Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Jean Carvajal, Investbook


Entretien avec Jean Carvajal, Président Fondateur INVESTBOOK.




Jean Carvajal
Jean Carvajal
Jean Carvajal bonjour, présentez-nous Investbook.

Investbook est une plateforme de finance participative (crowdfunding) ayant obtenu de l’AMF en décembre 2014 le statut de Conseiller en Investissements Participatifs. La société a été fondée par moi-même, ancien cadre de banque, et mon associé Atsuhiro, ancien développeur de systèmes de trading dans des institutions financières. Et l’équipe compte désormais 8 personnes.

L’activité d’Investbook est dédiée au financement obligataire des PME. Nous sélectionnons des PME et proposons leur émission d’obligations aux investisseurs qui souhaitent optimiser et diversifier leurs placements financiers. L’avantage est que l’épargnant sait parfaitement où va son investissement puisque c’est lui, avec nos conseils, qui choisit les PME sur lesquelles investir. Par ailleurs, la principale caractéristique d’une obligation, contrairement à une action, est que le rendement (coupon) et l’horizon d’investissement sont connus dès le départ. Nous avons également voulu donner accès à cette forme d’investissement au plus grand nombre en fixant le ticket d’entrée à 1.000€.

De quel constat de marché êtes-vous parti ?

Du côté des emprunteurs, nous avons constaté qu’il manquait un outil de financement à leur disposition. Contrairement aux Corporate et aux ETI, les PME n’avaient pas accès au marché des obligations. Alors que les grandes entreprises raffolent de ce marché puisque les obligations offrent profondeur des montants financés et souplesse dans les termes et conditions. Nous donnons donc enfin aux PME l’opportunité de diversifier leurs sources de financement.

Côté investisseurs, qu’ils soient du grand publique ou professionnels, l’opacité des fonds et autres organismes communs de placement ne permet pas d’identifier clairement l’objet de son investissement. Qui sait exactement ce qu’il y a dans un fond lambda ? Des dettes souveraines, des titrisations de crédits américains, des actions de telle ou telle entreprise ? Le crowdfunding permet justement d’investir directement sur des entreprises identifiées et dont nous conaissons la finalité. Mais aussi, la baisse des taux, les rendements faibles, et les investissements sous-optimisés nous ont clairement incité à lancer Investbook puisque cette classe d’actifs que sont les obligations de PME, offrent des couples rendement/risque intéressants.

Pourquoi les entreprises font appel à vos services ?

Les PME qui nous sollicitent ont plusieurs années d’ancienneté et sont en phase de développement et d’investissement. Elles cherchent à diversifier leurs sources de financement, en complément de leurs partenaires bancaires mais aussi car notre solution offre rapidité et efficacité. Le financement obligataire est en effet très pertinent pour les besoins généraux des sociétés, y compris immatériels, et les chefs d’entreprise nous sollicitent beaucoup pour financer leurs recrutements, leur trésorerie, et leurs investissements en recherche et développement par exemple.

Les entreprises qui nous sollicitent cherchent avant tout de la rapidité, de la souplesse, chose que permet l’obligataire, et de la diversification. Car si avoir une base clients et fournisseurs diversifiée est primordial pour la viabilité d’une entreprise, avoir une diversité de partenaires financiers est également source de stabilité. Financement en capital, bancaire ou obligataire, il est sain pour une entreprise d’avoir recours à l’ensemble des solutions de financement.

Quels sont les profils des investisseurs obligataires ?

Les investisseurs sont très variés. Nous voyons des personnes investir des tickets de 1.000 ou 2.000€ pour essayer, d’autres le font pour essentiellement soutenir le développement de PME qu’elles affectionnent. Certaines personnes sont dans une vraie optique de diversification de leur épargne et placent entre 5.000 et 50.000€. Nous voyons aussi des personnes investir via leur holding patrimoniale. Et puis nous voyons des entreprises qui font du placement de trésorerie pour bénéficier de taux avantageux, trésorerie souvent mal placée et inutilisée. Enfin, certains investisseurs professionnels commencent à se renseigner sur cette nouvelle classe d’actifs et nous pensons que les institutionnels prendront prochainement part à ce marché.

