Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

L'intégration des informations fait progresser les indicateurs de performance des entreprises


Via son site "solutions.dowjones.com/press/2009/ROIebookFR" Dow Jones Enterprise Media Group propose de découvrir son nouveau livre blanc consacré au "Retour Sur l'Information : Comment l'Intégration des Informations fait Progresser les Indicateurs de Performance des Entreprises".




Dans une économie évoluée, le capital intellectuel d’une entreprise devient un atout indispensable pour sa pérennité et fait donc l’objet d’une surveillance accrue. Tous les dirigeants de multinationales se demandent quels sont leurs besoins et leurs lacunes en matière d’information, comment les obtenir et surtout les valoriser.

Or, dans la plupart des entreprises, il existe un décalage profond entre les données internes récoltées et les sources médiatiques externes. En comblant ce fossé, les Dirigeants apportent un éclairage nouveau à chaque fonction principale de l’entreprise et obtiennent donc des gains de temps et d’argent non négligeables. De plus, une veille bien menée offre des opportunités intéressantes en matière de prospection de clients. D’ailleurs, plusieurs cas concrets corroborent cette idée que la vraie valeur ajoutée des investissements en matière d’information dépasse bien souvent les attentes des décisionnaires.

En 2005, Stephen Kaukoen, membre de l’équipe Global Knowledge Management du cabinet de consulting Accenture, a eu comme délicate mission de mesurer le retour sur investissement de leur portail de contenu, le Knowledge Exchange. Il explique : « Accenture se définit par son savoir et ses collaborateurs. Il faut que nous exploitions nos connaissances de la manière la plus efficace. La question était alors de savoir comment gérer celles-ci et quelle incidence nous avions sur notre entreprise. Nous devions rendre notre valeur ajoutée tangible ».

Dans ce cas précis, les indicateurs conventionnels des connaissances étaient insuffisants, l’équipe Knowledge Management a donc dû imaginer une méthodologie reposant sur un solide raisonnement scientifique. Accenture s’est alors principalement concentré sur un aspect pouvant être mesuré avec facilité: le gain de temps. Et, les résultats de cette enquête réalisée auprès d’un échantillonnage de 3 294 personnes ont montré que le retour calculé pour chaque dollar qu’Accenture dépense pour en knowledge management est d’au moins 25 dollars.

« L’étude d’impact, » confie Stephen Kauhoen, « a constitué une validation extraordinaire de la valeur ajoutée réelle que le Knowledge Management apporte à une société telle qu’Accenture, dont le cœur de métier repose sur la connaissance. »

Pour la société Caterpillar, l’histoire est un peu différente mais ressemble à celles d’un grand nombre de multinationales, à savoir qu’elle s’est retrouvée inondée d’informations qui se trouvaient pour la plupart être complètement inutiles. Alors que le manque d’informations peut nuire à une entreprise, en recevoir de manière excessive est aussi dangereux. En effet, un surplus d’informations peut amener les décisionnaires à rater celles qui présenteraient une réelle valeur.

Récemment, Lea Mc Call, responsable du business resource center de Caterpillar, s’est ainsi retrouvée sous pression pour recueillir, organiser et diffuser aux cadres, notamment basés en Asie Pacifique, les actualités concernant la concurrence. « Nous compilions les newsletters manuellement », confie cette dernière. Et sans accès aux copyrights intégraux, le contenu se limitait aux résumés dactylographiés à la main. Non seulement cette façon de faire demandait beaucoup de personnel, mais elle était lente. « Parfois, il fallait deux semaines pour faire parvenir des informations en Chine, puisqu’elles étaient envoyées par courrier. »

Lea Mc Call et Caterpillar avaient donc besoin d’avoir accès à des articles intégraux pouvant être parcourus rapidement en fonction de leur pertinence, puis diffusés électroniquement. L’enjeu était de surveiller efficacement la concurrence et le marché afin d’aider Caterpillar à gérer ses opérations. La réponse correspondait à un service proposant un contenu payant de qualité et offrant des fonctionnalités de newsletters.

Et le résultat est concluant : « Nous bénéficions d’informations validées provenant de sources fiables et avons accès à des informations historiques sur des questions plus vastes », explique Lea Mc Call. La sélection du contenu était la partie la plus longue du processus, mais l’utilisation d’alertes personnalisables recherchant les actualités intéressantes en fonction de la problématique de l’entreprise et d’autres paramètres, l’a rendu plus efficace. En ce qui concerne le temps passé par les collaborateurs de Caterpillar, les fonctionnalités de ce service ont permis de « gagner au moins huit heures par semaine au sein du centre de ressources », conclut-elle.

Ainsi, la réelle valeur ajoutée de l’Information Media pour une entreprise n’est plus à démontrer. Et encore récemment, Dow Jones a réalisé une étude multisectorielle et multinationale auprès de ses clients Dow Jones Factiva pour connaître leur point de vue sur ce sujet. Dès lors, 94% des clients conviennent qu’un outil tel que Factiva les aide à être plus productifs. Ils avouent aussi qu’un tel service les aide à mieux répondre aux besoins de leurs clients, à prendre de meilleures décisions et est devenu très important pour leur travail. De plus, 80% d’entre eux affirment que Dow Jones Factiva leur fournit un éclairage sur l’activité de leurs concurrents et/ou clients et plus de 90% attestent que cela leur fait gagner du temps.

A propos de Dow Jones
Dow Jones & Company est une société News Corporation (NYSE: NWS, NWS.A; ASX: NWS, NWSLV; newscorp.com). Dow Jones est leader dans la fourniture de services mondiaux d’actualités et d’informations économiques. Le Consumer Media Group publie The Wall Street Journal, Barron's, MarketWatch et the Far Eastern Economic Review. Le Enterprise Media Group inclut Dow Jones Newswires, Factiva, Dow Jones Client Solutions, Dow Jones Indexes et Dow Jones Financial Information Services. Le Local Media Group gère des franchises d’information communautaire. Dow Jones est propriétaire de 50% de SmartMoney et de 33% de Stoxx Ltd et fournit des actualités aux stations de radio aux Etats Unis.
www.dowjones.com

Jeudi 2 Juillet 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News