Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La gestion des liquidités doit répondre à un double objectif


Soporifique pour le commun des mortels, la gestion des liquidités n'en est pas moins remplie de défis et d'opportunités pour les gérants de fortune et les investisseurs avertis.




La gestion des liquidités doit répondre à un double objectif
La gestion des liquidités doit généralement répondre à un double objectif: la protection et la rémunération du capital. Or, une gestion sur mesure, permettant d'atteindre ce double objectif en fonction des spécificités de chaque client – qu'il soit privé ou institutionnel -, requiert d'une part un processus de consultation rigoureux de ce dernier et, d'autre part, un processus d'identification des véhicules d'investissement appropriés.

Rappelons que cette classe d'actifs se distingue par des spécificités multiples, auxquelles une attention particulière doit être portée, notamment par rapport aux aspects fiscaux, de structure des frais et de risque.

En premier lieu, le domicile du produit d'investissement pourra prévenir une pénalité de plusieurs points de base sur un actif dont le rendement est généralement déjà plutôt faible. Par exemple, en optant pour un fonds monétaire domicilié en Suisse, un investisseur ayant ses avoirs déposés en territoire helvétique sera exempté de la redevance du timbre fédéral, correspondant à 15 points de base de la valeur des titres lors de la négociation. Pour une gestion au jour le jour des liquidités, avec des investissements et désinvestissements réguliers, cet aspect se révèlera particulièrement important.

Attention aux frais cachés

Ensuite, sur le plan des frais, il est fréquent que des commissions viennent amputer les taux de rémunération officiels annoncés. Dans le cas des placements fiduciaires, il n'est par exemple pas rare qu'un agio de 0,125% à 0,5% soit prélevé au moment du négoce. En considérant des placements en francs suisses, rémunérés à hauteur de 2 à 2,5%, l'impact de telles commissions revêt une importance significative. La performance des placements fiduciaires, renouvelés et ponctionnés à chaque échéance prorata temporis, se voit ainsi réduite, notamment par rapport à celle d'un fonds monétaire, dépourvu d'une échéance définie .

Sur le plan des risques enfin, un placement fiduciaire comporte un risque de contrepartie – le plus souvent un établissement bancaire ou financier - non négligeable et non diversifié. Pour sa part, un fonds monétaire investit typiquement dans 80 à 100 émetteurs différents, diversifiant ainsi de manière étendue les risques spécifiques inhérents aux différents émetteurs. En outre, les fonds monétaires déploient habituellement leurs investissements au-delà du secteur d'activité traditionnel de la banque et de la finance, par exemple en souscrivant à des titres d'entreprises, souverains ou supranationaux.

Les fonds monétaires offrent davantage de flexibilité
En plus d'une sécurité élevée, les fonds monétaires offrent également une grande flexibilité en raison de la taille des parts, généralement inférieure au minimum requis par les placements fiduciaires. Par ailleurs, les fonds monétaires proposent une liquidité journalière, alors que les placements fiduciaires ne sont remboursés qu'à l'échéance, avec des pénalités importantes en cas de dénonciation anticipée, à l'exception des dépôts à 48 heures, qui ont l'inconvénient d'offrir une rémunération moindre.

Il n'en demeure pas moins qu'il existe une multitude de produits capables de satisfaire les exigences les plus variées des investisseurs. Par exemple, pour ceux ayant une aversion au risque très élevée, de nouveaux fonds monétaires souverains offrant une sécurité maximale ont récemment été mis sur le marché. Mentionnons enfin les fonds monétaires synthétiques, qui permettent d'optimiser certains aspects du risque et du rendement, face aux contraintes particulières auxquelles un investisseur peut être soumis.

Par Alexandre Ris
Responsable Produits Senior

Pictet Funds
Genève

Jeudi 25 Septembre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News