Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La Relation banques - entreprises en 2012


L’intermédiation privilégiée par les entreprises pour une relation plus équilibrée




Société de conseil opérationnel en réduction des coûts spécialisée dans l’optimisation des frais bancaires et des coûts d’affacturage, De Rhins revient aujourd’hui sur l’évolution de la relation entre les banques et les entreprises en 2011 et présente les perspectives d’évolution en 2012.

Optimisation des frais bancaires et des coûts d’affacturage : une démarche désormais généralisée et récurrente pour les entreprises
Après une année 2011 marquée par une prise de conscience des entreprises du potentiel de négociation de leurs frais bancaires, De Rhins observe aujourd’hui une pratique généralisée de la part de ces sociétés, qui engagent désormais des actions régulières d’analyse et d’optimisation de leur relation avec leurs partenaires bancaires.

« Depuis un an, nous observons un besoin accru d’intermédiation pour la négociation des frais bancaires et coûts d’affacturage des entreprises. Aujourd’hui pleinement conscients des potentiels d’économies réalisables, les Directeurs Administratifs et Financiers ont de plus en plus recours à des sociétés de conseil opérationnel en réduction des coûts comme De Rhins. Souvent menés en interne il y a encore quelques années, les appels d’offres flux bancaires sont aujourd’hui de plus en plus externalisés, car notre expertise et notre méthodologie assurent à ces sociétés des résultats optimums et un gain de temps conséquent. » déclare Anthony Schulhof, Président de De Rhins.

Fait marquant de cette tendance, De Rhins a doublé son chiffre d’affaires en 2011, et de prestigieux nouveaux clients (ECONOCOM, EUROPCAR, INAPA, SWATCH GROUP, SYSTEME U, UGC…) ont accordé leur confiance au cabinet, désormais incontournable sur ce segment du conseil opérationnel en réduction des frais bancaires et des coûts d’affacturage.

2012 : un contexte règlementaire et économique propice à plus d’équilibre dans la relation banques entreprises
Dans un contexte de crise de la dette et de liquidités, et de contraintes règlementaires liées à Bâle III, le marché bancaire est aujourd’hui extrêmement concurrentiel et offre ainsi aux entreprises un levier d’amélioration non négligeable avec leurs banques et/ou sociétés d’affacturage. « L’environnement économique actuel et la meilleure connaissance par les entreprises de leur potentiel de négociation avec leurs partenaires bancaires ont bousculé les habitudes. Ainsi, nous remarquons aujourd’hui une réelle évolution des banques dans leur gestion des appels d’offres flux France et paneuropéens. Toutefois, l'atteinte d'un avantage compétitif dans les services bancaires ne passant pas uniquement par l’optimisation des coûts, mais aussi par l'amélioration de la qualité de la relation, nous ressentons de la part des entreprises un réel besoin d’accompagnement et d’assistance dans la négociation de leurs conditions bancaires. » conclut Anthony Schulhof.

L’offre de De Rhins
- L’optimisation des frais bancaires sur les flux, au travers d’une étude complète et détaillée, conduisant à l’obtention de nouvelles conditions bancaires,
- L’optimisation des frais bancaires sur les financements classiques et spécialisés, par un décryptage des offres et un accès à des benchmark,
- L’optimisation des frais bancaires liés à l’épargne salariale,
- L’optimisation des coûts d’affacturage par l’étude du contrat et de son coût réel, y compris les coûts cachés et de fonctionnement puis l’assistance à la négociation de nouvelles conditions.

De Rhins

Mercredi 4 Avril 2012
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs