Quotidien finance innovation, innovation financière journal
Financial Year with Finyear
 
 
 
 


              

Identité numérique et signature électronique : plusieurs milliards d'euros de gain


A partir d’entretiens avec les acteurs de l’économie numérique, AFNOR - Standarmedia, avec l’appui de Keynectis, la CDC (Caisse des dépôts et consignations), Capgemini et le cabinet d’avocats Caprioli, a mené en 2007 une étude d’impact sur l’identification et la signature électroniques. Cette étude évalue à plusieurs milliards d’euros l’impact d’une large diffusion de ces outils, en termes d’organisation, de nouveaux services et de gains potentiels.




Pourquoi évaluer l’impact de la signature électronique sur l’économie numérique ?

Une récente étude du cabinet Gartner tempère le succès de l’économie numérique : 30% des interrogés déclarent minimiser leurs achats en ligne pour des raisons liées à la sécurité des paiements. Trois quarts d’entre eux se connectent moins et 14% avouent avoir cessé toute activité bancaire en ligne. Un constat qui a amené AFNOR et ses partenaires à conduire un état des lieux sur les relations entre économie numérique et identité.

L’étude publiée a pour objectif de :
  • Clarifier les technologies d’identification et d’authentification qui conduisent à des démarches ou à des transactions en ligne,
  • Préciser pourquoi et comment ces échanges sont mis en œuvre dans le contexte des programmes d’identité électronique conduits en France actuellement,
  • Préciser le rôle de l’identité dans les télé-procédures, qu’il s’agisse de la sphère publique ou privée,
  • Identifier les attentes des acteurs de l’économie numérique vis-à-vis de la perspective de diffusion de l’identification numérique et de la signature électronique.

A cet effet, de nombreux entretiens ont été menés auprès d’une large cible, dans de multiples secteurs de l’économie (organismes financiers et de crédit, vendeurs en ligne, prestataires techniques…) et auprès des institutionnels.

Les résultats : une forte attente des acteurs vis-à-vis de la future carte d’identité électronique

Les acteurs expriment clairement leurs attentes vis-à-vis de la future carte d’identité électronique. Celle-ci devra avoir pour objectif d’offrir de nouveaux services aux citoyens en leur donnant les moyens de prouver leur identité sur internet et de signer électroniquement. Garantie par l‘Etat, elle pourrait donc avoir une forte influence sur le monde numérique des télé-services publics et privés. De même qu’aujourd’hui la carte d’identité est utilisable pour tous les échanges dans le monde physique, la future carte d’identité électronique devra être utilisable par tous les services électroniques nécessitant une identification de l’internaute.

Sa diffusion favorisera probablement l’apparition de nouveaux services et de nouveaux acteurs. Cela entraînera une évolution significative du modèle économique de certains services existants (souscription en ligne de crédits ou de contrats d’assurance, dématérialisation des déclarations sociales des PME, conquête de nouveaux clients pour la banque en ligne, etc.). L’étude fait une première évaluation des retombées financières ou gains de productivité attendus pour les différents secteurs d’activités considérés. Lorsque la carte sera largement diffusée, ceux-ci sont estimés à plusieurs milliards d’euros.

Lors des entretiens menés, la CNIL estime qu’un usage étendu de la future carte d’identité électronique est possible, si la vie privée de l’internaute est préservée et si l’État ne procède pas à un traçage de ses actions sur internet.

La France a un retard à combler. Certains de nos voisins européens (Autriche, Slovénie, Norvège, Estonie, Finlande, Suède, Italie, Belgique) proposent à leurs citoyens la carte d’identité électronique. Dans ces pays, on constate une croissance des services publics et privés.

Cette étude est téléchargeable gratuitement : www.standarmedia.com

A propos du groupe AFNOR
Le groupe AFNOR est organisé autour de 4 grands domaines de compétence : la normalisation, la certification, l’édition et la formation. Opérateur international dans le domaine de la qualité et du management pour les services, les produits et les compétences, le groupe AFNOR offre aux acteurs socio-économiques, des outils pratiques, concrets et reconnus leurs permettant de s’inscrire de manière visible et durable sur l’échiquier socio-économique mondial.
www.afnor.org

Jeudi 7 Février 2008
Notez






Recevez la newsletter quotidienne


évènements


Lettres métiers


Livres Blancs




Blockchain Daily News