Qu’est-ce qui vous différencie d’autres plateformes de financement participatif ?

Lorsque les plateformes de prêt régulées par l’ACPR qui n’autorise les montants prêtés par personne et par projet qu’à 1.000€ maximum (les montants moyens constatés sont de quelques centaines d’euros), les plateformes de titres (actions, obligations) régulées par l’AMF n’imposent pas de plafond d’investissement par personne, dans la limite d’un million d’euros. Cela nous conforte dans l’idée que nous offrons aux investisseurs un service haut de gamme, puisqu’ils mettent plusieurs milliers d’euros. Nous avons le devoir de comprendre leur profil, leur situation et leur objectif d’investissement. Nous produisons par ailleurs des mémorandums d’information d’une trentaine de pages pour chaque PME qui émet des titres sur notre plateforme, et nous réalisons aussi des rapports annuels que nous distribuons aux investisseurs. Sans oublier les roadshow (présentations physiques des PME aux investisseurs) et la gestion des flux financiers. Nous souhaitons professionnaliser le service rendu aux PME et aux investisseurs.

Par ailleurs, nous nous adressons à des PME matures qui ont des besoins de financement conséquents, notre cœur de cible en matière d’émissions obligataires se situe entre 300.000 et 1.000.000 d’euros. Les PME que nous ciblons ont entre 1 million et 50 millions de chiffre d’affaires. Et enfin, les obligations sont des titres cessibles, différence majeure avec le prêt. Nous pensons que la liquidité sera l’un des prochains enjeux pour développer massivement ce marché auprès de la foule et des institutionnels.

Jean Carvajal, merci d'avoir répondu à nos questions et rendez-vous très prochainement dans un nouveau numéro de Finyear.

Jean CARVAJAL
Président Fondateur INVESTBOOK
32 ans - Master Finance Panthéon-Assas
Jean Carvajal a commencé sa carrière en tant qu’analyste crédit à la banque ABN Amro puis à la Royal Bank of Scotland. Il a par la suite couvert les relations Large Corporate françaises à la Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ pendant six ans. Spécialiste des financements par la dette, il a participé à de nombreux financements corporate, obligataires, de projet et d’acquisition. Convaincu de la nécessité de diversification des sources de financement des PME, et souhaitant donner aux épargnants un accès direct à des investissements en obligations, Jean Carvajal a fondé Investbook avec son associé Atsuhiro Endo. En 2014 la plateforme a reçu de l’AMF le statut de Conseiller en Investissements Participatifs et se positionne comme la première plateforme dédiée à l’investissement en obligations d’entreprise.

© Copyright Finyear. Propos recueillis par la rédaction de Finyear.


Les médias du groupe Finyear

Lisez gratuitement :

FINYEAR

Le quotidien Finyear :
- Finyear Quotidien

Sa newsletter quotidienne :
- Finyear Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Finyear, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Finance innovation & Digital transformation.

Ses 5 lettres mensuelles digitales :
- Le Directeur Financier
- Le Trésorier
- Le Credit Manager
- The Chief FinTech Officer
- The Chief Digital Officer

Finyear magazine trimestriel digital :
- Finyear Magazine

Un seul formulaire d'abonnement pour choisir de recevoir un ou plusieurs médias Finyear

BLOCKCHAIN DAILY NEWS

Le quotidien Blockchain Daily News :
- Blockchain Daily News

Sa newsletter quotidienne :
- Blockchain Daily News Newsletter
Recevez chaque matin par mail la newsletter Blockchain daily News, une sélection quotidienne des meilleures infos et expertises en Blockchain révolution.

Sa lettre mensuelle digitale :
- The Chief Blockchain Officer

Vendredi 16 Septembre 2016
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs