difficile, car les derniers financiers recrutés, ne l’ont pas été en tenant compte de la possession de cette qualité, mais plutôt selon un principe de clonage.
Il faut être capable de laisser des « fonctionnels » exprimer et d’avoir confiance en leurs instincts d’entrepreneur. Ou, en d’autres termes, de montrer des capacités opérationnelles dans un environnement fonctionnel.

Nous vivons donc un moment historique. Chaque responsable financier sait que le chemin vers une Direction Générale passe par une expérience opérationnelle en filiales ou autres. Or, nos entreprises n’ont plus le temps d’attendre le temps propre à ce travail de développeur de comptes de résultats.
Selon Morgen WITZEL, « Briser les règles ne doit pas être réalisé pour le seul plaisir de le faire et de montrer qu’on sait faire. Il ne faut pas être vandale mais visionnaire. Il s’agit au contraire d’inventer un savoir faire mieux en fixant de nouvelles règles. Le talent est de savoir comprendre les besoins pour les transformer en marché.

Le DAF et leurs collaborateurs, devront, encore plus qu’avant, faire des « promenades » dans les unités opérationnelles de leur entreprise …et celles de leurs confrères/concurrents.

Acteurs d’un monde où il est difficile de réconcilier les exigences financières à court terme et les stratégies à long terme, la fonction « finances » doit être un modèle.

La rupture créatrice ou SCHUMPETER appliqué à une Direction Financière !
Dominique CHESNEAU
Président Tresorisk

31, place Saint Ferdinand
75017 PARIS
L.D. / Fax : + 33 1 40 55 93 98
Mobile : + 33 6 81 70 73 81
dch@tresorisk.com

Jeudi 14 Mai 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs