Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

L'Irlande sort de la crise, mais des défis demeurent


L’économie irlandaise est confrontée à de lourds défis à l’heure où le pays sort d’une profonde récession et d’une grave crise bancaire, mais ses perspectives à long terme paraissent aujourd’hui plus favorables que celles attendues dans beaucoup des autres pays européens durement touchés, selon la dernière Étude économique sur l’Irlande établie par l’OCDE.




Le rapport, présenté aujourd’hui à Dublin, montre que les gains de compétitivité et la progression des exportations génèrent une légère reprise de l’activité, qui devrait se traduire par une croissance de 1.2 % in 2011, soit un taux plus élevé que celui de 0 % prévu en mai dans le dernier numéro des Perspectives économiques de l’OCDE.

La nouvelle prévision est entourée, toutefois, de risques négatifs importants, imputables surtout aux craintes des marchés quant à la stabilité financière de la zone euro.

L’Étude de l’OCDE recommande vivement à l’Irlande de persévérer sur la voie de l’assainissement budgétaire engagé dans le cadre d’un programme de stabilisation UE-FMI, afin notamment de ramener son déficit budgétaire au-dessous de 3 % du PIB d’ici à 2015. D’après les prévisions de l’Organisation, le déficit de l’Irlande s’établira à 10 % du PIB cette année avant de s’inscrire sur une trajectoire à la baisse au cours des années à venir.

Pour atteindre les objectifs d’assainissement budgétaire, le rapport recommande aux autorités de se concentrer, pour ce qui est des restrictions de dépenses, sur l’efficacité du secteur public, la réforme de la protection sociale et les projets d’infrastructure. Il suggère aussi d’élargir la base d’imposition, au moyen d’une réduction des dépenses fiscales et de l’introduction d’impôts fonciers.

« Si la croissance économique se poursuit, l’Irlande devrait envisager de réduire son déficit budgétaire plus rapidement que ne le requiert le programme, car cela contribuerait à améliorer sa crédibilité sur les marchés des capitaux », souligne Robert Ford, Directeur adjoint de la Branche des études nationales de l’OCDE.

L'Irlande sort de la crise, mais des défis demeurent

Un chapitre spécial de l’Étude souligne l’urgence des réformes propres à rétablir la santé du secteur bancaire. Ces réformes doivent viser, entre autres, à améliorer les procédures de liquidation des créances irrécouvrables sur les ménages mais aussi à réduire la portée des systèmes de garantie des engagements bancaires et à fonder la supervision sur une série limitée d’indicateurs.

D’après un deuxième chapitre spécial de l’Étude, l’Irlande devrait prendre des mesures pour réduire son taux de chômage, qui atteint 14,2 %, et faciliter le retour au travail des chômeurs de longue durée, notamment grâce à une amélioration des politiques d’aide à la recherche d’un emploi et à une réforme de la protection sociale.

Davantage d’informations sur l’Étude économique de l’Irlande sont disponible sur : www.oecd.org/eco/etudes/irlande

OCDE
Direction des Relations Extérieures et de la Communication - Division des médias
www.ocde.org

Jeudi 20 Octobre 2011
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs