Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

La première « crypto-banque » arrive !


Après avoir instauré un premier pont avec l'univers du Bitcoin (et autres crypto-monnaies), à travers des partenariats avec Ripple Labs, Kraken et Bitcoin.de, Fidor Bank annonce [PDF] maintenant la création d'un établissement dédié à ce secteur en émergence, pour lequel elle adopte un modèle ouvert particulièrement original.




En effet, la jeune « banque 2.0 » n'entend pas créer seule cette future « CryptoCurrency Bank » (il s'agit de son nom provisoire). Elle compte, au contraire, sur les acteurs existants des crypto-monnaies (le Bitcoin n'aura pas d'exclusivité) pour assembler une plate-forme fédératrice, dans laquelle les clients pourraient choisir les services dont ils ont besoin, qu'il s'agisse, par exemple, de gérer leur porte-monnaie virtuel, d'exécuter des transferts internationaux ou bien de réaliser leurs opérations de trading.

Dans cet ensemble, Fidor Bank apporte néanmoins quelques briques essentielles. En premier lieu, avec sa licence bancaire européenne, elle dispose d'une légitimité et d'une expertise réglementaire reconnue, à laquelle elle ajoute une expérience significative autour des crypto-monnaies, grâce à ses précédentes initiatives dans le domaine. Par ailleurs, sa filiale technologique Fidor TecS fournira son socle informatique modulaire et ouvert, fidorOS, facilitant grandement l'intégration de services tiers.

En réalité, il faudra attendre avant de pouvoir ouvrir un compte auprès de la nouvelle venue. A ce jour, seul un appel à candidatures est lancé, à l'intention de tous les passionnés qui souhaitent s'engager dans l'aventure, investisseurs, partenaires potentiels (qui seront aussi tous co-actionnaires), futurs collaborateurs, co-entrepreneurs… À l'horizon de la fin de l'année, les participants sélectionnés – car un choix rigoureux sera opéré, notamment en matière de conformité réglementaire – commenceront seulement à mettre sur pied la plate-forme promise.

Plus encore que la focalisation de la future banque sur les crypto-monnaies (qui pourrait tout de même en faire la première qui soit réellement transnationale), c'est l'approche retenue par ses concepteurs qui mérite l'attention ici, puisqu'il s'agira d'une des premières concrétisations d'une autre vision des services financiers, dans laquelle les méga-institutions omni-compétentes laissent la place à des plates-formes intelligentes agrégeant les solutions d'une multitude de fournisseurs spécialisés, accessibles à la demande. Que la révolution commence !

Patrice Bernard
Fondateur du blog “C’est pas mon idée”

fr.linkedin.com/in/patricebernard





Les médias du groupe Finyear

Chaque jour (5j/7) lisez gratuitement :

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

La newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises de la finance d’entreprise et de la finance d'affaires.

Chaque mois lisez gratuitement :

Le magazine digital :
- Finyear Magazine

Les 6 lettres digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- Le Capital Investisseur
- GRC Manager
- Le Contrôleur de Gestion (PROJET 2014)

Un seul formulaire d'abonnement pour recevoir un avis de publication pour une ou plusieurs lettres

Vendredi 21 Novembre 2014
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News