Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Ipsos : Le baromètre de suivi d’image des grandes entreprises françaises


Interrogés par Ipsos les 30 et 31 janvier 2009, au moment où la crise s’installe en France et dans le monde, les Français ont perdu confiance dans leurs entreprises privées et se positionnent sur les valeurs refuges : les entreprises apparentées au service public.




Tous les secteurs apparaissent touchés par la crise de confiance : la grande distribution, qui avait été jusqu’à aujourd’hui épargnée, les secteurs automobile et bancaire dans leur ensemble, et plus uniquement les entreprises victimes de crises d’image ponctuelles (Renault, Société Générale). Le désaveu est généralisé et seule une poignée d’entreprises échappe à la sanction sans appel des Français.

Dans ce contexte, l’indice moyen plonge et enregistre son score le plus bas depuis la création du baromètre : +30 (-8 points par rapport à septembre 2008). Cette baisse est particulièrement forte chez les 35-44 ans (-18 points) alors que les jeunes conservent une plus forte confiance à l’égard des entreprises. L’indice d’image est de +44 chez les 15-24 ans. Plus révélateur, c’est la première fois que l’indice d’image moyen diminue lors de deux vagues consécutives du baromètre. 24 entreprises sur 30 subissent une dégradation de leur image, avec des intensités différentes selon les entreprises et les secteurs.

Les entreprises apparentées au service public semblent épargnées par la crise de confiance, et notamment EDF qui retrouve sa place d’entreprise préférée dans le cœur des Français, après l’avoir perdu en septembre 2003 (indice d’image +67). La Poste enregistre une des plus fortes hausses de cette vague, + 11 points, et s’installe dans le Top 10. Seul bémol, la SNCF, qui ne profite par de l’état de grâce accordée à EDF et La Poste, enregistre une baisse d’image de 26 points. Suite aux différentes grèves et problèmes techniques dont les médias se sont fait l’écho, l’entreprise rassemble aujourd’hui plus d’opinions négatives à son égard que d’opinons positives (indice d’image -5, 28ème position).

Le secteur de la grande distribution est rattrapée par la crise de confiance et atteint son niveau le plus bas depuis la création du baromètre : indice moyen de +52, avec une diminution de 9 points. Intermarché perd ainsi la tête du classement général (indice d’image +61, -11 points) et se place désormais derrière Leclerc, deuxième entreprise préférée des Français. Auchan et Carrefour voient leur image se dégrader à hauteur respectivement de 10 et 11 points. Le secteur de la grande distribution reste toutefois le secteur préféré des Français et on retrouve 4 des entreprises de ce secteur dans le top 10.

Enfin, toutes les entreprises des secteurs bancaire et automobile sont frappées de plein fouet par la crise de confiance.
Le secteur bancaire s’effondre, avec un indice moyen de +5, en baisse de 20 points par rapport à septembre 2008. Contrairement aux vagues précédentes, toutes les entreprises du secteur bancaire subissent des baisses d’image importantes. Les chutes vont de -31 points pour BNP Paribas qui recueille ainsi autant d’opinions négatives que positives (26ème position), en passant par -22 points pour la Société Générale (indice d’image de -21), -15 points pour LCL (indice d’image de 3) et -14 points pour le Crédit Agricole (indice d’image 20). Il faut ainsi attendre la 20ème place du classement pour voir apparaître une entreprise du secteur bancaire (le Crédit Agricole).

A l’exception de Renault, les entreprises du secteur automobile avaient été jusqu’à présent relativement préservées. Aujourd’hui, les annonces de chômage technique et l’inquiétude des salariés ont fortement altéré l’image d’un secteur auparavant très largement populaire auprès des Français. Le groupe PSA est ainsi attaqué sur ses 2 marques : Citroën perd 28 points d’image et Peugeot 24 points. Habituées à être en tête du podium, les deux marques se retrouvent aujourd’hui en 13ème et 14ème position avec un indice d’image de +43 pour Citroën et de +40 pour Peugeot. Dans ce contexte, Renault remonte légèrement la pente après la forte baisse enregistrée en septembre 2008 : l’entreprise se situe désormais en 21ème position, avec un indice d’image de +18, en hausse de 10 points.

www.ipsos.fr

Mardi 3 Mars 2009
Notez




Nouveau commentaire :
Twitter

Your email address will not be published. Required fields are marked *
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs