Finyear, the Financial Year Daily Journal / Le quotidien de l'exercice financier

   


              

La Commission européenne souhaite un marché de l’audit ouvert, dynamique et offrant une meilleure qualité


Commission européenne, 30 novembre 2011 - La crise financière de 2008 a mis en évidence d’importantes lacunes dans le système européen d’audit.




Ivan Tchotourian
Ivan Tchotourian
Les audits de certaines grandes institutions financières effectués juste avant ou depuis le début de la crise ont permis d’avaliser leurs comptes, et ce, malgré de sérieuses faiblesses intrinsèques dans la santé financière des institutions auditées.

De récents rapports d’inspection remis par des autorités nationales de surveillance critiquent également la qualité des audits. D’après les propositions adoptées aujourd’hui par la Commission européenne, cette situation est sur le point de changer. Dans cette optique, le rôle des auditeurs sera clarifié et des règles plus strictes pour le secteur de l’audit seront introduites afin, en particulier, de renforcer l’indépendance des auditeurs et d’accroître la diversité sur le marché actuellement très concentré de l’audit.

De plus, la Commission propose de créer un marché unique pour les services de contrôle légal des comptes, permettant aux auditeurs d’exercer leur profession librement et facilement dans toute l’Europe, dès lors qu’ils y ont été autorisés dans un État membre. D’autres propositions visent à surveiller davantage et de manière plus coordonnée les auditeurs dans l’UE. Ensemble, ces mesures devraient améliorer la qualité du contrôle légal des comptes dans l’UE et restaurer la confiance dans les états financiers vérifiés, notamment ceux des banques, des assureurs et des grandes entreprises cotées en bourse.

Les propositions concernant le contrôle légal des comptes des entités d’intérêt public, telles que les banques, les compagnies d’assurance et les entreprises cotées, comprennent des mesures visant à améliorer l’indépendance des auditeurs et à dynamiser le marché du contrôle légal des comptes. Les principales mesures à cet égard sont les suivantes :

1. Rotation obligatoire des sociétés d’audit : Les sociétés d’audit seront soumises à une rotation après une période maximale d’engagement de six ans (sauf exceptions). Une période de quatre ans devra s’écouler avant qu’un client ne puisse réengager une société d’audit donnée. La période au terme de laquelle la rotation est obligatoire peut être étendue à neuf ans en cas d’audits conjoints, c’est-à-dire si l’entité concernée nomme plus d’une société pour l’auditer, pratique susceptible d’améliorer la qualité de l’audit mené suivant le principe du «double regard». Les audits conjoints ne sont pas obligatoires, mais sont ainsi encouragés.

2. Appel d’offres obligatoire : Les entités d’intérêt public seront tenues de lancer une procédure d’appel d’offres ouverte et transparente pour la sélection d’un nouvel auditeur. Le comité d’audit (de l’entité auditée) devrait être étroitement associé à cette procédure.

3. Services autres que d’audit : Les sociétés d’audit n’auront plus le droit de fournir des services autres que d’audit à leurs clients. En outre, les grandes sociétés d’audit devront séparer leurs activités d’audit de leurs autres activités pour éviter tout risque de conflit d’intérêts.

4. Surveillance européenne du secteur de l’audit : De plus, compte tenu du contexte mondial de l’audit, il est essentiel que la surveillance des réseaux d’audit fasse l’objet d’une coordination et d’une coopération à la fois au niveau européen et international. C’est pourquoi la Commission propose de coordonner les activités de surveillance des auditeurs au sein de l’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF).

5. Exercice de la profession d’auditeur dans toute l’Europe : La Commission propose la création d’un marché unique pour le contrôle légal des comptes en introduisant un passeport européen pour la profession d’auditeur. Ainsi, d’après les propositions de la Commission, les sociétés d’audit pourront fournir leurs services dans toute l’UE et l’ensemble des contrôleurs légaux et des sociétés d’audit devra respecter les normes d’audit internationales lors de tout contrôle légal de comptes.

6. Allègement des formalités administratives pour les sociétés d’audit de petite taille : La proposition permet une application des normes proportionnée aux petites et moyennes entreprises.

A la prochaine ...

Ivan Tchotourian
Maître de conférences à l'Université de Nantes
Chercheur associé à la Chaire en droit des affaires et du commerce international (Canada)
droit-des-affaires.blogspot.com/

Mardi 6 Décembre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

ENGLISH
Articles and press releases are provided as is and have not been edited or checked for accuracy.
Any queries should be directed to the company issuing the press release or to the author issuing the article.
If you have a question for the author, or would like to comment on this article, use the box above. Your comment will be moderated before publication.
Your comment or question will appear below and the author or Finyear editor will be able to respond. Please note that your name will appear next to your comment (not your email).
Finyear does not offer financial advice of any kind and the opinions of authors are not necessarily those of Finyear.
By posting your comment, you agree to our acceptable use policy. If you read anything here that you consider inappropriate or offensive, please contact the adress : contact (at) finyear.com
Finyear: Daily News & Best Practices for the Finance Executives (CFO, Treasurer, Controller, Credit manager, accountant, financial executive, etc...).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. You may share using our article tools.
Please don't cut articles from Finyear.com and redistribute by email or post to the web without permission: contact (at) finyear.com

FRANCAIS
Les articles et les communiqués de presse sont fournis tels quels et n'ont pas été modifiés ou vérifiés.
Toute demande de renseignement doit être adressée à la société émettrice du communiqué de presse ou à l'auteur de l'article.
Si vous avez une question pour l'auteur, ou si vous désirez commenter cet article, utilisez la boîte ci-dessus. Votre commentaire sera modéré avant publication.
Votre commentaire ou question ci-dessous apparaîtra et l'auteur ou l'éditeur Finyear sera en mesure de répondre.
Veuillez noter, s'il vous plaît, que votre nom apparaîtra à côté de votre commentaire (pas votre adresse email).
Finyear n'offre pas de conseils financiers de quelque nature que ce soit et les opinions des auteurs ne sont pas nécessairement celles de Finyear.
En postant votre commentaire, vous acceptez notre politique d'utilisation et nos mentions légales.
Si vous lisez quelque chose ici que vous considérez inapproprié ou offensant, s'il vous plaît contacter l'adresse: contact (at) finyear.com
Finyear: actus quotidiennes et meilleures pratiques pour les cadres financiers (CFO, trésorier, contrôleur, gestionnaire de crédit, comptable, cadre financier, etc ..).

The Financial Year by Finyear. Copyright Finyear 2007-2013. Vous devez utiliser nos outils de partage situés sur les articles.
SVP ne coupez-pas les articles issus de Finyear.com, ne les reroutez-pas par message sur le web sans autorisation : contact (at) finyear.com

Les derniers articles publiés sur Finyear


Lettres Finyear



Conférences


Magazine n°33


FY Research


Livres Blancs



L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30