Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

John Goodhardt Directeur Général Europe Expense Reduction Analysts (ERA)





CFO-news : John Goodhardt bonjour, vous êtes Directeur Général Europe Expense Reduction Analysts, pouvez-vous nous repréciser les activités d’ERA ?

John Goodhardt
John Goodhardt
John Goodhardt : ERA est un leader mondial dans la mise en place et le suivi de solutions permettant une gestion rationnelle des achats et autres coûts des entreprises. Nous sommes présents aujourd’hui dans 30 pays avec plus de 750 consultants.

Vous intervenez directement dans la réduction des dépenses. La crise économique incite-t-elle les entreprises à faire davantage appel à vous pour améliorer leur rentabilité ?

John Goodhardt : Oui, nous sommes fortement sollicités actuellement. Le contexte morose de l’économie réduit les opportunités de croissance des entreprises grâce à la conquête de nouveaux marchés.
La plupart d’entre elles ont déjà mené des efforts importants, par le passé, pour rationaliser les coûts stratégiques, variables selon les secteurs et les types d’entreprise. En revanche, il existe des marges réelles sur les coûts structurels, surtout au niveau des achats externes. Ces achats couvrent des catégories de dépenses très diverses et pour bien traiter chacune de ces catégories, des vraies connaissances métiers sont indispensables. Nos clients ne disposent ni du temps ni des compétences spécifiques pour analyser en profondeur la structure de ces coûts. C’est pourquoi ils choisissent de faire appel à nos services.

Quels sont les domaines concernés par l’optimisation des coûts et par votre recherche d’économies ?

Parmi les catégories de dépenses analysées, se trouvent : les travaux d’impression, le transport, les assurances, la téléphonie, le nettoyage, les déplacements, les frais bancaires, la gestion d’archives, le packaging, la publicité et l’achat d’espaces, la gestion de flottes automobiles… etc.
Nous cherchons en permanence à élargir nos champs de compétences. Par exemple, depuis quelque temps, nous intervenons sur un secteur, où les montants en jeu sont importants : la gestion des déchets. Il s’agit d’un poste sur lequel les marges de manœuvre et les possibilités d’optimisation des coûts sont considérables.
Au sein de notre équipe, nous disposons d’experts confirmés dans tous ces différents domaines, des experts qui sont aussi des managers opérationnels expérimentés. Ce vécu opérationnel est important, car c’est l’assurance que nos solutions proposées, prennent pleinement en compte le contexte et les contraintes pratiques de nos clients.

D’une manière générale, comment identifiez vous les leviers d’économies ?

En 2008 en France, nous avons géré plus de 500 projets. Etre en contact permanent avec les différents marchés traités, nous donne des connaissances approfondies sur les prix moyens pratiqués, ainsi que sur des capacités et la réactivité des différents fournisseurs. Notre système informatique permet en outre à nos consultants d’échanger des informations sur les différents marchés. Ils peuvent ainsi identifier les meilleurs prestataires et les prix les plus compétitifs. Dès que ceux-ci sont sélectionnés, nos consultants font le lien entre les différents acteurs afin de faciliter la période de transition et optimiser la nouvelle prestation.
En moyenne, nous parvenons à des optimisations de l’ordre de 20%. Par la suite, nos consultants continuent d’analyser les marchés et les besoins de leurs clients pour vérifier si de nouvelles économies peuvent être réalisées.

Un élément fondamental qui nous distingue, est que notre rémunération repose sur notre capacité à réduire les coûts de façon pérenne. Les gains sont partagés avec le client sur une durée minimum de 18 mois. Nos clients sont ainsi rassurés sur le fait que les solutions proposées apportent nécessairement des avantages durables.

Beaucoup d’entreprises ont déjà adopté une stratégie de réduction de dépenses eu vue d’augmenter leur compétitivité. Dans quelle mesure votre savoir faire peut les concerner ?

Vous avez raison de dire que dans le contexte actuel, beaucoup d’entreprises sont déterminées à réduire leurs coûts. Et c’est précisément dans ces cas là que nous pourrions souvent apporter les résultats le plus rapidement. Car au-delà de nos compétences spécifiques, nous avons besoin que les dirigeants de nos clients soient pleinement engagés dans le processus, pour assurer que nos préconisations puissent être mises en place avec un minimum de délais.

Par conséquent, les opportunités de réduire les coûts concernent toutes les entreprises, y compris celles engagées dans une démarche d’optimisation des dépenses.

John Goodhardt , je vous remercie et vous donne rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de CFO-news.

© Copyright CFO-news. Propos recueillis par la rédaction de CFO-news


Lundi 16 Mars 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs