Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 
 


              

Jean-Marie BOURGOISE fondateur du site meilleurfactor.com





Jean-Marie BOURGOISE
Jean-Marie BOURGOISE
CFO-news : Jean-Marie BOURGOISE, vous êtes le fondateur du site meilleurfactor.com mis en ligne fin novembre dernier… Mais avant tout qui êtes-vous, et d’où venez-vous ?
Jean-Marie BOURGOISE :
Je suis actuellement à la tête d’un cabinet de courtage totalement indépendant, HORUS COURTAGE. J’ai passé plus de 15 ans au sein d’importantes sociétés d’Assurance, de renseignement commercial, et d’Affacturage dont FACTOFRANCE HELLER et TRANSFACT, filiale d’affacturage du Crédit Agricole. J’ai ensuite crée ce cabinet, spécialisé dans l’affacturage et dans l’Assurance crédit. En effet, mon expérience méritait tout naturellement de se retrouver au service des entreprises.

Pourquoi un site de plus dédié à l’affacturage ?
Le durcissement de l’accès au financement court terme pour les entreprises est une réalité. Et le plus gros impact est encore à venir.
Suite aux accords de Bâle 2, chaque entreprise est aujourd’hui notée. En fonction de cette note (ou score), des concours plus ou moins importants sont accordés par les établissements financiers.
Ainsi, bon nombre de chefs d’entreprise constatent la réduction de leurs concours bancaires quand ce n’est pas leur suppression pure et simple. L’affacturage retrouve donc tout son intérêt, y compris dans les banques qui n’hésitent pas à le proposer en remplacement de lignes d’escompte ou de Dailly. Un site internet indépendant, objectif, géré par des personnes techniquement averties, a donc toute sa place dans ce contexte.

Qu’apportez-vous aux entreprises, et que proposez-vous de différent ?
Nous apportons aux entreprises une réelle plus value technique, mais surtout une vraie capacité de choix due à l’expérience que nous avons de ce métier. Car nous en sommes issus.
Notre totale indépendance des banques comme des sociétés d’affacturage elles-mêmes est un gage de sécurité pour les dirigeants. En effet, nous sauvegardons avant tout les intérêts de l’entreprise. L’entreprise qui réfléchi à une solution d’affacturage n’a pas toujours les bonnes informations, ou ne les a que de façon étroite au travers d’un seul intervenant, qui est souvent la filiale de sa banque.
Or, aucune société d’affacturage consultée en direct ne vous dira que la meilleure solution est ailleurs… c’est évident.
Notre rôle est donc de trouver LA meilleure solution et nous sommes un peu garde fou dans les situations de dépendance bancaire extrêmes.
Que ce soit en terme de prix, comme en terme de fonctionnement, nous maîtrisons les particularités techniques et commerciales de toutes les sociétés d’affacturage.
Selon l’activité de l’entreprise, son process de facturation et ses besoins, nous cernons immédiatement le bon partenaire.
Nous orientons ainsi l’entreprise vers la solution la meilleure et nous la mettons en relation dans sa région avec l’interlocuteur nécessaire.

Le site apporte quelques innovations. Ainsi, nous proposons aux entreprises : un accompagnement personnalisé, MEILLEURFACTOR ASSISTANCE.
Cet accompagnement va totalement border la recherche de l’entreprise. Nous allons, après audit des besoins de financement et du fonctionnement de l’entreprise, adapter dès le départ le contrat d’affacturage. Cela va éviter d’éventuels blocages après mise en place.

Ayant pratiqué nous-mêmes ce métier, nous savons ce qui est négociable ou non, sur les prix comme sur le fonctionnement. Nous proposons aussi un accompagnement et une assistance dans la durée.

Pour les entreprises ne souhaitant pas notre intervention directe, nous avons crée pour la toute première fois la ‘’CHECK LIST’’ de l’affacturage.
Celle-ci expose, clause par clause, les négociations possibles et ce qu’on peut obtenir dans les contrats.
A la clé, c’est de sérieuses économies pour l’entreprise !

Dans le contexte finalement difficile que vous décrivez, quelles informations nouvelles trouve t’on sur meilleurfactor.com ?
Beaucoup d’outils existent aujourd’hui pour financer la trésorerie des entreprises. Hélas, la communication n’en est pas toujours faite. Des chefs d’entreprises cherchent parfois depuis des mois des solutions alors qu’elles existent. C’est dommage !

Aujourd’hui par exemple, il est possible de pratiquer la titrisation dans les PME. Cela était auparavant seulement réservé aux grandes entreprises. Des lignes de financement existent à partir de 50.000 euros.
On sait remplacer les garanties personnelles du chef d’entreprise par le gage sur stocks et obtenir des concours permettant de financer ces mêmes stocks.
On sait financer les importations d’une entreprise en regard des commandes et ainsi débloquer l’accès à d’importants marchés.
Nous avons juste envie de dire aux Chefs d’entreprises, aux Directeurs Financiers comme aux Credit-Managers : N’hésitez pas à nous consulter !

Qu’attendez-vous de 2008 et quelles sont vos ambitions ?
Dans l’objectivité qui est la nôtre et dans la parfaite maîtrise de nos métiers, nous pensons devenir un acteur incontournable qui sera consulté par toutes les entreprises ayant une recherche d’affacturage.
Nous allons rapidement indiquer notre existence à tous les professionnels gravitant autour du secteur ‘’finance’’ des entreprises, dont les consultants et les experts comptables.
Le démarrage de meilleurfactor.com est prometteur mais la communication est indispensable. Nous remercions CFO NEWS de ce premier soutien, et nous communiquerons bien évidemment auprès de vous régulièrement.

Monsieur BOURGOISE, je vous remercie et vous donne rendez-vous dans un prochain numéro de CFO-news.

Lundi 10 Décembre 2007
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News