La notation RSE et les indices RSE ont-ils une influence sur les entreprises ?


Jean-Pascal Gond, Professeur de Corporate Social Responsibility à la Cass Business School de Londres, nous répond.




Jean-Pascal Gond
Jean-Pascal Gond
La notation RSE et les indices RSE ont-ils une influence sur les entreprises ?

En modifiant les critères d’évaluation des indices de RSE et en obligeant de manière implicite à rendre mesurable des dimensions de leur gestion qui ne l’étaient pas auparavant, les notations et indices de RSE influencent de manière incrémentale mais aussi continue et durable les comportements des entreprises, rendant de plus en plus délicate l’adoption de stratégies de façade (window dressing). Une étude empirique publiée en 2012 par Slager, Gond et Moon dans Organization Studies sur le cas de l’indice anglais FTSE4Good décrit les mécanismes grâce auxquels les indices acquièrent ce pouvoir de discipliner les entreprises dans le domaine de la RSE. Ces mécanismes incluent la mobilisation de pratiques de calcul qui s’alignent avec les routines et les modes de fonctionnement des entreprises, des stratégies proactives d’engagement qui visent à sensibiliser les entreprises au risque d’exclusion en cas de non-respect des critères, et des formes de valorisation symbolique de l’appartenance à l’indice qui rendent plus coûteuse et problématique l’exclusion d’une entreprise par l’indice.

Comment les investisseurs institutionnels peuvent-ils s’y prendre pour influencer les comportements de multinationales souvent localisées dans d’autres pays lointains ?

Si l’activisme actionnarial, consistant à regrouper les actionnaires autours de problèmes de RSE afin de faire pression sur les entreprises lors des votes en assemblée générale est depuis longtemps déployé aux Etats-Unis, des stratégies plus discrètes se sont imposées ces dernières années en Europe avec les pratiques dites d’engagement. Ces techniques s’apparentent à une forme de diplomatie et consistent à créer un dialogue direct avec la direction des entreprises autour des problèmes de RSE. L’étude de Gond et Piani publiée en 2013 dans Business and Society souligne que l’efficacité de l’engagement peut être améliorée en stimulant l’action collective des investisseurs institutionnels. Cette étude montre aussi le rôle que des organisations telles que le secrétariat du Principle for Responsible Investment (PRI) peuvent jouer pour faciliter l’émergence, le maintien et l’efficacité de ces formes d’engagement collectif, en diminuant leur coût de coordination, en renforçant leur légitimité et leur continuité, et en créant un nouvel espace de dialogue « hybride » (ni purement public, ni purement privé) entre investisseurs institutionnels et entreprises.

Jean-Pascal Gond, je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.


Mardi 27 Août 2013
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com

Les derniers articles publiés sur Finyear


Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30