Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La 'paralysie de l'information' touche 9 sociétés sur 10


Une récente enquête menée par Progress Software (Nasdaq : PRGS), fournisseur mondial de logiciels d'infrastructure SOA, révèle qu'un pourcentage important des entreprises interrogées sont gênées dans leur fonctionnement en raison d'une mauvaise circulation de l'information. Les résultats obtenus auprès de directeurs informatiques, responsables IT et managers de plus de 500 entreprises européennes, montrent que la majorité des personnes interrogées ne disposent pas à temps des informations dont elles ont besoin, que se soit pour un problème de délai ou de format.




Cette étude met en évidence l'existence de véritables conflits au sein des entreprises pour accéder, manipuler et interpréter les informations stratégiques. Elle montre également que les entreprises adoptent aujourd'hui largement l'architecture SOA (Service Oriented Architecture) afin d'améliorer leurs flux d'informations et de disposer d'infrastructures informatiques plus souples.


Les principaux résultats sont les suivants :

- Les entreprises disposent d'environnements extrêmement complexes entraînant des exigences toujours plus fortes vis-à-vis de l'information – 75% des responsables ont besoin d'accéder à des informations d'au moins 11 provenances différentes.
- La demande en matière d'informations complètes, exactes et précises, dépasse largement l'offre – 88% des personnes interrogées estiment que c'est l'ensemble du processus informationnel qui doit être amélioré, aussi bien en amont qu'en aval de la chaîne logistique.
- Les performances actuelles demeurent bien en deçà de la demande pour une information plus rapide et plus riche – seules 50% des personnes interrogées ont un accès en temps réel aux informations nécessaires.
- Des mesures sont actuellement prises pour mieux contrôler l'environnement propriétaire multi-fournisseurs distribué, afin d'alimenter directement l'activité – 58% des personnes interrogées ont désormais une stratégie SOA en place.

Le fossé de l'information

Les résultats de l'étude montrent que les entreprises souffrent d'un manque d'information qui les empêche de prendre les mesures et décisions nécessaires au bon moment.

Giles Nelson, directeur technique EMEA (Europe – Moyen-Orient – Afrique) chez Progress Software explique : « L'étude montre que la plupart des entreprises ne disposent pas d'une visibilité maximale de leur clientèle, ou même de leur propre activité, et par conséquent certaines opportunités peuvent leur échapper par manque de réactivité face aux évolutions du marché, ou aux nouvelles réglementations. Les entreprises risquent de devenir statiques à cause de ce délai entre le moment où l'information est demandée, et le moment où l'on peut joindre la bonne personne ou le service adéquat. »

L'analyse des flux d'information a mis en évidence les faits suivants :
- Les responsables ont besoin d'aller chercher les informations stratégiques qui leur sont nécessaires à trois ou quatre endroits différents. - Seuls 38% d'entre eux obtiennent ces informations au moment où ils en ont besoin – avec en moyenne un délai d'une semaine.
- Dans les cas où le service sollicité est externalisé, 39% des personnes interrogées déclarent que la visibilité des performances n'est pas satisfaisante en termes de délai.

Seules 39% des informations demandées sont délivrées dans les délais

250 directeurs informatiques et responsables IT, et 250 responsables de département ont été interrogés dans toute l'Europe, couvrant ainsi de nombreux secteurs dans des pays tels que Royaume-Uni, France, Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suisse, Suède et Finlande.

Les personnes interrogées ont exprimé à la fois leur inquiétude et leur frustration – 77% des directeurs informatiques et responsables IT confirment que l'activité de leur entreprise nécessite des données en temps réel, voire de l'information à la minute. A cela s'ajoute le fait que seuls 39% d'entre eux sont capables de délivrer les informations requises dans les délais.

Bien que l'informatique fasse désormais partie intégrante de toute entreprise, et qu'elle soit maintenant perçue comme un moyen de se différencier de la concurrence, la lenteur avec laquelle les informations stratégiques circulent d'un service ou d'une division à l'autre est un frein au bon fonctionnement de l'activité.

Malgré tout, quelques signes d'encouragement se font sentir, et les entreprises semblent se diriger dans la bonne voie. Même si la majorité des systèmes informatiques ne sont pas faits pour fournir une réponse immédiate aux évènements, 83% des personnes interrogées déclarent que leur système est capable de permettre à l'activité de répondre aux tendances du marché dans un environnement en constante évolution.

La croissance globale met les systèmes informatiques à rude épreuve

L'étude montre que les systèmes informatiques ont pris de plus en plus d'importance dans des entreprises multi-sites qui font désormais face à une concurrence mondiale. Ceci est particulièrement vrai dans les entreprises qui ont connu une croissance économique et géographique rapide, et qui éprouvent des difficultés à conserver leur souplesse et à contrôler l'évolution de leur activité.

La problématique sur la concurrence mondiale a mis en évidence les éléments suivants :
- En moyenne, 75 % des dirigeants interrogés ont besoin d'accéder à de l'information d'au moins 11 provenances différentes.
- 80% d'entre eux ont besoin de contrôler les performances de leurs fournisseurs.
- 53% surveillent des indicateurs de performance clés (KPI –Key Performance Indicators) et font eux-mêmes l'objet d'une telle surveillance.

L'importance de l'architecture SOA

Les résultats de l'étude suggèrent également que la SOA fait désormais partie intégrante des services informatiques des grands groupes européens. Deux tiers des directeurs informatiques et responsables IT partagent également ce sentiment, estimant que la SOA sera d'ici cinq ans le modèle d'architecture par défaut.

D'autres éléments ont été mis en évidence à propos de la SOA :
- 58% des personnes interrogées ont désormais une stratégie SOA en place.
- 75% déclarent avoir le soutien budgétaire de leurs dirigeants en la matière.
- 35% disent que la stratégie SOA est déjà acceptée et développée au sein du groupe.

A ce propos, Rudiger Spies, vice-président de la division Applications d'entreprise chez IDC, déclare : « Lorsque l'on met en place une architecture SOA, c'est toute l'entreprise qui en est impactée. C'est un système qui n'est ni spécifique à un produit, ni même à un type d'industrie. Son seul inconvénient : des discussions encore trop techniques, mais malgré tout l'effet positif commence à se faire sentir dans les entreprises. »

Et d'ajouter : « Au final, c'est à chaque entreprise de décider comment mettre en place une SOA, de manière à répondre au mieux à ses besoins. Et ce sont les sociétés qui auront pris les devants qui réussiront à faire la différence ».

Les entreprises passent à la vitesse supérieure

Pour Giles Nelson : « Le fait même que neuf personnes interrogées sur dix déclarent avoir besoin d'une information plus rapide suggère que le système informatique est perçu comme essentiel, mais qu'il a du mal à tenir le rythme face à une activité en perpétuelle évolution – en particulier quand il s'agit d'une situation économique où la capacité de réactivité peut souvent faire la différence. Il est nécessaire que les systèmes informatiques en place réussissent à reprendre la main, et qu'ils soient non plus un frein mais un véritable moteur pour l'activité, sans quoi ils n'auront plus la confiance de leurs dirigeants, qui iront alors chercher la solution ailleurs. »

Il termine en déclarant : « Le secteur informatique doit tenir ses promesses et apporter une réelle valeur ajoutée. Ce qu'achètent aujourd'hui les dirigeants, ce n'est pas une technologie mais des résultats. »

Méthodologie de l'enquête

L'étude lancée par Progress Software a été menée par Vanson Bourne Research en mars 2008. En vue d'évaluer les capacités des systèmes informatiques dans un environnement économique complexe en constante évolution, ce sont 500 entreprises de premier ordre qui ont été interrogées dans toute l'Europe.

Le sondage a donc été réalisé auprès de 500 entreprises, à la fois par téléphone ou par le biais d'un questionnaire e-mail, avec pour moitié 250 directeurs informatiques et responsables IT, et 250 responsables de département. Les pays représentés dans cette étude sont Belgique, Finlande, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède, Suisse et Royaume-Uni.

Les entreprises interrogées couvrent les secteurs suivants : finance, production, service aux entreprises, distribution, télécommunication, tourisme, transport et logistique.

A propos de Progress Software Corporation
Progress Software Corporation (Nasdaq : PRGS) est un fournisseur mondial des
logiciels d'infrastructure SOA couvrant tous les aspects du développement, du
déploiement, de l'intégration et de la gestion d'applications professionnelles. Notre
objectif est de tirer le meilleur parti de l'automatisation des informations en temps réel
tout en minimisant son TCO (coût total de possession). Son siège social se trouve à
Bedford (Massachusetts).
www.progress.com ou
www.progress.com/fr

Mardi 29 Avril 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs