Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La culture du bonus reste encore aujourd’hui fortement ancrée dans l’esprit des professionnels de la City


Malgré le contexte actuel de pression politique, le sursaut d’indignation publique et les mesures prises par l’autorité britannique des marchés financiers (FSA), pour mieux contrôler les pratiques de la City en matière de bonus, la dernière étude d’eFinancialCareers, société du groupe Dice Holdings Inc. spécialisée dans les offres d’emploi en banque et finance sur Internet, montre que les professionnels de la finance ne sont pas prêts de changer d’attitude vis-à-vis des bonus.




Selon les résultats de cette enquête réalisée auprès de 691 professionnels de la City - notamment issus de Barclays Capital, HSBC, RBS, BNP Paribas, Deutsche Bank, Goldman Sachs, Merrill Lynch, UBS ou encore Crédit Suisse -, deux tiers (68 %) des personnes interrogées déclarent s’attendre à recevoir un bonus cette année. Ils sont même 32 % à penser que ce bonus sera égal - voire supérieur - à celui qu’ils ont touché l’an passé.

Les plus optimistes se trouvent parmi les professionnels des secteurs de la banque privée/gestion de patrimoine et de la banque d’affaires, avec respectivement 48 % et 43 % des personnes interrogées tablant cette année sur un bonus au moins égal à celui perçu un an plus tôt.

On notera toutefois qu’une part importante des répondants, à savoir 32 %, semble se résigner à l’idée de ne recevoir aucun bonus cette année. Et sans surprise, les professionnels évoluant dans le secteur du crédit se montrent les plus pessimistes - 50 % d’entre eux n’envisageant aucun bonus -, suivis par les acteurs des marchés financiers (45 %) et des hedge funds (42 %).

Outre la question des bonus, l’étude d’eFinancialCareers fait également apparaître une certaine résistance parmi les salariés de la City sur deux autres points : la sécurité de leur emploi, d’une part, et le niveau d’avancement de la crise financière, d’autre part.

Si 47 % des professionnels de la finance interrogés pensent que nous n’en sommes aujourd’hui qu’à 25%-50% de la crise, 34 % ont le sentiment que le pire est derrière nous. Concernant la question de l’emploi, un quart des personnes interrogées (25 %) pensent qu’après les derniers plans de licenciement annoncés, leurs entreprises ne procéderont pas à d’autres plans sociaux. Ils sont 39 % à s’attendre à ce que leur entreprise maintienne en poste entre 75 % et 99 % de ses effectifs au cours des douze prochains mois. Seulement 5 % des personnes interrogées tablent sur une vague massive de licenciements.

Selon les résultats d’une autre étude d’eFinancialCareers, réalisée en parallèle auprès de 592 professionnels de la City, les spécialistes de la finance durcissent leurs réactions concernant la décision prise par Hank Paulson de ne pas sauver la banque d’affaires Lehman Brothers : ils sont aujourd’hui 55 % à la juger mauvaise et à penser que la chute de Lehman Brothers a précipité la crise.

John Benson, CEO et fondateur d’eFinancialCareers, a déclaré : « Si l’on se projette un peu dans le futur, on peut d’ores et déjà affirmer que les professionnels de la finance devront impérativement faire preuve de flexibilité - en se préparant à l’éventualité de changer de métier dans le secteur de la banque et de la finance ou de déménager a l'etranger. Et bon nombre d’entre eux devront sérieusement envisager l’idée de quitter l’univers de la banque et de la finance pour transférer leurs compétences dans un autre secteur d’activité. »

Les réponses recueillies dans le cadre de l’étude eFinancialCareers indiquent toutefois que bon nombre de professionnels de la City auront, de prime abord, beaucoup de mal à envisager un changement de carrière : 44 % des répondants déclarent en effet que s’ils se retrouvaient sans emploi, ils préféreraient « s’accrocher » et poursuivre leurs recherches dans le secteur financier, même s’ils devaient rester sans emploi pendant six mois.

Les deux études d’eFinancialCareers auprès de professionnels de la City ont été réalisées entre le 23 septembre et le 12 octobre 2008.

A propos d’eFinancialCareers.fr
eFinancialCareers, une société du groupe Dice Holdings Inc., est le 1er site français d'offres d'emploi en finance de marché, banque, assurance, audit et de conseils en gestion de carrière. Candidats et recruteurs peuvent publier ou rechercher des offres qualitatives ciblant tous les secteurs spécifiques des marchés financiers, et avoir accès à une CV-thèque de professionnels de la finance spécialisés. Lancé en France en 2002, eFinancialCareers.fr gère en exclusivité les rubriques Emploi de ses partenaires : LaTribune.fr, LExpansion.com, L’Agefi.fr, La Revue-Banque.fr et FinanceFactory.fr. eFinancialCareers est aujourd’hui présent sur 18 marchés et dans 5 langues différentes en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique. www.eFinancialCareers.fr

Mardi 4 Novembre 2008
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs