Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Jeunes diplômés en finance, une étude internationale de Robert Half Finance & Comptabilité


Dans un contexte économique plus favorable, les entreprises n’hésitent pas aujourd’hui à recruter de nouveaux collaborateurs afin de s’allier les compétences et les ressources dont elles ont besoin. Cependant, qu’en est-il des candidats jeunes diplômés en finance ? Comment appréhendent-ils la vie professionnelle ? Comment s’intègrent-ils ? Quelles sont les attentes des entreprises à leur égard ? Robert Half Finance & Comptabilité a réalisé une enquête auprès de 2300 Directeurs Financiers et Directeurs des Ressources Humaines de 13 pays [1] et livre les résultats obtenus.




Jeunes diplômés en finance, une étude internationale de Robert Half Finance & Comptabilité
Des jeunes diplômés plus pressés de travailler ?
Les jeunes diplômés en finance sont-ils plus prompts à entrer dans la vie professionnelle qu'il y a 2 ans ? D'un pays à l'autre, les réponses varient. Ainsi, en France, ils sont 32% à répondre par l'affirmative, à l'instar de leurs homologues luxembourgeois (27%), italiens (32%) ou encore allemands (38%) contre seulement 11% en Nouvelle-Zélande et 7% au Royaume-Uni. Or, selon 21% des directeurs interrogés, les jeunes diplômés en finance souhaitent compléter leur formation par une spécialisation avant de commencer à travailler comme par exemple en Belgique (31%), en Irlande et en Espagne (23%) ou encore en France (21%). Quant au projet de faire une pause d'une année avant de s'engager dans la vie active, il est évoqué par seulement 4% des directeurs interrogés dans l'hexagone, 10% en Australie, 13% aux Pays-Bas et 17% en République Tchèque.

Des premiers pas parfois difficiles
S'il n'est pas toujours aisé de recruter ses futurs collaborateurs, il peut être tout aussi ardu de les intégrer dans l'entreprise, notamment lorsqu'ils sont jeunes diplômés. Ainsi, selon 26% des directeurs interrogés, les financiers juniors ont quelques difficultés à adhérer à la culture d'entreprise, notamment en France (25%), en Italie (34%), aux Pays-Bas (35%), au Luxembourg (42%) ou encore en Espagne (55%). Par ailleurs, 13% d'entre eux soulignent leurs lacunes en communication, plus particulièrement en Italie et en Irlande (26%), en Suisse (23%), au Royaume-Uni (19%) et en Allemagne (15%). Enfin, si 13% des directeurs interrogés déplorent le manque de rigueur (26% en Italie, 16% au Luxembourg, 15% en Allemagne), ils sont également 12% à expliquer que ces professionnels juniors commettent également des erreurs dans les tâches qu'ils effectuent (24% en Suisse, 17% en Irlande, 15% en Belgique).

En France, l'on note :
des difficultés pour adhérer à la culture d'entreprise (25%)
des compétences faibles en communication (15%)
un manque de proactivité (14%)*
l'absence de rigueur (14%)
des erreurs dans les tâches effectuées (8 %)

Des compétences et des aptitudes essentielles ?
Pour progresser dans l'entreprise, quelles sont aujourd'hui les compétences et aptitudes que doivent posséder les jeunes diplômés en finance ? Globalement, la communication l'emporte (13% des réponses obtenues) devant la connaissance des normes IFRS (12%), l'ouverture d'esprit (12%) et la maîtrise des outils informatiques (10%). Néanmoins, les critères différent d'un pays à l'autre. Ainsi, les entreprises italiennes privilégient l'ouverture d'esprit (32%) alors qu'en Nouvelle-Zélande, ce sont les compétences en communication qui prévalent (28%) tandis que la Suisse est très attachée aux compétences linguistiques (25%).

En France, on cite :
l'ouverture d'esprit (19%)
les normes IFRS (16%)
l'esprit d'équipe (14%)
la maîtrise des outils informatiques (8%)

Le commentaire de Robert Half Finance & Comptabilité
Selon Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half Finance & Comtpabilité, " Ces résultats sont un fidèle reflet du marché actuel. En effet, outre des compétences techniques, les entreprises recherchent également un savoir-être. Elles veulent des collaborateurs qui sachent communiquer, qui puissent négocier, qui aient également une vision stratégique et qui évoluent dans l'entreprise. C'est pourquoi, les futurs jeunes diplômés doivent bien mettre à profit les stages qu'ils effectuent durant leur formation. Ces derniers sont très enrichissants et, lorsqu'ils sont " significatifs " tant en ce qui concerne leur durée que leur contenu, ils peuvent aujourd'hui être considérés comme une première expérience par certaines entreprises. "

(1) Cette enquête a été conduite en décembre 2006 auprès de 2395 Directeurs Financiers et Directeurs des Ressources Humaines de PME-PMI – tous secteurs d'activité confondus- opérant au Royaume-Uni, en Irlande, en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique, en république tchèque, en Italie, au Luxembourg, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Espagne et en Suisse.

A propos de Robert Half Finance & Comptabilité
Robert Half Finance & Comptabilité est une division du groupe Robert Half International Inc., leader mondial du recrutement temporaire et permanent spécialisé. Implanté en France depuis 1992, Robert Half Finance & Comptabilité est le partenaire des entreprises pour tous leurs recrutements allant des postes de junior jusqu'aux fonctions de top management. Robert Half Finance & Comptabilité est présent en France à Paris, La Défense, Versailles, Saint-Denis, Vincennes, Massy, Lyon, Nantes, Lille et Aix-en-Provence. La division compte également plus de 350 bureaux dans le monde (Etats-Unis, Canada, Europe, Australie, Nouvelle-Zélande, Asie).

Source :www.roberthalf.fr

Mardi 3 Avril 2007
Notez




Les derniers articles publiés sur Finyear


Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News