Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

L’agilité dans tous ses états


Dans bien des domaines, parce que trop souvent l’individu a été formaté de cette manière, il a souvent l’impression de travailler mieux tout seul, de détenir toute la connaissance.




L’agilité dans tous ses états
Il passe son temps de ce fait, à vouloir imposer un point de vue qui n’a, en réalité, qu’une valeur très relative. C’est sans nul doute une erreur. Cela étant, la collaboration sans outil et sans méthode n’est pas efficace non plus. On ne peut pas imaginer travailler de manière collaborative sans des outils réellement adaptés. Comment, par exemple, échanger des documents, formaliser, ou partager de manière simple du contenu ou une idée sans des outils qui sont faits pour ? Sans outil on ne s’affranchit pas de la forme et du coup le contenu passe au second plan.

Sortir des ERP de l’information

Pourtant, tout le monde a fait le constat que les promesses faites par les outils collaboratifs n’ont pas été tenues. L’informel a pris et continue sans cesse de prendre une place de plus en plus importante, dans l’entreprise. Les systèmes collaboratifs 1.0 montrent tous les jours un peu plus leurs limites. On peut considérer que d’une certaine manière ils ont rebâti des ERP de l’information : très structurants mais peu agiles. Les silos sont bien encore là. Ce qui intéresse les entreprises c’est de rendre au collaboratif toute sa place dans les échanges et de faire en sorte que chacun collabore enfin de manière efficace. En un mot, reprendre la main sur l’informel ! L’informel ce sont les discussions, les réunions sans compte-rendu, les appels téléphoniques… le cœur des projets collaboratifs se situe à ce niveau, celui de VDoc Software également.

Clustériser les cerveaux

La clé c’est incontestablement l’agilité. Certes le terme agilité est probablement galvaudé tant il est vrai que les concepts liés à l’agilité ne sont pas nouveaux. Incontestablement, c’est le web 2.0 qui a donné un visage, un nom et probablement une nouvelle jeunesse au concept. Dans les deux cas, les principes sous-jacents sont les mêmes : comment aller vite en travaillant de manière collective, en associant un maximum de personnes et de compétences qui collaborent avec les mêmes outils. L’agilité c’est travailler avec intelligence mais une intelligence collective. L’ambition que l’on peut avoir est bien d’une certaine manière de clustériser les cerveaux pour en décupler la puissance et l’efficacité.

Aujourd’hui, quoi qu’on en dise, l’entreprise est agile même si elle ne le sait pas, même si c’est malgré elle. A l’agilité on peut associer également l’accélération du développement, du rythme de conception : on a besoin de concevoir des produits et de les mettre sur le marché toujours plus rapidement sans pour autant perdre en qualité. C’est tout l’enjeu des méthodes de développement agile. C’est toute la proposition de valeur de VDoc Software.

Agilité et processus métiers

Les processus métiers n’échappent pas à cette tendance. Ils ne restent pas figés à l’écart de l’agilité. En les faisant communiquer entre eux en amenant de la souplesse dans les mises à jour, en ajoutant une dimension réseau social, en y associant les blogs et autres wiki, les processus entrent de plein pied dans l’ère de l’agilité. Autre élément essentiel et fondamental : c’est cette capacité de mise à jour extrêmement rapide que doivent acquérir les processus métiers. L’époque où les mises à jour se faisaient selon des planifications et des règles figées est révolue. A ce titre, la plate-forme VDoc 2.0 peut être considérée comme agile. Elle permet en effet de mettre en place une application très rapidement en le faisant à plusieurs.

La discrimination qui a existé de tout temps entre les techniques et les fonctionnels appartient désormais au passé. Trop longtemps, dans l’histoire de l’informatique, le fonctionnel a écrit des spécifications qui n’étaient que le reflet de ses croyances, de son travail et de son jugement. Sans intelligence collective. Celles-ci étaient ensuite interprétées et retranscrites dans des spécifications techniques pour donner naissance à un nouveau document. Et ainsi de suite jusqu’au développeur qui, à son tour, faisait son travail d’interprétation.

Au final, beaucoup de documents, d’interprétations, avec un risque certain de ne pas se retrouver avec la solution attendue. Beaucoup de temps passé et perdu.

A l’inverse, si l’on fait collaborer dés le départ tout le monde, si on co-design en ayant recours à un seul outil qui permet de développer l’application et de la mettre à jour très facilement, alors on gagne en temps, en efficacité et en qualité, ne serait-ce que parce que le rendu correspond réellement aux attentes. C’est ce que l’on retrouve avec les futures versions de VDoc où tout le monde partage un seul et même outil. La notion même de d’équipe de conception évolue. Il faut, dans un projet d’agilité, l’entendre au sens étendu du terme c'est-à-dire en incluant forcement les utilisateurs. Chez VDoc Software, on parle même d’écosystème agile puisque sont associés les clients et les partenaires.

La réussite des projets agiles c’est la communication, c’est même une des clés de voute. La aussi, sur une plate-forme unique de conception, VDoc associe non seulement les espaces documentaires qui facilitent le partage mais plus encore les outils de communication synchrone et de notification instantanée qui accélèrent la communication.

Développer un produit agile par l’agilité

C’est un vieil adage populaire : les cordonniers sont les plus mal chaussés. Les tenants de l’agilité ne le seraient pas. Vox dei, vox populi ? Avec ses solutions VDoc Software aide les entreprises à créer des applications métiers agiles et à gagner ainsi en efficacité. Plus que la promesse, c’est un état d’esprit, une philosophie, mieux, un principe. La suite VDoc est développée en ayant pleinement recours aux méthodes agiles. Mieux, pour garantir cette agilité, VDoc Software s’appuie sur VDoc !

A l’opposé des cycles en V, où l’on passe beaucoup de temps à écrire des documents, à contractualiser, à gérer des conflits, les méthodes agiles (scrum) s’intéressent avant tout au client pour valider avec lui un cas d’usage. Le cas d’usage s’oppose au cahier des spécifications dans la mesure où il ne définit pas de règles de gestion mais bien un objectif d’usage. Dans le cycle en V, c’est le testeur en bout de chaîne qui bâtit les cas d’usage, pas toujours en conformité avec les règles de gestion d’ailleurs !

Dans la méthode scrum, l’équipe partage un scénario d’utilisation et définit les règles de gestion au fil de l’eau en fonction des objectifs fixés par l’itération. Toute l’équipe avance en même temps au quotidien. Tous les matins, l’équipe règle les problèmes de la veille. Elle n’attend pas plusieurs mois pour (découvrir et) tenter de régler telle ou telle difficulté. Avec ce point quotidien, on évacue les risques liés aux mauvaises interprétations et tous les conflits qui peuvent en découler. Cette équipe s’autogère avec un coordinateur (scrum master) qui veille au respect du scénario.

La mêlée (brainstorming général), le planning poker (validation des temps de développement et prise en charge par tel ou tel) font parties intégrantes au même titre que le scrum master et les subtilités du développement de la vie d’une R&D agile, au sein d’un écosystème agile, au service d’une solution agile, pour aider des entreprises à le devenir ! C’est bien la moindre des choses.

Par Sébastien MAZOYER , Directeur de la R&D VDoc Software

À propos de VDoc Software
VDoc Software édite la première suite collaborative verticalisable, prête à l’emploi, qui permet aux entreprises de mettre en place une organisation collaborative. La suite VDoc répond ainsi aux besoins de gestion documentaire, partage du savoir-faire, automatisation des processus, et travail collaboratif.
Pour répondre aux besoins métiers des entreprises, VDoc Software a créé VDoc Apps, le catalogue des solutions métiers proposées par ses partenaires, autour des technologies VDoc. Direction de la qualité, direction des achats, direction industrielle, direction informatique... mairies, laboratoires, PMI, hôpitaux, utilisateurs de SAP, Sage ou Lefebvre Software, chacun trouvera dans VDoc Apps la solution la plus adaptée à son besoin. Modularité, évolutivité, facilité de prise en main caractérisent également chacune de ces solutions.
Utilisée au quotidien par plus de 700 sociétés, la suite VDoc est commercialisée à travers un réseau de plus de 50 partenaires revendeurs ou éditeurs en mode licence ou run-time.

Retrouvez un jeudi tous les quinze jours l'actualité du BPM sur :
www.bpm-channel.com

Mardi 7 Décembre 2010
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs