Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La crise est finie !


Depuis un an, la crise des subprimes empoisonne le secteur financier et fait planer sur l’économie tous les maux de la terre. Son évocation suffit pour justifier le retour de l’inflation, la crise du pétrole ou le moral des Français en berne. Si cette crise n’est pas sans effet plusieurs signes laissent penser que nous pourrions avoir atteint ou être sur le point d’en voir la fin. Un renversement de tendance qui est une aubaine pour les investisseurs qui savent l’anticiper et l’utiliser.




La crise est finie !
Premier indice : les publications de résultats. Toutes les grandes banques mondiales, toutes les institutions financières, toutes les entreprises, organisations ou officines qui de près ou de loin ont pu spéculer sur ces fameux crédits à risques, ont aujourd’hui publié leurs résultats 2007. Certaines ont, ou sont sur le point de publier leurs comptes pour le premier trimestre 2008. D’ici septembre toutes auront dévoilé leurs chiffres du premier semestre. L’incertitude est une plaie pour les marchés. Depuis des mois, chacun redoute de voir ses partenaires financiers être contraints de publier des pertes, ou d’inscrire des provisions liées à ces fameux subprimes. Une fois publiés les comptes 2007 et ceux du premier semestre 2008, les marchés pourront estimer, avec raison, que la purge est passée. Les effets des subprimes sur ces banques et institutions financières seront alors marginaux et résiduels et probablement absorbés par les amples provisions passées ces derniers mois.

Deuxième indice : les efforts de banques centrales ont été couronnés de succès. Cette crise est avant tout une crise financière et non une crise économique. Les banques centrales (FED, BCE, Banque d’Angleterre …) sont intervenues rapidement, quand elles le pouvaient et avec une grande efficacité pour éviter un blocage financier qui aurait eu des conséquences désastreuses pour l’économie réelle. Les banques centrales ont reçu des gouvernements les moyens de remplir des missions précises : soutenir la croissance, combattre l’inflation … mais leur premier objectif est de conserver en état de marche une machine financière mondiale indispensable au bon fonctionnement de l’économie. Mission accomplie.

Troisième indice : situation boursière et économie réelle. La crise des subprimes a eu des effets incontestables sur les bourses du monde entier. Les grandes banques sont toutes cotées, il est donc normal que les incertitudes sur leurs comptes pèsent sur leurs cours de bourse puis sur les indices (CAC 40, Dow Jones etc.). Ces incertitudes sur la santé réelle des banques ont rapidement contaminé les cours des entreprises de tous les secteurs. Cependant, l’impact sur l’économie réelle reste limité. Les entreprises ne manquent pas aujourd’hui de fonds et les taux d’intérêt touchent des niveaux extraordinairement bas. Certes d’autres incertitudes planent sur l’économie mondiale : croissance des Etats Unis et de la zone euro, retour de l’inflation, prix du pétrole et des matières premières agricoles. Mais le « credit crunch » prédit par les Cassandre s’est transformé dans la réalité en une plus grande rigueur dans l’attribution des crédits que ce soit aux entreprises ou aux particuliers.

Quatrième indice : un début de renversement de tendance. TbxTrade a construit un modèle mathématique qui simule le comportement de nombreux profils d’investisseurs. Notre modèle anticipe les tendances des marchés avec une grande fiabilité et surperforme régulièrement les indices. Depuis des mois, les conseils étaient tous orientés à la vente. Depuis quelques semaines, cette tendance s’inverse pas à pas et nous voyons apparaître les premiers conseils d’achat.

Le retournement de tendance commence tout juste à se faire sentir. Que ce soit en France, en Europe ou aux Etats-Unis, de bonnes opérations semblent possibles dans des secteurs tels que la grande distribution et l’alimentation ainsi que dans les grands groupes de services liés à l’énergie.
Philippe Payan.

A propos de Philippe Payan
Philippe Payan est co-fondateur et Directeur de la Publication de TbxTrade, société de conseils boursiers qui diffuse des recommandations d’achat et de vente des sociétés cotées en France, UK et US au travers de son site www.tbxtrade.com
Ingénieur Centralien de formation, il a contribué à la création de Lokace et Caramail, mais également fondateur et PDG de LemonAd.

Mardi 13 Mai 2008
Notez




DISCUSS / DISCUTER

1.Posté par savonarole le 14/05/2008 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis tombé par hasard sur votre site, comment pouvez vous publier de telles conneries ?

Ah bon la crise est finie ?
Moi je vous prédis une chute des marchés sous 4000 dans un objectif à 2 ans , la chute de l'immobilier, et la hausse du chômage.
Malgré le feu médiatique sur les subprimes et comme tout phénomène physique ou financier, aucun d'eux n'échappe à l'effet d'inertie ..... Nous n'avons encore rien vu, peut être tentez vous de favoriser l'euphorie afin de limiter les pertes de certains

2.Posté par CFO-news le 14/05/2008 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En la matière nous pensons utile d'ouvrir nos colonnes à tous les avis...même le vôtre...
Et quand bien même votre avis serait différent de celui exposé dans l'article il ne nous viendrait pas à l'esprit et encore moins au clavier de le traiter de "connerie". A bon entendeur...
CFO-news

Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs