Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

La Banque mondiale prévoit le redressement de l'économie chinoise cette année


Un redressement de l'économie chinoise grâce aux importantes mesures de relance prises par le gouvernement est probable dès cette année et devrait s'accélérer en 2010, indique mardi la Banque Mondiale dans son rapport semestriel.




Alors que les pays d'Asie de l'Est et de la région du Pacifique se préparent à affronter une flambée du chômage provoquée par la stagnation économique mondiale, un rayon d'espoir semble apparaître avec des signes montrant que l'économie chinoise devrait repartir à la mi-2009, indique le rapport.

Vikram Nehru, économiste en chef de la Banque Mondiale pour la région, a déclaré que la prévision du redressement économique chinois était fondé sur de récentes statistiques positives en matière d'encours de crédit, d'importations, de valeur ajoutée industrielle et d'indice des directeurs d'achats.

Cet économiste a pourtant souligné que toutes les prévisions effectuées sous le contexte de la crise financière globale étaient incertaines et que des conclusions plus sûres du redressement chinois dépendait de d'avantage de statistiques dans les mois à venir.

Les banques chinoises ont prêté 2 690 milliards de yuans au cours des deux premiers mois pour financer les grandes dépenses d'infrastructure engagées dans le cadre du plan de relance de 4 000 milliards de yuans (584,8 milliards de dollars).

Pour sa part, l'indice des Directeurs d'Achats (PMI) a progressé en mars pour le quatrième mois consécutif à 52,4.

Le rapport de la Banque Mondiale affirme que le redressement de l'économie chinoise contribuera potentiellement à la stabilité et au redressement de la région de l'Asie de l'Est et du Pacifique, mais il avertit aussi que le redressement réel de la région dépend finalement du développement des pays économiquement développés.

A la mi-mars, la Banque mondiale a révisé en baisse sa prévision de croissance économique pour la Chine à 6,5% en 2009 contre 7,5% antérieurement.

Pour Louis Kuijs, économiste du Bureau de la Banque mondiale en Chine, malgré une croissance plus dynamique et nourrie par le plan de relance du gouvernement, il existe également des signes pessimistes à l'égard des investissements basés sur le marché, ce qui a rendu plus incertain le redressement de l'économie chinoise.

Le rapport met l'accent sur le développement économique de l'Asie de l'Est. Il prévoit que le PIB réel de la "zone émergente" de l'Asie de l'Est aurait une croissance de 5,4% en 2009.

Selon la banque, la "zone émergente" de l'Asie de l'Est comprend la Chine, l'Indonésie, les Philippines, la Thaïlande, le Vietnam, le Cambodge, le Laos, la Mongolie, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et les économies insulaires du Pacifique.

XINHUA

Mercredi 8 Avril 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs