Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La recherche d’agilité : une préoccupation majeure pour les entreprises


Flexibilité, modularité, adaptation rapide à des contextes fluctuants sont autant de questions que les entreprises doivent se poser pour accroître leur compétitivité. Dans le contexte économique en dents de scie que nous connaissons, les entreprises de toutes tailles ont plus que jamais besoin d'améliorer l'efficacité de leurs processus métier, d'en renforcer l'agilité et d’en fluidifier le déroulement et les étapes. Une récente étude Markess (Amélioration & automatisation des processus d'entreprise : attentes et solutions) vient confirmer les attentes du marché dans ce domaine.




Ainsi, sur 100 décideurs interrogés dans cette étude, 1 sur 5 considère que son entreprise est engagée au plus haut niveau stratégique dans des projets BPM (Business Process Management) et, pour la moitié des répondants, il s'agit d'un engagement significatif impliquant des processus clés de leur organisation. De plus, pour 64 % des décideurs interrogés, et indépendamment des visions partagées de chacun, les solutions en place ne couvrent que partiellement les besoins liés à l'amélioration et à l'automatisation des processus.

Dans l'ensemble, il en ressort une demande de plus en plus forte en solutions répondant à des besoins propres aux métiers. Au-delà des besoins propres à la DSI en lien avec la recherche d'agilité, avec également la mise en place de nouveaux modèles de développement applicatif et de gestion des ressources, ces projets se concentrent avant tout sur les processus internes, qu'ils soient liés au cœur de métier (gestion de la relation client, lancement de nouveaux produits, gestion de production) ou transverses à l'organisation (finance/comptabilité, RH, achats …).

L’optimisation de la gestion des processus métier est une donnée business importante permettant d’accroître la qualité de service délivrée. Au regard des départements et directions concernés par ces projets, l’on comprend parfaitement que la technologie doit s’adapter à l’organisation et aux enjeux opérationnels de chaque composante de l’entreprise. L’agilité recherchée vient de cette capacité à proposer des systèmes intelligents permettant de faciliter et de fluidifier les actions courantes et tactiques de l’entreprise.

La technologie pour la technologie n’est donc pas appropriée. Il faut désormais rechercher des solutions plus légères, permettant de répondre en un temps minimum à des besoins évoluant rapidement. De plus, ces dernières doivent à la fois permettre de développer des applications spécifiques, de gérer des processus métier complexes et de fournir des indicateurs permettant d’optimiser la qualité de service et le pilotage de l’activité. L’étude de Markess fait ressortir que les technologies de BPM s’inscrivent dans cette dynamique et joue un rôle central. Cela se traduit par l’émergence de nombreux nouveaux projets sur le marché et par un dynamisme du marché du BPM. Ce dernier est effectivement porté par des taux de croissance record, depuis quelques années, et par l’émergence de nouvelles offres portées par des acteurs historiques et de nouveaux entrants.

Le BPM connaît une forte montée en puissance en étant plébiscité par les Directions informatiques et métier qui, au travers de cette technologie, arrivent à trouver un outil leur permettant de répondre facilement à leurs différentes attentes. L’agilité est enfin une réalité qui permettra de se développer facilement en s’appuyant sur des infrastructures flexibles et réactives.

François Bonnet,W4

Mardi 5 Juillet 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs