Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La Supply chain pérenne


Qu’ils s’appellent « Path to Growth », « Cash for Growth » ou bien « Fuel for Growth », la plupart des programmes stratégiques des entreprises se ressemblent étrangement dans leur approche. Tous s’accordent à dire que la croissance est la seule voie pour progresser de façon durable. Pour financer ce programme de croissance indispensable à la pérennité de l’entreprise sans faire appel à des capitaux supplémentaires, il n’y a pas d’autre alternative que de commencer par baisser les coûts. La supply chain, prise dans sa définition la plus large, à la savoir la gestion globale des flux de l’entreprise depuis les clients jusqu’aux fournisseurs, est naturellement la principale contributrice à ce programme de réduction des coûts.




Nous pensons que ces approches sont vouées à l’échec, car elles mettent tout simplement la charrue avant les boeufs, et n’intègrent pas, voire nient les phénomènes de complexité qui prennent une importance toujours croissante sous la pression du couple automoteur globalisation/consommateur hyper-exigeant. Elles supposent en effet implicitement, qu’une partie de l’entreprise, la supply chain, va travailler à réduire les coûts, et que de façon indépendante, l’autre partie de l’entreprise va récupérer cet argent pour l’investir dans des projets de croissance. Cette vision « mécanique » qui a fait ses preuves jusqu’au milieu des années 80, n’est plus adaptée à la complexité grandissante du monde d’aujourd’hui et de demain.

Nous pensons que pour construire une supply chain pérenne qui soit pour l’entreprise, le vecteur central d’une croissance durable, il est nécessaire de développer une approche différente basée sur une interaction permanente et organisée entre toutes les fonctions de l’entreprise. Pour paraphraser la citation célèbre de Georges Clémenceau à propos des militaires : « La supply chain est une affaire trop sérieuse pour être confiée à des logisticiens ». Les logisticiens ont bien entendu un rôle primordial dans le développement de la supply chain de leur entreprise, mais son design doit être cohérent avec la stratégie de tout le business.

Ainsi, si l’entreprise est centrée sur ses clients, la priorité de la supply chain sera la qualité de service plutôt que la baisse des stocks. Si l’entreprise se distingue par ses innovations produits, la supply chain devra être configurée pour accélérer l’introduction de nouvelles activités. Nous voyons par ces exemples simples que les solutions pour l’entreprise doivent être élaborées de façon intégrée, et au lieu d’avoir une partie de l’entreprise qui s’attaque à la baisse des coûts, et l’autre partie qui oeuvre pour la croissance, l’entreprise dans son ensemble et de façon congrue, doit définir le chemin vers un succès durable.

Ces principes d’action semblent évidents, mais la réalité quotidienne des entreprises montre qu’ils sont rarement appliqués, car la baisse des coûts n’est plus aujourd’hui une option, mais la condition sine qua non pour rester dans la course. Pour faire face au défi complexe de baisser ses coûts pour rester en vie, et d’obtenir un avantage concurrentiel en se différentiant (par une stratégie Client, Produit ou d’excellence opérationnelle) nous pensons que les entreprises devront s’inspirer des systèmes complexes par excellence, les êtres vivants.

Dans le film « Master and Commander », le naturaliste Stephen Maturin montre au Capitaine Jack Aubrey, un phasme, un insecte qui ressemble à une brindille afin de tromper ses proies. Ceci donne à Aubrey l’idée de camoufler son bateau de guerre en baleinière afin de surprendre le bateau ennemi, deux fois plus fort que le sien. Grâce à ce subterfuge, Aubrey réussit à terrasser son adversaire. Les entreprises devraient penser comme Aubrey lorsqu’elles sont confrontées à un problème complexe où il n’y a pas de solutions évidentes.

L’idée n’est pas nouvelle. Sans remonter à Aristote et à son organon, Auguste Comte avec son positivisme, en inventant le mot sociologie, fut le premier à établir une parenté entre les sciences humaines et la biologie, qui va bien au-delà de l’homophonie entre les deux sciences. De cette idée est née le concept d’organicisme, qui propose de s’inspirer des systèmes vivants pour définir les organisations humaines.

Par sa vocation transversale et systémique, mais aussi sa fonction opérationnelle délimitée, la supply chain peut être assimilée à la colonne vertébrale de l’entreprise ; elle présente ainsi un champ d’étude
naturel au principe d’organicisme appliqué à la gestion. Aujourd’hui, le concept de supply chain pérenne, que nous appelons également supply chain organique, pour l’inspiration qu’elle tire de la biologie, n’est encore qu’à l’état d’ébauche, mais déjà, plusieurs ouvrages ont tracé les lignes de ce qui donnera un avantage compétitif durable aux entreprises qui en auront la maîtrise.

Cette rubrique propose les résumés d’articles et de livres, qui vous permettront :
1) De comprendre l’importance d’avoir une vision d’ensemble large, plutôt que parcellaire et spécialisée pour faire face au défi de la complexité (Eduquer pour l’ère planétaire. Edgar Morin, Raul Motta, Emilio-Roger Ciurana)
2) De voir une illustration des principes d’organisation du vivant, au management (Surfing the Edge of Chaos, Richard Pasquale)
3) D’avoir une première vision technique de l’application de certains de ces principes au management de la Supply chain (Advanced Supply chain Management, Poirier)
4) De découvrir les perspectives tentaculaires, qu’offrent internet à la supply chain (Value Nets, Bovet et Martha).
5) De conclure par une vision révolutionnaire qui transpose les lois de la génétique à la supply chain, en positionnant cette dernière comme la compétence clef ultime des entreprises (Clockspeed, Fine)

Suite ici :
http://www.goodwill-management.com/supply-chain-et-achat-responsable/la-supply-chain-perenne

Jeudi 5 Janvier 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs